Saluzzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saluces (homonymie).
Saluzzo
Nom piémontais Salusse
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Coni 
Code postal 12037
Code ISTAT 004203
Code cadastral H727
Préfixe tel. 0175
Démographie
Gentilé saluzzesi
Population 17 067 hab. (31-12-2010[1])
Densité 228 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 00″ N 7° 29′ 00″ E / 44.65, 7.4833344° 39′ 00″ Nord 7° 29′ 00″ Est / 44.65, 7.48333  
Altitude Min. 395 m – Max. 395 m
Superficie 7 500 ha = 75 km2
Divers
Saint patron San Chiaffredo
Fête patronale 7 septembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Saluzzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Saluzzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Saluzzo
Liens
Site web http://www.comune.saluzzo.cn.it
Saluzzo, le centre historique. Vue de la Tour Civique.

Saluzzo, parfois francisé en Saluces, est une commune italienne de la province de Coni dans le Piémont.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le marquisat de Saluces fut le siège d'une principauté piémontaise dont l'histoire est très liée à celle de son puissant voisin, la maison de Savoie jusqu'à son incorporation définitive obtenue en 1601 par le duc Charles-Emmanuel.

Le nom francisé de Saluces a été donné à la ville durant cette période, sous domination française. On trouve de nombreuses traces de cette francisation encore de nos jours comme par exemple sur le fronton de la casa cavassa transformée aujourd'hui en musée où l'on peut lire la devise « droit quoi qu'il soit ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marquisat de Saluces.
Armes de Saluzzo

Les armes de Saluzzo se blasonnent ainsi : D'argent, au chef d'azur.

À la fin du XIe siècle, un certain Boniface de Saluces épouse Alix de Savoie, fille du comte Pierre Ier de Savoie. Ils ont une fille Sibylle de Saluces qui épouse en 1129, Guilhem VI de Montpellier, de la Maison de Montpellier.

Marquisat de Saluces de 1142 à 1548.

Le marquis Manfred II de Saluces (1145-1215) épouse Alasie de Montferrat (1160-1252) qui lui donne Boniface II de Saluces.

Le marquis Boniface II de Saluces (1182-1212) épouse Marie de Lacon-Gunale (1185-?) qui lui donne Manfred III de Saluces.

Le marquis Manfred III de Saluces (1210-1244) épouse Béatrice de Savoie (1223-1259), fille du comte Amédée IV de Savoie (1197-1253), qui lui donne Thomas Ier de Saluces.

Le marquis Thomas Ier de Saluces (1240-1290) épouse Louise de Ceva qui lui donne Jean Ier de Saluces.

Le marquis Jean Ier de Saluces (1260-1344), épouse en 1290 la comtesse de Moncusco (1265-?) qui lui donne une fille, Béatrice de Saluces (1295-?).

Le marquis Thomas III de Saluces a écrit à la fin du XIVe siècle, alors qu'il était prisonnier à Turin, un roman courtois et fantastique intitulé Le Chevalier errant, obéissant aux principes exposés dans le célèbre Roman de la Rose écrit au XIIe siècle par Jean de Meung.

Le marquis Ludovic II de Saluces (1475-1504) et comte de Carmagnole, fut un adversaire déterminé du comte Charles Ier de Savoie se ralliant aux rois de France dans leurs campagnes en Italie. Condotière et mécène, il créa l'atelier monétaire de Carmagnole en 1480. Son monument funèbre, œuvre du sculpteur Benedetto Briosco, se trouve à l'intérieur de l'église San Giovanni. il épouse Marguerite de Foix.

En 1548, le marquis Jean Gabriel Ier de Saluces meurt sans héritiers et le marquisat est alors rattaché à la France.

Domaine de la Maison de Savoie

En 1588, le duc de Savoie Charles-Emmanuel Ier le Grand, allié à l'Espagne par son mariage, profita des guerres de religion pour s'emparer du marquisat de Saluces. La possession lui fut définitivement confirmée par le traité de Lyon de 1601 signé avec le roi de France Henri IV.

Vue de Saluces

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Saluzzo[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale de l'Assomption, bâtie entre 1491 et 1501.
  • Eglise de Saint-Jean
  • Chapelle des Marquis, où sont enterrés les marquis de Saluces
  • Musée de la Maison Cavassa où est conservé le Retable de la Miséricorde de Hans Clemer
  • Salita al Castello avec les fresques des façades des palais Communal et des Arts Libéraux
  • Château de Castellar
  • Château de Costigliole
  • Château de La Morra
  • Château de la Manta, dans la commune voisine de Manta
  • Château de Montemale
  • Château de Revello
  • Synagogue de l'ancien ghetto

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 juin 2004 en cours Paolo Allemano    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Cardè, Castellar, Lagnasco, Manta, Moretta, Pagno, Revello, Scarnafigi, Torre San Giorgio, Martiniana Po

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.