Prazzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Prazzo
Nom occitan Prats
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Coni 
Code postal 12028
Code ISTAT 004174
Code cadastral H011
Préfixe tel. 0171
Démographie
Gentilé prazzesi
Population 185 hab. (31-12-2010[1])
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 00″ N 7° 03′ 00″ E / 44.48333, 7.0544° 29′ 00″ Nord 7° 03′ 00″ Est / 44.48333, 7.05  
Altitude Min. 1 030 m – Max. 1 030 m
Superficie 5 100 ha = 51 km2
Divers
Saint patron San Giacomo
Fête patronale 25 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Prazzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Prazzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Prazzo

Prazzo est une commune italienne de la province de Coni dans le Piémont.

Géographie[modifier | modifier le code]

Prazzo fait partie des vallées occitanes. La ville est composée de deux petits villages, Prazzo bas et Prazzo haut, à une cinquantaine de kilomètres de Cuneo en remontant le Val Maira vers Acceglio.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVe siècle, plusieurs familles et individus émigrent de San Michele Prazzo, hameau de Prazzo, vers Sainte-Tulle, en Provence, village dépeuplé et où l’immigration piémontaise a été importante[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Prazzo Superiore, Prazzo Inferiore, Borgo Nuovo, Maddalena, Ussolo, San Michele.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Acceglio, Bellino, Canosio, Elva, Marmora, Stroppo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Andrée Courtemanche, « S’établir à Sainte-Tulle. Un exemple d'immigration piémontaise en Provence au XVe siècle », Provence historique, tome 41, no 164, 1991, p. 191.