Acceglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acceglio
Panorama du village
Panorama du village
Nom occitan Assèj
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Coni 
Maire Riccardo Benvegnù
Code postal 12021
Code ISTAT 004001
Code cadastral A016
Préfixe tel. 0171
Démographie
Gentilé accegliesi
Population 177 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 29′ 00″ N 6° 59′ 00″ E / 44.48333, 6.98333 ()44° 29′ 00″ Nord 6° 59′ 00″ Est / 44.48333, 6.98333 ()  
Altitude Min. 1,200 m – Max. 1,200 m
Superficie 14 600 ha = 146 km2
Divers
Saint patron Sainte Marie de l'Assomption
Fête patronale 15 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Acceglio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Acceglio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Acceglio
Liens
Site web http://www.afpdronero.it/comuni/Acceglio/

Acceglio (en français Acceil) est une commune italienne de la province de Coni dans la région Piémont en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Acceglio est la dernière commune du val Maira avant la frontière française. Le principal hameau est situé le long du torrent Maira, qui donne le nom à la vallée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du XIIIe siècle, la commune d'Acceglio est intégrée au Marquisat de Saluces, en constituant avec douze autres communes du val Maira une sorte de république libre. Elles reconnaissaient formellement l'autorité du Marquis, qui leur concédait une certaine indépendance.
Dès le XVIe siècle, la commune fut dominée par la France, et le calvinisme s'y répandit. Sous prétexte de combattre l'hérésie, le duc Charles Emmanuel Ier de Savoie conquit le territoire, qui, à partir de ce moment, suivit l'histoire de la maison de Savoie et du Royaume d'Italie.
En 1600 lors de la guerre franco-savoyarde, le fort d'Acceglio, fut pris par les troupes françaises.

Grâce à sa proximité à la frontière française, la commune a eu un rôle important pendant la Seconde Guerre mondiale : à Saretto, en 1944, les maquis français et les partisans italiens signèrent un accord d'alliance et de coopération (voir accords de Saretto).

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie d'Acceglio est basée sur l'élevage et sur le tourisme. Grâce à son environnement intact, aux montagnes dépassant 3 000 mètres, à la richesse des témoignages du passé et de la vie en montagne, le territoire de la commune est idéal pour le trekking, la pratique du VTT, pour l'alpinisme et l'escalade. Pour héberger les randonneurs et les alpinistes, il y existe divers refuges et bivouacs:

Culture[modifier | modifier le code]

Les hameaux de la commune ont maintenu leur structure médiévale. Dans la commune il y a deux musées: "La Misoun d'en Bot" (La maison d'autres fois) et le Musée d'Art Sacré du haut val Maira.


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 2008 en cours Riccardo Benvegnù lista civica Uniti per Accegli  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bargia (1401 m), Chialvetta (1494 m), Chiappera (1614 m), Colombata (1576 m), Frere (1196 m), Gheit (1372 m), Lausetto (1510 m), Ponte Maira (1404 m), Pratorotondo (1639 m), Saretto (1533 m), Villar (1375 m).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Argentera, Bellino, Canosio, Prazzo


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.