Pierre Amoyal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Amoyal (1992)

Pierre Amoyal est un violoniste français, est né à Paris le 22 juin 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Musicien doué, fils d'une mère russe et d'un père juif séfarade, Pierre montre très tôt ses talents de virtuose. Dès 1961, à 12 ans, il remporte le premier prix du Conservatoire de Paris. À l'âge de 17 ans, il part pour Los Angeles afin de suivre les cours de Jascha Heifetz. Cinq ans plus tard, il débute sa carrière en jouant aux côtés des plus grands chefs d’orchestre. S’ensuit une carrière internationale pendant laquelle il a joué sur un violon très connu, à savoir, le Kochanski d'Antonio Stradivarius daté de 1717. L'instrument, qui avait été volé en 1987 (laissé par le musicien dans une Porsche lors d'un passage dans la ville italienne de Saluzzo) a fini par être retrouvé en 1991. L'auteur du vol n'était autre que Valentino Giordano (connu sous le pseudonyme de : « le Gitan »). Ce dernier n'est pas parvenu à revendre le violon, du fait de la notoriété de celui-ci.

Pierre Amoyal a participé à la célèbre émission Le Grand Échiquier, présentée par Jacques Chancel (1983). Le virtuose a par ailleurs écrit un livre publié aux éditions Laffont en 2004 : « Pour l'amour d'un Stradivarius ».

On doit à ce musicien français talentueux un concert mémorable avec Herbert von Karajan et l’Orchestre Philharmonique de Berlin.

Pierre Amoyal a enseigné au Conservatoire National Supérieur de Paris à partir de la fin des années 70, puis par la suite au Conservatoire de Lausanne. L'occasion lui sera offerte de fonder la Camerata de Lausanne.

Il a joué sous la baguette de chefs prestigieux tels que Georg Solti, Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Lorin Maazel, etc.

Enregistrements (liste partielle)[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Pierre Amoyal a fait une brève incursion dans le monde du cinéma en participant au film La Messe en Si mineur (1990) de Jean-Louis Guillermou. Il y tiendra le rôle d'un violoniste (« Laurent Wilson ») qui disparaitra prématurément.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Fait divers[modifier | modifier le code]

  • Le 15 avril 1987, en Italie, un voleur déroba sa voiture sans savoir qu'il volait aussi un des plus célèbres violons du monde, le « Kochanski », Stradivarius de 1717. Il fut retrouvé à Turin en 1991. Entre temps, il avait fait l'acquisition du « Milanollo », Stradivarius de 1728, ayant précédemment appartenu à Christian Ferras.

Livres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]