Gianluca Pagliuca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gianluca Pagliuca
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance 18 décembre 1966 (47 ans)
Lieu Bologne
Taille 1,90 m
Période pro. 1987 - 2007
Poste Gardien de But
Parcours junior
Saisons Club
1984-1986 Italie Bologne FC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1986-1994 Drapeau : Italie Sampdoria 198 (0)
1994-1999 Drapeau : Italie Inter Milan 165 (0)
1999-2006 Drapeau : Italie Bologne FC 248 (0)
2006-2007 Drapeau : Italie Ascoli Calcio 1898 023 (0)
Total 634 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1991-1998 Drapeau : Italie Italie 039 (0)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 mai 2009

Gianluca Pagliuca, né le 18 décembre 1966 à Bologne (Drapeau de l'Italie Italie), est un ancien footballeur international italien qui jouait au poste de gardien de but. Avec l'équipe d'Italie il a participé aux coupes du monde 1994 et 1998 en tant que gardien titulaire. Il était aussi le troisième gardien lors de la coupe du monde 1990. Avec 592 rencontres il est le deuxième joueur à compter le plus de matchs de Serie A derrière Paolo Maldini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gianluca Pagliuca débute sa carrière en Serie A lors de la saison 1987-1988 sous le maillot de la Sampdoria. Il ne joue que deux matchs cette saison-là mais il est retenu pour les jeux olympiques de Séoul et il devient titulaire à la Sampdoria dès 1988-1989. Il côtoie à Gênes des joueurs de la dimension de Gianluca Vialli, Roberto Mancini, Attilio Lombardo, Pietro Vierchowod ou encore Toninho Cerezo. Fort de ces nombreux joueurs de talent, la Sampdoria gagne plusieurs titres et Pagliuca enrichit ainsi rapidement son palmarès: deux coupes d'Italie en 1988 et 1989, mais aussi un titre européen avec une coupe des vainqueurs de coupe en 1990. Pagliuca et la Samp' avaient perdu auparavant une première finale de coupe des vainqueurs de coupe en 1989 contre le FC Barcelone.

La carrière de Pagliuca s'emballe rapidement puisqu'il est retenu par le sélectionneur italien Azeglio Vicini pour la coupe du monde 1990. Pagliuca n'a pourtant que deux saisons derrière lui en tant que titulaire en Serie A et ne compte aucune sélection. Il assiste donc en position de troisième gardien à la coupe du monde en Italie et voit ses coéquipiers finir à la troisième place.

La saison 1990-1991 est très importante dans la carrière de Gianluca Pagliuca et l'histoire de la Sampdoria. Pour la première fois le club génois est champion d'Italie et c'est une consécration pour cette génération dorée du club. Le parcours en championnat est remarquable avec 20 victoires, 11 matchs nuls et seulement 3 défaites. Pagliuca tient un rôle important. Notamment lors du décisif Inter-Sampdoria de la 31ème journée, qui était une véritable finale pour le titre de champion d'Italie. Avant le match la Sampdoria est première et l'Inter Milan est deuxième à trois points. Le match est incroyablement tendu, Roberto Mancini et Giuseppe Bergomi sont rapidement expulsés, les Génois finissent par ouvrir le score par l'intermédiaire de Giuseppe Dossena à l'heure de jeu, puis l'Inter obtient un pénalty. Gianluca Pagliuca s'interpose face au ballon d'or 1990 Lothar Matthäus et la Samp' l'emporte finalement 2-0. La route du titre s'est dégagée et il sera entériné lors de la 33ème journée face à Lecce.

C'est également au cours de cette saison 1990-1991 que Pagliuca foule pour la première fois un terrain avec le maillot de l'équipe d'Italie. Il s'agit d'un match amical contre l'URSS en juin 1991 et il joue 45 minutes.

En 1992 la Sampdoria et Pagliuca parviennent à se hisser jusqu'en finale de la ligue des champions. Ils s'inclinent 0-1 sur un but de Ronald Koeman dans la prolongation. L'année 1992 n'est pas complètement noire pour Pagliuca puisqu'il gagne sa place de titulaire en équipe d'Italie au cours de l'automne.

C'est donc en position de titulaire qu'il débute la coupe du monde 1994. Quelques semaines auparavant il a disputé ses derniers matchs avec la Sampdoria et gagné une nouvelle coupe d'Italie. La coupe du monde aux États-Unis commence mal pour Pagliuca et ses compatriotes. Lors du premier match de poule elle est battue 0-1 par l'Irlande. L'entame n'est donc pas brillante. La suite s'annonce très mal quand Gianluca Pagliuca est expulsé après 21 minutes de jeu lors du deuxième match face à la Norvège. Le score est alors de 0-0. Heureusement pour lui, son remplaçant Luca Marchegiani et ses coéquipiers parviennent finalement à s'imposer 1-0 à 10 contre 11. Pagliuca, suspendu, assiste des tribunes au match nul 1-1 de l'Italie face au Mexique et à la victoire 2-1 après prolongation en huitièmes de finale contre le Nigeria. Il fait son retour en quarts pour la victoire 2-1 des transalpins face à l'Espagne. Le résultat est le même face à la Bulgarie en demi-finale et il gagne donc le droit de disputer la finale de la coupe du monde face au Brésil. Pas de but dans celle-ci et l'Italie s'incline aux tirs au but. Pagliuca en a arrêté un au cours de cette séance (celui de Márcio Santos) et a laissé une image célèbre en embrassant son poteau après qu'il l'eut sauvé au cours du match.

En 1994, Gianluca Pagliuca débarque à l'Inter Milan. Il va y évoluer pendant cinq ans. Un passage marqué par deux finales de coupe de l'UEFA successives en 1997 et 1998. La première est perdue aux tirs au but face à Schalke 04 tandis que la seconde est remportée sur le score de 3-0 face à la Lazio Rome au Parc des Princes, à Paris. C'est son seul trophée avec l'Inter, puisqu'en championnat son club ne peut remporter le scudetto qui reste la propriété pendant cette période du Milan AC ou de la Juventus.

Au cours de son passage à Milan la carrière en équipe d'Italie de Pagliuca est mouvementée. En 1995 il perd sa place de titulaire au profit du Turinois Angelo Peruzzi. Il ne participe donc pas à l'Euro 1996 mais à la place il est retenu pour les jeux olympiques d'Atlanta cette même année. Il connait ainsi deux ans sans sélection en équipe d'Italie A à partir de juin 1995. C'est en juin 1997 qu'il fait son retour en disputant deux des trois matchs de l'Italie lors du tournoi de France. Peu avant la coupe du monde 1998 Angelo Peruzzi se blesse et est contraint déclarer forfait. Pagliuca se retrouve donc propulsé titulaire. Il dispute les cinq matchs de la sélection nationale, qui est éliminée en quarts de finale par la France aux tirs au but (0-0 et 3 tirs aux buts à 4), malgré l'arrêt du tir de Bixente Lizarazu. C'est son dernier arrêt sous le maillot italien puisqu'il prend sa retraite internationale à l'issue de la compétition. Il s'est aussi signalé en huitième de finale en arrêtant, du bout des gants et sur sa ligne, une tête du Norvégien Tore André Flo. Ce spectaculaire sauvetage permit à l'Italie de préserver son avantage de 1-0 jusqu'au bout.

En 1999 Marcello Lippi est nommé entraineur de l'Inter et il recrute son ancien protégé de la Juventus Angelo Peruzzi. Pagliuca en profite pour quitter Milan et rejoindre le club de sa ville natale : le Bologne FC. Les Bolognais viennent de disputer une demi-finale de coupe de l'UEFA (perdue contre Marseille) et leur gardien de but Francesco Antonioli a été transféré à l'AS Rome cet été-là. A Bologne Gianluca Pagliuca participe tous les ans au maintien de ce club au budget modeste en Serie A. Il est la star de l'équipe avec l'ancien international italien et attaquant de la Lazio Giuseppe Signori. Il côtoie également d'autres internationaux comme le Suédois Kennet Andersson, le Russe Igor Kolyvanov ou encore l'Argentin Julio Cruz. En 2005 le club est finalement relégué en Serie B mais Pagliuca reste au club une saison supplémentaire afin de l'aider à remonter rapidement. Il n'y parvient pas et quitte le club à la fin de la saison 2005-2006. Il est remplacé à Bologne par celui à qui il avait succédé Francesco Antonioli.

A presque 40 ans il ne raccroche pas pour autant les crampons, et c'est à Ascoli que Pagliuca continue sa carrière. Il signe pour un an avec ce club tout juste promu en Serie A. Un des moments forts de la saison a lieu le 17 septembre 2006 lors d'une rencontre entre Ascoli et Messine. Ce jour-là Gianluca Pagliuca devient le gardien de but qui a disputé le plus de rencontres de Serie A. Il dépasse ainsi le célèbre Dino Zoff. En tout il dispute 23 matchs au cours de cette saison 2006-2007 et prend sa retraite à l'issue de celle-ci. Avec 592 matchs de Serie A il est le deuxième joueur le plus utilisé de l'histoire de ce championnat, derrière les 647 matchs de Paolo Maldini.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Gianluca Pagliuca sur national-football-teams.com