Mexicana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mexicana de Aviación

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
MX MXA Mexicana
Repères historiques
Date de création 1921
Date de disparition 28 août 2010
Généralités
Basée à Aéroport international de Mexico
Aéroport international de Guadalajara
Autres bases Aéroport international de Cancún
Programme de fidélité MexicanaGo
Alliance Oneworld
Taille de la flotte 68 (2009)
Nombre de destinations 48 (2009)
Siège social Drapeau du Mexique Mexico
Société mère Tenedora K
Filiales MexicanaClick
MexicanaLink
Effectif 6 000 (2009)
Site web www.mexicana.com

Mexicana ou Mexicana de Aviación (en espagnol: Compañía Mexicana de Aviación SA de CV), (code AITA : MX ; code OACI : MXA) était une compagnie aérienne du Mexique.

Elle opérait des vols domestiques et internationaux depuis ses hubs à l'aéroport international de Mexico et à l'aéroport international de Guadalajara.

C'était la 3e plus ancienne compagnie au monde à avoir conservé son nom originel, après KLM et Qantas. Elle faisait partie de Star Alliance jusqu'en 2004. En 2008, elle a transporté près de 11,7 millions de passagers[1].

Mexicana était membre de Oneworld[2]. Elle fit faillite le 28 août 2010 à midi[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Siège social de Mexicana à Mexico
Ancien logo
  • Le 12 juillet 1921, dans le district fédéral de Mexico, est fondée la Compañía Mexicana de Transportación Aérea (CMTA), ancêtre de Mexicana Airlines. Le 20 août 1924, à Tampico, les Américains George L. Rihl, William Mallory, R.G. Piper et Carl V. Schlaet fondent Mexicana Airlines. Le biplan de la compagnie servait à transporter les salaires sur les champs pétrolifères qui étaient largués en vol.
  • En 2001, Mexicana célèbre son 81ème anniversaire[8].
  • Le 29 novembre 2005, CINTRA vend Mexicana et Click Mexicana à la chaîne hôtelière Grupo Posadas, pour 165,5 millions de dollars. Avec Click Mexicana, Mexicana forme le Grupo Mexicana. Mexicana a réceptionné en 2005 son premier Airbus A318 sur les dix exemplaires commandés auprès d'Airbus. Cet appareil est équipé de moteurs CFM56. En 2006, Mexicana signe un accord de partage de codes avec Qantas[10].
  • En janvier 2009, Mexicana inaugure sa nouvelle route aérienne Mexico-Londres[12]. En 2009, faisant suite à la crise que traverse le secteur aérien national, le gouvernement mexicain évoque la possibilité de fusionner Mexicana avec sa rivale Aeroméxico[13].
  • Le 10 novembre 2009, Mexicana a rejoint l'alliance Oneworld[2].
  • Le 3 août 2010, Mexicana se déclare officiellement en cessation de paiements[14]. Le 4 août 2010, elle suspend la vente des ses billets pour l'international à l'exception des vols domestiques au Mexique via ses filiales MexicanaClick et MexicanaLink[15]. Le 21 août 2010, un consortium d'investisseurs mexicains annonce l'acquisition de 95 % de la compagnie, laissant 5 % au syndicat national des pilotes[16].
  • Le 28 août 2010 à 12h00, Mexicana cesse définitivement toute activité, mettant fin à une histoire vieille de 89 ans[17].
  • Le 10 novembre 2010, Mexicana annonce qu'elle pourrait voler de nouveau à partir de mi-décembre juste à un plan de sauvetage de 155 millions de dollars[18].

Destinations[modifier | modifier le code]

Mexicana desservait 48 destinations au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en Amérique centrale, en Amérique du Sud et en Europe[19].

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Canada (Calgary, Edmonton, Montréal-Trudeau, Toronto, Vancouver)
  • Drapeau des États-Unis (Chicago, Dallas/Fort Worth, Denver, Fresno, Las Vegas, Los Angeles, Miami, New York JFK, Oakland, Orlando, Sacramento, San Antonio, San Francisco, San José, Washington, D.C.)
  • Drapeau du Mexique (Acapulco, Cabo San Lucas, Cancún, Guadalajara, León, Mazatlán, Mexicali, Mexico, Monterrey, Morelia, Oaxaca de Juárez, Puerto Vallarta, Tijuana, Zacatecas)

Caraïbes

  • Drapeau de Cuba (La Havane)

Amérique Centrale

  • Drapeau du Costa Rica (San José)
  • Drapeau du Guatemala (Guatemala)
  • Drapeau : Panama (Panama)
  • Drapeau du Salvador (San Salvador)

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l’Argentine (Buenos Aires)
  • Drapeau du Brésil (São Paulo)
  • Drapeau de la Colombie (Bogotá)
  • Drapeau : Venezuela (Caracas)

Europe[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Espagne (Madrid)
  • Drapeau du Royaume-Uni (Londres Gatwick)

Flotte[modifier | modifier le code]

En mars 2009, Mexicana exploitait 68 avions[20]. En août 2009, l'âge moyen de la flotte de Mexicana s'élevait à 10.5 ans[21].

Flotte de Mexicana
Avion Nb. d'avions Sièges Réseaux
Airbus A318-100 10 100 Court/moyen-courrier
Amérique centrale, Canada, États-Unis & Mexique
Airbus A319-100
(3 commandes)
25 120 Moyen-courrier
Amérique centrale, Canada, Caraïbes, États-Unis & Mexique
Airbus A320-200
(4 commandes)
26 150 Moyen-courrier
Amérique du Sud, Cuba, Mexique & États-Unis
Airbus A330-200
(2 commandes)
2 211 Long-courrier
Madrid
Boeing 767-200ER 2 156 Long-courrier
São Paulo & Londres
Boeing 767-300ER 2 169 Long-courrier
Buenos Aires
Total 68

Partenariats[modifier | modifier le code]

Outre ses partenaires Oneworld, MexicanaClick et MexicanaLink, Mexicana avait des accords de partage de codes avec les compagnies aériennes suivantes[2]:

* membres de Oneworld

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]