Pré-Saint-Évroult

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pré-Saint-Évroult
Église de Pré-Saint-Évroult
Église de Pré-Saint-Évroult
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Châteaudun
Canton Bonneval
Intercommunalité Communauté de communes du Bonnevalais
Maire
Mandat
Jacques Fouqué
2014-2020
Code postal 28800
Code commune 28305
Démographie
Gentilé Évroultiens
Population
municipale
289 hab. (2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 07″ N 1° 28′ 07″ E / 48.1852777778, 1.4686111111148° 11′ 07″ Nord 1° 28′ 07″ Est / 48.1852777778, 1.46861111111  
Altitude Min. 127 m – Max. 141 m
Superficie 21,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pré-Saint-Évroult

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pré-Saint-Évroult

Pré-Saint-Évroult est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en Région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Moriers,Montboissier Pré-Saint-Martin Le Gault-Saint-Denis Rose des vents
Bonneval N Neuvy-en-Dunois
O    Pré-Saint-Évroult    E
S
Saint-Maur-sur-le-Loir Dancy Bullainville

Site[modifier | modifier le code]

Ce village fait partie de la Beauce, une plaine importante. Les quelques dénivelés à proximité sont ceux de deux cours d'eau, la Conie et le Loir (mais aucun des deux ne passe dans cette commune), et d'anciennes petites carrières ayant laissé un creux. Les grands terrains sont utilisés quasi-exclusivement pour des cultures : le blé, le maïs, et le colza sont très présents.

Certaines personnes élèvent des animaux en petit nombre (moutons, volaille). Les terrains couverts d'arbres sont peu nombreux et restent présents juste pour aider les animaux, et éclater le vent. Même si l'agriculture est quasiment omniprésente, sur une année il ne pleut pas beaucoup, et l'arrosage est nécessaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Anciennement nommé Pré, c'est suite au déroulement régulier d'un pèlerinage de Saint Évroult que le nom devint Pré-Saint-Évroult. Cela se fit aux alentours du XVIIe siècle. Durant la période de la Révolution française, le village fut renommé « Pré-Nouveau ». De cette période il reste un ancien bâtiment se nommant la salle Messidor (qui appartient à la commune). Le nom de Pré-Saint-Évroult revint moins d'une décennie après cela.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jacques Fouqué SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 289 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
441 478 444 483 544 591 556 566 561
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
564 540 554 538 521 513 504 510 498
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
458 436 430 395 409 421 426 406 361
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
308 302 294 252 291 277 305 289 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On y trouve une église du XVe siècle ayant été construite en l'honneur de saint Évroult. Une sorte de pèlerinage précédé d'une procession y était effectué régulièrement jusque dans les années 1980. De nos jours cela se retrouve sous forme d'un trio de messes étant célébrées le premier dimanche après l'Ascension.

À noter aussi : la croix de bois dite « croix aux épingles » située devant l'église, où jusqu'au début du XXe siècle un des us était de piquer une épingle ayant préalablement servi à en faire autant sur les boutons cutanés.

Le village s'est rendu propriétaire d'un four à chaux, et y organise à certaines occasions des visites, avec explication de son fonctionnement et aussi de son histoire.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lieu de naissance de :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011