Philippe d'Avilla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe d'Avilla

Naissance 24 janvier 1973 (41 ans)
Gilly, Belgique
Activité principale Chanteur, acteur
Activités annexes Metteur en scène, auteur-compositeur, décorateur
Genre musical Pop, chanson française
Années actives Depuis 1990
Labels AMC, Aka Music
Influences Barbra Streisand
Shirley Bassey
Zazie
Site officiel philippedavilla.book.fr

Philippe d'Avilla est un auteur-compositeur-interprète, acteur et metteur en scène belge d’origine italienne né le 24 janvier 1973 à Gilly en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et premières expériences[modifier | modifier le code]

Philippe d'Avilla débute sa carrière par le théâtre en signant son premier contrat professionnel à 12 ans. Il entre au Conservatoire d'art dramatique de Charleroi par la suite[1]. Il suit parallèlement ses études jusqu'à ses 18 ans et déménage au Québec pour compléter sa formation et travailler dans différents théâtres à Montréal pendant trois ans[2]. Il intègre un groupe de recherche belgo-québécois sur le théâtre du mouvement et s’implique dans la troupe de son école, y devient assistant et suit des cours de scénographie. À son retour en Belgique, il entre au Conservatoire royal de Bruxelles[2], classe de Pierre Laroche.

À l'été 1995, il décroche le rôle de Peter Pan dans la comédie musicale du même nom. Adaptation de la pièce de théâtre ayant accueilli 25 000 spectateurs au parc Walibi Belgium au mois de décembre 1994, celle-ci est à nouveau mise en scène spécialement pour la saison estivale du parc par Bruno Bulté[3],[4]. Ce spectacle d’une durée de 22 minutes est présenté en version bilingue plus de 500 fois pour environ 260 000 spectateurs. Pour le réaliser, le groupe Walibi s’associe à Del Diffusion et propose une mise en scène enlevée et visuelle, la création d’effets spéciaux inédits et la participation de comédiens, d'acrobates et de jongleurs. Au côté de Philippe d'Avilla, on retrouve notamment Stéphanie Coerten, Philippe Derlet, Sifiane...

Il tourne des courts-métrages dont L'Abandon. Coproduit par l'Université libre de Bruxelles, celui-ci relate la vie d'un jeune gay. En 1997, il monte sur les planches dans Les Paravents de Jean Genet avec Laurent Capelluto, Stéphanie Coerten, Philippe Derlet, Frederik Haùgness entre autres. Avec sa voix de baryton Martin[5], il se tourne ensuite vers une carrière de chanteur. Entre 1995 et 1998, il présente de nombreux tours de chant en Belgique tout en continuant sa formation vocale. Il tourne dans des téléfilms, joue au théâtre, fait de la radio, de la télévision, de la publicité, crée des costumes, des masques, des décors de théâtre… En 1999, Philippe d'Avilla devient meneur de revue dans le cabaret bruxellois « Chez Flo »[2]. La même année, il participe au télé-crochet Pour La Gloire sur la RTBF où il atteint la demi-finale[5]. Après quelques téléfilms français, il passe le casting de la version anglaise de Notre-Dame de Paris mais n'est pas sélectionné[1].

Renommée[modifier | modifier le code]

En juin 1999, il signe son contrat pour intégrer la troupe de Roméo et Juliette, de la haine à l'amour. Composée de Grégori Baquet et Nuno Resende entre autres, elle se produit pendant plus de 300 représentations et plusieurs tournées jusqu'en 2002[6]. Plus de 9 millions d’exemplaires vendus, près de 2 millions de spectateurs, 17 semaines non-consécutives no 1 en France avec Les Rois du monde[7]. Certifié disque de diamant par le SNEP, le titre s'est vendu à environ 1 400 000 copies et est le 21e single le mieux vendu de tous les temps en France, selon le site Infodisc[8]. En Belgique francophone, la chanson atteint également la 1re place[9]. Comme en France[10], le titre est le second single le plus vendu de l'année 2000, derrière Ces soirées-là de Yannick, qui est néanmoins resté moins longtemps en tête de l'Ultratop 40[11]. En Suisse, la chanson atteint la 9e position[12]. Aux Pays-Bas, le titre est no 79 du Dutch Top 40[13]. La troupe remporte un NRJ Music Awards de la Chanson francophone de l'année en 2001 pour Les Rois du monde. Le single On dit dans la rue atteint la 21e place du classement français et la 32e en Belgique[14]. Accompagné par la troupe de Roméo et Juliette, de la haine à l'amour, il est l'un des artistes de la compilation Noël ensemble pour le Sidaction en 2000.

Il est un des artistes du single de 2002 Un seul mot d'amour aux côtés de Clémence, Pino Santoro et Nuno Resende[15]. Il atteint la 48e place du classement français et la 20e place du classement belge des meilleures ventes[16]. Il est prévu qu'il participe à la comédie musicale Jeanne la romantique dans le cadre de ce single mais il se retire du projet à la suite de divers problèmes avec la production de ce spectacle[2]. La même année, le trio composé de Pino Santoro, Philippe d'Avilla et Nuno Resende chantent J'suis p'tit qui atteint la 34e place du classement belge des meilleures ventes[17].

Éclectisme[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, il partage l'affiche avec Grégori Baquet, Renaud Hantson ou Pablo Villafranca de Tous en scène contre la sclérose, un spectacle caritatif en tournée française[18]. Il apparaît dans les courts-métrages Marie-Madeleine, Mauvaise Erreur !!! et Parking. Philippe entre alors en studio pour réaliser son premier album solo. Un premier single, reprise de Pull marine de Serge Gainsbourg, en est extrait au printemps 2005[18]. Il est coach vocal de plusieurs saisons du spectacle politico-humoristique Sois Belge et tais-toi ![19]. En 2005, il coécrit deux chansons pour l'album Saga de Viktor Lazlo[20].

En 2007 et 2008, il fait partie des artistes de la comédie musicale Émilie Jolie[21] et dans le rôle-titre de Jekyll and Hyde, the musical en Belgique. Il fait partie de divers groupes de musique comme LouiZ en 2008 ou encore Silent*Box en 2006[22]. Début 2010, sort un 1er single de son album The Confession of a Drama produit par les internautes via le label participatif Aka Music. Il s'agit de la reprise de Gloria Gaynor, I Will Survive. Il est suivi du titre Prisoner of Love[2]. Philippe d'Avilla met en scène plusieurs spectacles. En août 2011, il apporte sa participation à la comédie musicale La Belle au bois dormant, que veillent les fées... en tant que scénographe et interprète[23]. Un CD du spectacle est édité en décembre 2011.

Sur l'album de Vitor Hublot Brassens Selon Vitor Hublot, Vol. 1, il interprète en 2011 la chanson Le pornographe[24].

En mars 2012, il est metteur en scène et décorateur du tour de chant parisien Mélancosmiaque de Lucie Bernardoni. En juin 2012, la comédie musicale de Cyrille Garit et Steve Perrin Les instants volés est programmée à Paris avec Philippe d'Avilla.

Fin 2013, il crée avec Caroline Klaus et Sébastien Ménard le trio Désintégration 80. (www.desintegration80.com) Un projet de reprises acoustiques et décalées des chansons françaises des années 80. Ils se produisent pour la première fois sur la scène du Sentier des Halles de Paris. Fort de ce premier succès, le trio continue sa route.

En 2014, il intègre Sleepin'Bee, spectacle hommage aux années Broadway de Barbra Streisand. Un spectacle musical de Franck Harscouët, créé au Théâtre Michel à Paris.

Théâtre et spectacles musicaux[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1996 : L'Abandon de Didier Seynave - court-métrage
  • 1998 : Interdit de vieillir de Dominique Tabuteau - téléfilm
  • 1999 : Mission protection rapprochée - Gardiennes d'anges de Gilles Béhat - téléfilm
  • 1999 : Baldi et Tini de Michel Mees - téléfilm
  • 1999 : Tombé du nid d’Édouard Molinaro - téléfilm
  • 1999 : Un enfant, un secret de Paolo Barzman - téléfilm
  • 2004 : Marie-Madeleine d’Ismaël Saïdi - court-métrage
  • 2008 : Mauvaise Erreur !!! de Xavier Hibon - court-métrage
  • 2008 : Parking de Gaetan Saint-Remy et Corentin Adolphy - court-métrage

Mise en scène[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Iphigénie ou le péché des dieux de Michel Azama, assistant - Mise en scène de Jacques Bury et Christian Wery
  • 1993 : Ndo Kela ou l'initiation avortée de Koulsy Lamko, assistant - Mise en scène de Jacques Bury et Christian Wery
  • 1999 : Chez Flo – La revue 2000 de Marino et Philippe d’Avilla - Chez Flo, Belgique
  • 2007 : Le secret de Cathy Thomas et Philippe d’Avilla Thomas - Théâtre Saint Michel, Belgique
  • 2009 : L’ultime niveau de Baudouin Van Humbeek - Théâtre de l’Os à moelle, Belgique
  • 2010 : Body de Florence Leeman et Stéphanie Rainotte - Théâtre de l’Os à moelle, Belgique
  • 2011 : The Pringle’s de Carolyn Evan, Adrien Guillon et Philippe d’Avilla - Instinct Théâtre
  • 2012 : Mélancosmiaque - Lucie Bernardoni en concert - Manufacture de la Chanson et tournée

Musique[modifier | modifier le code]

  • Roméo et Juliette, de la haine à l'amour - albums et singles de la comédie musicale
  • J'suis p'tit - single extrait de album de soutien à Enfants solidaires
  • Un seul mot d'amour - single extrait de la comédie musicale Jeanne la romantique
  • Pull marine - single extrait de l'album solo Le champ des possibles
  • Le secret - single extrait de la comédie musicale
  • LouiZ - membre fondateur du groupe
  • Prisoner of Love - single
  • Le pornographe - featuring sur l'album Brassens selon Vitor Hublot

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Bio express », sur dhnet.be,‎ 28 mars 2010 (consulté le 28 février 2013)
  2. a, b, c, d et e Thierry Cadet, « Philippe D'Avilla : prisonnier de l'amour ? », sur chartsinfrance.net,‎ 18 août 2011 (consulté le 28 février 2013)
  3. LeSoir.be Peter Pan, la cerise sur le gâteau du 20e anniversaire par Christian Sonon - 15/04/1995
  4. LeSoir.be Peter Pan à l'amphithéâtre de Walibi et dans le mille par Pierre Hannaert - 06/12/1994
  5. a et b Chloé Pirson, « Un parcours à portée de voix Son truc, c'est la comédie musicale. Ce soir, Philippe D'Avilla joue à Paris dans «Roméo et Juliette». », sur lesoir.be,‎ 19 janvier 2001 (consulté le 28 février 2013)
  6. Eddy Przybylski, « La dernière page de Roméo et Juliette se tournera à Bruxelles », sur dhnet.be,‎ 3 décembre 2002 (consulté le 28 février 2013)
  7. « Les rois du monde - Philippe D'Avilla, Damien Sargue & Grégori Baquet », sur Charts in France (consulté le 28 février 2013)
  8. « Les Meilleures Ventes Tout Temps de 45 T. / Singles », sur InfoDisc (consulté le 28 février 2013)
  9. « Les rois du monde - Philippe D'Avilla, Damien Sargue & Grégori Baquet », sur Ultratop (consulté le 28 février 2013)
  10. « Classement Singles - année 2000 », sur Disque en France (consulté le 28 février 2013)
  11. « Rapport annuel 2000 », sur Ultratop (consulté le 28 février 2013)
  12. (de)« Les rois du monde - Philippe D'Avilla, Damien Sargue & Grégori Baquet », sur hitparade.ch (consulté le 28 février 2013)
  13. (nl)« Les rois du monde - Philippe D'Avilla, Damien Sargue & Grégori Baquet », sur DutchCharts (consulté le 28 février 2013)
  14. « Damien Sargue / Philippe D'Avilla / Grégori Baquet - On dit dans la rue (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 28 février 2013)
  15. « Le premier extrait du spectacle musical "Aladin" », sur chartsinfrance.net,‎ 16 novembre 2007 (consulté le 28 février 2013)
  16. « Clémence, Philippe d'Avilla, Nuno Resende et Pino Santoro - Un seul mot d'amour (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 28 février 2013)
  17. « Philippe d'Avilla, Nuno Resende & Pino Santoro - J'suis p'tit (chanson) », sur lescharts.com (consulté le 28 février 2013)
  18. a et b Eddy Przybylski, « Deux ans après Les rois du monde », sur dhnet.be,‎ 26 mai 2005 (consulté le 28 février 2013)
  19. « Sois belge et tais-toi. Saison 2009-2010 – Dossier de presse », sur compagnievictor.be (consulté le 28 février 2013)[PDF]
  20. « Viktor Lazlo – Saga », sur discogs.com (consulté le 28 février 2013)
  21. Catherine Moreau, « Louvain- la-Neuve : Succès pour Emilie Jolie », sur lesoir.be,‎ 4 janvier 2008 (consulté le 28 février 2013)
  22. Thierry Cadet, « Philippe d'Avilla prépare son premier album sur Akamusic », sur chartsinfrance.net,‎ 3 février 2010 (consulté le 28 février 2013)
  23. Thierry Cadet, « "La Belle au Bois Dormant" débarque sur scène », sur chartsinfrance.net,‎ 2 août 2011 (consulté le 28 février 2013)
  24. « Vitor Hublot », sur chartsinfrance.net (consulté le 28 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]