Gloria Gaynor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaynor.

Gloria Gaynor

Description de cette image, également commentée ci-après

Gloria Gaynor en 2003.

Informations générales
Nom Gloria Fowles
Naissance (64 ans)
Genre musical Disco
Instruments Chant
Années actives Depuis 1975
Site officiel www.gloriagaynor.com

Gloria Gaynor, de son vrai nom Gloria Fowles, est une chanteuse américaine, née le . Elle est principalement connue pour ses titres disco dont le célèbre I Will Survive, mais aussi Never Can Say Goodbye.


Enfance[modifier | modifier le code]

Fille de Queenie May Proctor et Daniel Fowles, Gloria Gaynor est née à Newark dans le New Jersey. La grand-mère a toujours vécu à proximité et était très présente dans son éducation. Gaynor a écrit dans son autobiographie: "Il y a toujours eu de la musique à la maison.". Elle aimait écouter la radio, notamment Nat "King" Cole et Sarah Vaughan. Son père jouait de l'ukulélé et de la guitare et chantait dans des clubs avec un groupe professionnel ; ses frères chantaient le gospel et formaient un quartet avec un de leurs amis. Gaynor n'était pas autorisée à chanter avec ses frères.

La famille était relativement pauvre, mais Gaynor se souvient d'une maison emplie de chaleur et de joie, toujours ouverte aux invités. En 1960, la famille emménage dans de grands ensembles et Gaynor affirme sa passion: "Toute ma vie j'ai voulu chanter, mais personne de ma famille n'en savait rien.". Gloria devient membre de la chorale de son école. Alors que sa famille ne prête aucune attention à son chant, elle n'a pas le sentiment de pouvoir impressionner par sa voix mais sa confiance surgit à l'issue d'un solo vocal. Gloria sort du lycée en sachant qu'elle veut poursuivre une carrière dans le chant. Pour apaiser sa mère, elle suit des cours d'esthétique et de commerce et tout en pratiquant le chant, elle enchaîne les petits boulots après le lycée.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Gaynor a été une chanteuse avec les Soul Satisfiers[1], un groupe de jazz/pop, vers 1971. Son premier single avait été She'll Be Sorry/Let Me Go Baby (1965)[2].

Son premier vrai succès est venu en 1975 avec la sortie de son album Never Can Say Goodbye, qui l'établit comme une artiste disco. La première face de cet album a été composée de trois chansons disco (Honey Bee, Never Can Say Goodbye et Reach Out, I'll Be There), sans pause entre les chansons. Ce marathon de danse de 19 minutes s'est avéré extrêmement populaire, en particulier dans les clubs de danse. Les trois chansons ont été sorties en single en version adaptées pour la radio, et toutes sont devenues des succès. Cet album a contribué à introduire la musique disco au public. Gloria Gaynor a été la première artiste à enregistrer son propre disque de disco. Son titre, Never Can Say Goodbye, a été le premier à atteindre le sommet du hit-parade danse du Billboard magazine. Capitalisant sur le succès de son premier album, Gloria Gaynor a rapidement sorti son deuxième album, Experience Gloria Gaynor, plus tard cette même année. Bien que cet album ait été également réussi, il n'a pas eu la popularité du précédent dans le grand public.

Certains de ses singles moins connus, en raison de déficits récurrents dans le temps d'antenne - notamment Honey Bee (1974), Casanova Brown (1975), et Let's Make A Deal (1976) - sont devenus des succès dans les clubs et ont atteint le Top 5 des hit-parades de la disco Billboard. Après son album de 1976, I've Got You, Gaynor prend ses distances de son équipe de production afin de travailler avec d'autres productions. En dépit de ce que cela avait pu paraître être la meilleure des choses à faire, ses producteurs subséquents ne parurent d'abord pas correspondre aussi parfaitement bien à l'approche vocale de Gaynor et à son style.

I Will Survive: Percée majeure[modifier | modifier le code]

Les années suivantes, Gloria Gaynor sort les albums Glorious et Park Avenue Sound, qui connaissent un succès modéré. Toutefois, fin 1978, la sortie de Love Tracks la propulse dans le haut du classement des ventes pop grâce au titre-phare I Will Survive. La chanson devient une sorte d'hymne à l'émancipation féminine par son sujet (une femme quittée et qui affirme à son ancien amant son indépendance et sa capacité à survivre et rebondir sans lui) et est toujours un incontournable des fêtes et des clubs de nos jours.

Ironiquement, I Will Survive n'était à l'origine que la face B d'un 45-tours lorsqu'il sort fin 1978. La face A, Substitute, qui avait fait un tabac récemment en Afrique du Sud avec le groupe Clout, était considéré comme plus approprié pour une diffusion en radio. Un DJ de Disco Radio Jack King écouta la face B et se souvient du choc de ce qu'il entendit: "Je ne pouvais croire qu'ils puissent enterrer le tube monstre qu'il y avait sur la face B. Je l'ai joué encore et encore et les auditeurs en sont devenus complètement fous!". Cette réaction massive de l'audience força Polydor à inverser l'ordre des titres sur les ré-éditions du 45-tours. La chanson remporta le seul Grammy Award de l'histoire jamais attribué au meilleur disque disco en 1980.

En tant que titre disco, la chanson était unique à l'époque car Gaynor n'avait pas de choristes en accompagnement. Au contraire de ses titres précédents, I Will Survive n'était pas destiné à être accéléré, ni à porter la voix de Gaynor dans un registre plus aigu que ce qu'elle chantait. La plupart des titres de l'époque était au contraire massivement enrichis, avec de nombreux accompagnements vocaux et instrumentaux et ajustés en termes de vitesse. I Will Survive se distinguait ainsi par un son plus sobre, non sur-produit. S'il avait d'emblée dû figurer sur la face A, il est quasiment certain qu'il aurait subi un mixage massif.

Fin 1979, Gaynor sort l'album I Have A Right, qui contenait un autre tube populaire aux États-Unis ("Let Me Know (I Have A Right)". Gaynor enregistre également un titre disco (Love Is Just A Heartbeat Away) pour un film de vampires.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1977 - The Best of Gloria Gaynor
  • 1982 - Greatest Hits
  • 1995 - I'll Be There
  • 1998 - I Will Survive: The Anthology
  • 2000 - 20th Century Masters: The Millennium Collection: The Best of Gloria Gaynor
  • 2001 - The Gloria Gaynor Album
  • 2001 - Ten Best: The Millennium Versions
  • 2007 - All The Hits Remixed

Chansons[modifier | modifier le code]

  • Never Can Say Goodbye
  • Honey Bee
  • Reach Out I'll Be There
  • Casanova Brown
  • (If You Want It) Do It Yourself
  • How High The Moon
  • Let's Make A Deal
  • I've Got You Under My Skin
  • Be Mine
  • We Can Start All Over Again
  • Life Ain't Worth Livin
  • Why Should I Pay
  • You're All I Need To Get By
  • Kidnapped
  • Substitute
  • I Will Survive
  • Anybody Wanna Party
  • I Said Yes
  • Love Is Just A Heartbeat Away (du film Nocturna)
  • Let Me Know (I Have A Right)
  • Let's Mend What's Been Broken
  • I Am What I Am
  • Mighty High (featuring The Trammps)
  • Just Keep Thinking About You
  • I Never Knew
  • First To Be A Woman
  • Love Affair
  • Oh, What A Life
  • Rippin' It Up
  • Perfect World
  • Set Me Free
  • The Power of a Woman (In Love) (from the Musical Rebecca)
  • Can't take my eyes off you
  • I love you baby"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Originellement référence -multiple- à la Bible: l'âme assoiffée satisfaite en Dieu.
  2. Billboard 2 oct. 1965 Vol. 77,N° 40 ISSN 0006-2510, Publié par Nielsen Business Media, Inc. page 16

Voir aussi[modifier | modifier le code]