Pehr Kalm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erreur dans {{ébauche}} : le thème « HZB » doit apparaître en tête de liste.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche HZB]]

Pehr Kalm ? Quelques chercheurs croient que c'est un ami de Pehr Kalm qui s'appelle Pehr Gadd[1].

Pehr (Pietari) Kalm ( - ) est un explorateur et un botaniste né en Suède de parents finlandais. Kalm est célèbre pour avoir le premier décrit les chutes du Niagara et avoir fourni la première étude détaillée d'histoire naturelle de l'Amérique du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pasteur luthérien, Kalm grandit en Finlande. Il débute ses études à l'académie d'Åbo vers Turku et les poursuit, à partir 1735 à l'université d'Uppsala. À partir de 1740, il suit les cours de Carl von Linné.

En 1746, Kalm devient professeur assistant d'histoire naturelle et d'économie à l'académie d'Åbo, poste qu'il occupe à plein-temps à partir de 1747.

L'Académie royale des sciences de Suède, le choisit pour faire un voyage en Amérique de Nord afin d'y rapporter toutes semences et plantes nouvelles qui pourraient se révéler utiles pour l'agriculture et l'industrie. Kalm a particulièrement la charge de collecter des pieds de mûrier rouge (Morus rubra) afin de permettre le développement de la production de soie en Suède.

Kalm arrive en Pennsylvanie en 1748 et installe son camp de base dans la communauté finno-suédoise installée dans le sud du New Jersey. Il y officie comme pasteur et s'y marie en 1750. Il effectue en 1749 un séjour en Nouvelle-France. De Montréal, il descend le Saint-Laurent jusque Québec et Charlevoix. Le journal de son voyage, qui touche principalement à la botanique, mais dans lequel il effectue une série d'observations plus générales sur la population et l'organisation sociale, constitue l'un des derniers grands témoignages de la colonie française avant la Conquête[2].

Kalm retourne en Suède en 1751 et il fonde un jardin botanique à Turku (Finlande). Il retrouve son poste de professeur, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Le journal de voyage de Kalm, En Resa til Norra America (Stockholm) paraît entre 1753 et 1761 et est traduit en anglais en 1770 sous le titre de Travels into North America.

Linné, dans sa Species Plantarum, cite 90 espèces de plantes rapportées par Kalm, dont 60 sont nouvelles pour la science.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. TIEDE (Magazine finlandais) 5/2003, Suomalaisten löytöretket 3: Professori Kalm pääsi amerikan lehtiin. (magazine finlandais)
  2. Pehr Kalm, Voyage de Pehr Kalm au Canada en 1749, Ottawa, Cercle du livre de France, 1977.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Kalm est l’abréviation botanique officielle de Pehr Kalm.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI