Pennsylvania Gazette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page 1 de The Pennsylvania Gazette, le premier numéro parut après la prise de contrôle du journal par B. Franklin.
Le fameux Join, or Die de Benjamin Franklin

La Pennsylvania Gazette était le plus célèbre journal des États-Unis de 1723, avant la période de la révolution américaine, jusqu'en 1800. Il fut publié pour la première fois par Samuel Keimer et fut le second journal à paraître en Pennsylvanie, sous le nom de The Universal Instructor in all Arts and Sciences: and Pennsylvania Gazette[1]. Le 2 octobre 1729, Benjamin Franklin et Hugh Meredith achetèrent le journal et en raccourcirent le titre[1]. Franklin ne faisait pas qu'imprimer le journal mais il y écrivait également des articles sous divers pseudonymes. Son journal devint bientôt le plus florissant des colonies. Il fut le premier en Amérique à mettre dans ses colonnes un dessin de presse, le fameux, Join, or Die, dont l'auteur n'était autre que Franklin lui-même[2]. Il cessa de paraître en 1800, dix ans après la mort de Franklin.

Il existe actuellement trois originaux qui sont conservés par : The Historical Society of Pennsylvania, The Library Company of Philadelphia, et la Wisconsin State Historical Society[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Pennsylvania Gazette, Philadelphia », Library of Congress (consulté le 20 juillet 2007)
  2. « Today in History: January 17 », Library of Congress (consulté le 20 juillet 2007)