Orochimaru (Naruto)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Orochimaru
大蛇丸
Personnage de fiction apparaissant dans
Naruto

Cosplay d'Orochimaru en habits de L'Akatsuki
Cosplay d'Orochimaru en habits de L'Akatsuki

Âge Partie I : 50[DB 1]-51[DB 2] ans
Partie II : 54[DB 3] ans
Anniversaire 27 octobre[DB 1]
Groupe sanguin B[DB 1]
Signe astrologique Scorpion
Yeux Verts et noirs, pupille reptilienne
Cheveux noirs
Taille Début partie I : 179,4[DB 1] cm
Milieu partie I & partie II (changement de corps) : 172[DB 2] cm
Masse Début partie I : 63,9[DB 1] kg
Milieu partie I & partie II (changement de corps) : 57,3[DB 2] kg
Parenté orphelin
Matricule 002300
Rang Dirigeant du village d'Oto
Village d’origine Konoha

Seiyu Kujira
Yuriko Yamaguchi (ninja de Kusa)
Mayumi Yamaguchi (enfant)
Sachiko Kojima (corps de femme)
doubleur(s) Drapeau de la France Peppino Capotondi
Première apparition Tome 5, épisode 45 ; Anime : Naruto, épisode 30

Orochimaru (大蛇丸, Orochimaru?) est un personnage de fiction du manga Naruto, créé par Masashi Kishimoto et développé dans de nombreux produits dérivés du manga (film, anime, jeux vidéo…). Kishimoto l'a créé dans le but d'en faire un des antagonistes principaux de l'histoire et son nindō (« voie du ninja ») est censé être aux antipodes de celui des héros principaux du manga.

Dans le manga et l'anime, Orochimaru est un ancien ninja du village de Konoha, et un des « Sannin » (三忍, litt. « Trois ninjas »?) légendaires. Il a créé son propre village dont il est le chef, le village du Son, Oto, dans le but de détruire son village d'origine et tuer son ancien maître.

Obnubilé par la décadence et la mort du corps humain, Orochimaru a développé une technique de transfert d'âme lui permettant de changer de corps. Dans sa recherche du corps parfait, il désire acquérir le corps de Sasuke Uchiwa, qui possède une technique héréditaire remarquable appelée Sharingan.

Bien que disparu pendant un temps, Orochimaru apparaît régulièrement en flash-back de par ses liens complexes avec d'autres antagonistes, comme Tobi, Kabuto ou encore Danzô. Bien qu'Itachi l'ait scellé éternellement dans l'épée de Totsuka, il continue de vivre dans le sceau maudit d’Anko, jusqu’à ce que Sasuke le délivre. Il décide alors de participer à la 4e grande guerre ninja du côté de l’alliance des nations ninja.

Hormis ses apparitions dans le manga et l’anime, on peut noter que le personnage d'Orochimaru se retrouve également dans de nombreux jeux vidéo, et un des films du Studio Pierrot (à l'origine également de la version anime).

Création et conception[modifier | modifier le code]

En tant qu'un des principaux méchants du manga, Orochimaru s'est vu attribuer par Kishimoto des valeurs aux antipodes de celles des principaux héros du manga. Avec son apparence reptilienne[note 1] et tout ce qui l'accompagne, dans le but d'en faire un méchant nettement reconnaissable pour le lecteur, Orochimaru bénéficie d'une aura puissante (à laquelle participe le costume « tape à l'œil »), comme l'a voulu Kishimoto, pour qui rendre le méchant « flamboyant » est une ligne directrice[AB 1].

En suivant cette ligne de conduite, il affuble Orochimaru d'un visage « pâteux et maladif », qui donne de l'emphase au « genre pire que mauvais » que Kishimoto se plaît à donner à Orochimaru en de nombreuses occasions. Imposant une sorte de « marque de fabrique », Kishimoto modifie l'apparence d'Orochimaru et le décor pour se concentrer sur le visage de son personnage (par exemple, les ombres ajoutées normalement sur ses cheveux sont supprimées et le fond est blanchi pour donner une « atmosphère lugubre »[AB 2]).

Profil[modifier | modifier le code]

Devenu maître dans l'art des techniques interdites, Orochimaru constitue l'un des ninjas les plus dangereux, les plus puissants et également des plus craints du manga, ceci étant notamment dû à ses expériences pratiquées sur des corps humains et ses kinjutsu (« techniques interdites ») ayant rapport au transfert de l'âme, et à la résurrection.

Apparence[modifier | modifier le code]

L'œil d'Orochimaru, avec les marques violettes autour de ses yeux.
Les boucles d'oreille d'Orochimaru.

Orochimaru se présente sous l'apparence d'une personne de taille moyenne, finement musclée. Cependant, les corps qu'Orochimaru occupe font différer ses caractéristiques physiques, mais Orochimaru utilise toujours une sorte de masque lui donnant son propre visage, quel que soit le corps qu'il utilise. Ses cheveux sont raides, noirs, et longs ; on peut constater qu'il y tient particulièrement. Ses traits sont assez fins, bien que son menton soit assez carré. Il possède aussi quelques caractéristiques originales, comme ses yeux ou ses marques sur le visage que l'on peut retrouver sur la plupart des corps qu'il occupe d'une manière ou d'une autre (dont Sasuke Uchiwa avant son combat contre Itachi, et Kabuto Yakushi qui s'est greffé une partie de lui). Sa peau est très blanche, et il a une dentition particulière, ses canines supérieures étant particulièrement grandes.

De plus, Orochimaru arbore en permanence des boucles d'oreilles. Il est généralement habillé d'un pull noir à col haut et à manches longues, il porte un pantalon gris retroussé jusqu'à mi-mollet, le tout étant recouvert d'une tunique beige fendue des deux côtés de sa taille jusqu'à ses genoux. Cette tunique est entourée d'un shimenawa de couleur violette. Il porte des sandales bleues propres à beaucoup de ninja, ses chevilles et la partie inférieure de ses mollets sont bandées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Orochimaru apparaît dès le début de la seconde épreuve de l'examen chūnin mettant en jeu tous les ninjas de rang inférieur (genins) de tous les villages[1].

L'histoire d'Orochimaru ne se déroule pas seulement dans l'ordre chronologique lors de séries d'épisodes consécutifs, mais elle est aussi explorée par petites parties de son passé sous forme de flash-backs.

De son enfance à la création du village du Son[modifier | modifier le code]

La mue d'un serpent blanc influencera le destin d'Orochimaru

Après la mort de ses parents, du temps de sa jeunesse, la seule source d'affection que le jeune Orochimaru reçut fut celle du 3e Hokage, Hiruzen Sarutobi, qui sera son mentor et formateur (sensei), et celle de ses deux coéquipiers à la sortie de l'académie ninja lorsqu'il a 6 ans[DB 1]. Orochimaru, enfant, devint l'élève préféré de son maître ; lors de leur « test des clochettes », Sarutobi demande à Jiraya « d'observer un peu Orochimaru », car il a « beaucoup à apprendre de lui », ce qui agace beaucoup Jiraya enfant, vexé que son camarade, considéré comme un génie précoce[2],[3], soit si souvent mentionné par Hiruzen[4]. Son maître, ayant décelé chez son élève un talent hors du commun, « comme il n'en naît que quelques-uns par siècle », voulait d'ailleurs qu'Orochimaru lui succède à la tête du village. Il avait cependant décelé aussi chez son élève, une malveillance et une ambition malsaine ; malgré tout, il espérait que ce dernier puisse hériter de sa « volonté du Feu », afin de protéger le village et sa population en mûrissant[3].

En grandissant, du temps des grandes guerres entre ninjas, Orochimaru, Jiraya et Tsunade devinrent tous trois les Sannin légendaires du village de Konoha, du fait d'avoir été lors d'une bataille capables de tenir tête au leader du village d'Ame, Hanzô[5]. Orochimaru effectuera par ailleurs pour Konoha un grand nombre de missions de rangs divers[DB 1],[note 2].

Après avoir trouvé une mue de serpent blanc, symbole d'immortalité et de renaissance, sur la tombe de ses parents[6], Orochimaru est obsédé par l'idée de survivre à ses contemporains et de ne pas vieillir[7]. Il décide donc d'obtenir plus de pouvoir et de connaissances, en faisant ses propres expériences interdites dans un laboratoire secret, sur des corps de ninjas enlevés au village. Le 3e Hokage, bien que voulant à l'origine que son élève favori le remplace au poste, commencera à s'inquiéter de l'attrait de ce dernier pour le pouvoir et les techniques occultes. Il donnera donc le poste à l'élève de Jiraya, un autre ninja très brillant, Minato Namikaze[7].

Orochimaru prendra en charge Anko Mitarashi[8], disciple qu'il marquera du « Sceau maudit du Ciel » (comme Sasuke) et formera à l'utilisation de certaines techniques basées sur les serpents. Il s'en séparera, prétendant un manque de talent. Plusieurs épisodes de l’anime traitent de cette relation précise[AN 1]. Selon ces épisodes, Anko aurait décidé de quitter Orochimaru, choquée par les expériences sur les corps humains ; estimant qu’elle est utile à ses recherches, Orochimaru altère sa mémoire et l’abandonne aux instances de Konoha.

Orochimaru a également fait partie de l’ANBU Racine, une section particulière des forces spéciales, sous les ordres de Danzo[9].

Environ dix ans avant le début de l'histoire (c'est-à-dire à peu près deux ans après la mort du 4e Hokage et que le 3e ait repris ses fonctions)[7], Orochimaru se fait surprendre par le 3e Hokage accompagné de deux ninjas spéciaux (ANBU) dans son laboratoire secret où il travaille à mettre au point sa technique de transfert de l'âme. Ne pouvant se résoudre à tuer son ancien élève, malgré les injonctions du roi des singes Enma, Hiruzen Sarutobi le laisse s'enfuir du village. Orochimaru devient alors un nukenin, ninja déserteur et recherché par les forces spéciales.

Devenant très vite un criminel de rang S dans le Bingo Book, Orochimaru est alors amené à rejoindre Akatsuki, une organisation secrète criminelle constituée de ninjas renégats ayant fui leurs villages respectifs. Sa bague porte le symbole du Ciel (, ?), il était en binôme avec Sasori. Il y tente de s'approcher d'un autre nuke-nin de Konoha appelé Itachi Uchiwa pour lui voler son corps. En effet, Itachi possède une technique d'œil (dōjutsu) héréditaire, le Sharingan, qui intéresse grandement Orochimaru. Cependant, Itachi le stoppe sans mal, lui coupant même la main gauche (qui porte son anneau et qu'il gardera dans son laboratoire), et provoquant son départ de l'organisation[10].

Recherché à la fois par Konoha car il représente un grand danger pour le village, et par Akatsuki, car il connaît le fonctionnement, les objectifs et les membres de l'organisation, Orochimaru change alors de corps, fonde son propre village dans le Pays des Rizières (田の国, Ta no Kuni?), après avoir convaincu Ryoshu le daimyo qu'il pourrait rendre le pays plus fort (sans toutefois en avoir l'intention)[AN 2]. Il cherche alors par tous les moyens à se venger de son ancien maître et du village qui l'a vu naître.

Le village du Son, subordonnés et élèves[modifier | modifier le code]

Symbole du village du Son

Ayant créé le village d'Oto (Oto = « Son »), on peut imputer à Orochimaru nombre de subordonnés et d'élèves…

Entre autres, il a constitué deux équipes de genin venues passer l'examen chūnin à Konoha :

Il a également entraîné le quartet d'Oto qui était constitué de : Kidômaru, Jirôbô, Sakon et Tayuya qui furent sous les ordres de Kimimaro, seul survivant du clan Kaguya qu’Orochimaru a recueilli. Ce dernier avait été choisi pour être le réceptacle qui devait accueillir l'âme d'Orochimaru mais cela n'a pu se faire à cause d'une maladie incurable[11].

Le quartet d'Oto constituait la garde rapprochée d'Orochimaru et était spécialisé dans les techniques de sceau et techniques défensives[12]. Chacun d'entre eux était chargé de la surveillance d'une des portes (nord, sud, est, ouest) du village d'Oto. Eux, comme Kimmimaro étaient également marqués chacun d'un « sceau maudit ».

Le bras droit d'Orochimaru, Kabuto Yakushi est le subordonné en lequel il a le plus confiance. Ses grandes connaissances dans le domaine médical et ses qualités d'espion sont un atout certain pour Orochimaru. Kabuto était à l'origine un orphelin adopté par Nonô Yakushi, ancienne ninja devenue mère supérieure d’un orphelinat. Devenu espion pour le compte de l’ANBU Racine pour aider l’orphelinat, il est piégé par une machination et tue sa mère adoptive. Il rencontre Orochimaru qui lui dévoile la vérité sur sa confrontation avec sa mère et le prend pour disciple.

Orochimaru a également d'autres subordonnés lui servant à garder ses divers repaires, et commandait une armée de ninjas, utilisée pour attaquer Konoha en conjonction avec le village de Suna.

À la fin de la première partie du manga, Orochimaru prendra Sasuke Uchiwa comme disciple, qu'il avait marqué du « sceau maudit du Ciel », lui faisant miroiter plus de puissance qu’il ne pourrait en acquérir en restant à Konoha.

La formation de Sasuke[modifier | modifier le code]

La formation de Sasuke Uchiwa par Orochimaru prendra place entre la première partie et la seconde partie du manga, une grande partie étant de fait occultée. Durant cette formation, Orochimaru, accompagné uniquement de Kabuto et Sasuke, se déplacera souvent, changeant de point de chute. Le premier arc filler de l’anime, entre la première et la seconde partie, se passe justement dans un de ces repaires abandonnés qu'Orochimaru a laissé en garde à certains membres du clan Fûma[AN 3].

Dans la seconde partie, Sakura Haruno obtiendra de Sasori mourrant un indice permettant de retrouver la trace d'Orochimaru. Avec Naruto et deux nouveaux équipiers Yamato et Saï, ils vont au rendez-vous que Sasori avait avec un de ses espions placé auprès d'Orochimaru, qui s'avérera être Kabuto déjà libéré de l'influence du marionnettiste. Le combat qui s'en suivra opposera Naruto transformé dans sa rage en Kyûbi à 4 queues, et Orochimaru qui dévoilera à cette occasion ses capacités de résistance et de régénération. Ne pouvant venir à bout de Naruto sous cette forme, Orochimaru le projettera au loin.

Orochimaru sera alors abordé par Saï, envoyé en mission secrète par Danzô pour éliminer Sasuke. Lui faisant croire à une alliance avec l'ANBU Racine, le jeune homme suivra Orochimaru dans son repaire[13].

Traçant Saï, les autres ninjas de Konoha infiltreront le repaire d'Orochimaru pour retrouver Sasuke ; Orochimaru les affrontera dans les couloirs, les épargnant étant donné qu'ils lui rendent service en s'opposant à Akatsuki[14]. C'est en retrouvant Sasuke, et après une courte confrontation que Naruto se rendra compte de l'écart de puissance qui le sépare désormais de son ancien camarade formé par Orochimaru, qui arrêtera Sasuke qui s'apprêtait à utiliser sa technique ultime sur ses anciens camarades ; ils disparaîtront avec Kabuto laissant l'équipe de Konoha interloquée[15].

On verra par la suite une scène de l'entraînement de Sasuke, où ce dernier, sous le regard d'Orochimaru, vaincra sabre à la main une quantité innombrable de ninjas sans perdre une goutte de sang[16].

La chute[modifier | modifier le code]

Après avoir entraîné Sasuke Uchiwa durant trois ans, Orochimaru, rejeté par son dernier corps, prévoit de prendre possession de celui du jeune homme prochainement. Attendant le moment propice, il est soigné par Kabuto. C'est à ce moment que Sasuke, prenant les devants, l'attaque[17]. Quittant alors son corps et prenant la forme du grand serpent blanc, Orochimaru affaiblit Sasuke après un court combat par la diffusion d'un poison contenu dans son sang et débute le rituel pour faire transmigrer son âme. Il est cependant piégé par Sasuke qui, grâce à son Sharingan, prend le dessus sur Orochimaru et l'enferme dans son corps[18].

Après cette défaite, Kabuto se greffera un morceau du grand serpent blanc sur son corps, et constatera l'extraordinaire vitalité d'Orochimaru qui commence à envahir son corps, en ayant déjà pris presque un tier. Kabuto espère réussir à maîtriser l'absorption de son ancien maître pour devenir encore plus puissant que lui, et revenir se venger de Sasuke et affronter Naruto[19].

Sasuke expliquera plus tard à Karin, s'étonnant de le voir si mal en point après son affrontement avec Deidara, alors qu'il était « l'homme qui a vaincu Orochimaru » : ce dernier « était extrêmement faible quand je l'ai affronté. » Il ajoute ensuite qu'« il ne faut pas aller chercher plus loin… »[20].

Lors du combat de Sasuke contre son frère Itachi, Orochimaru sort du corps de Sasuke par le sceau maudit (ce dernier n'ayant plus assez d'énergie pour le contenir) sous la forme d'un serpent blanc géant à huit têtes Yamata no Orochi. Défiant Itachi, il sera vaincu par l'épée de Totsuka qui le scellera, dans une illusion (genjutsu) supposée éternelle[21].

Renaissance[modifier | modifier le code]

Orochimaru ayant survécu dans la marque maudite d’Anko, il est ramené physiquement par Sasuke qui a besoin de ses connaissances[22].

Orochimaru accompagne donc Sasuke, Suigetsu et Jûgo à Konoha pour récupérer un masque spécial du Clan Uzumaki et invoquer le dieu de la Mort pour libérer ses bras et les âmes des quatre premiers Hokage. Orochimaru fait sortir cinq Zetsu parasitant Sasuke et en utilise quatre pour invoquer les Hokage avec la « Réincarnation des âmes ». Convaincu par sa rencontre avec les Hokage, Sasuke décide de partir en guerre contre Madara et Tobi, suivi par Orochimaru et ses invocations. La première action d’Orochimaru dans la guerre est d’aller sur le champ de bataille où les cinq kage ont été battus et laissés mourants par Madara afin de les soigner, pour rejoindre ensuite avec eux le lieu où les ninjas combattent Tobi et Jûbi.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Caractère[modifier | modifier le code]

Orochimaru ne semble pas se préoccuper du sort de ses subordonnés. Bien qu'il ait une multitude de disciples qui feraient n'importe quoi pour lui[23],[11], Orochimaru ne les traite que comme des pions pour son bien être personnel[24], et n'hésite pas à les envoyer au-devant de la mort pour son unique bénéfice[25].

Parmi ses subordonnés, seuls Dosu Kinuta, Kamikiri, Jigumo et Guren ont pris conscience de la cruauté et des mensonges d'Orochimaru et ont décidé de lui mettre des bâtons dans les roues, cependant, les trois premiers sont morts et la dernière est enfuie dans la nature avec Yûkimaru et Gozu après avoir été ramenée à la raison par Naruto.

Pour gagner ses fidèles, Orochimaru leur fait miroiter ce à quoi ils rêvent le plus : puissance[26], revanche[27], foyer[AN 4], ou simplement un but dans la vie. Sur ses disciples les plus talentueux, il appose un sceau maudit qui dévore leur corps et leur esprit, les rendant à la fois bien plus puissants, mais également beaucoup plus soumis à son autorité[27].

Son seul fidèle qu'il semble traiter avec un peu plus de considérations que les autres est son bras droit, Kabuto. Orochimaru a une grande confiance en Kabuto, lui confiant les missions les plus délicates, ce qui ne l’empêche pas de le menacer de mort, ou de ne guère se préoccuper de son état lorsqu’il le voit emprisonné par la technique Izanami d’Itachi.

Son nindô est de découvrir, apprendre et maîtriser toutes les techniques du monde[7]. Seul un être connaissant et dominant toutes les techniques ninja existantes est à ses yeux digne d'être appelé « l'être suprême », et Orochimaru veut accéder à cette position. Sa soif de connaissances est le véritable leitmotiv de ses actes tout au long de la série : s'il a mis au point une technique de transfert de l'âme, c'est pour avoir le temps de trouver et d'apprendre toutes les techniques du monde[7], et s'il s'intéresse de si près à Sasuke, c'est parce que son sharingan lui permettrait de copier (et donc d'apprendre) toutes les techniques qu'il pourrait apercevoir, et de ce fait, accélérer grandement sa « quête » du savoir.

Pour atteindre ses buts, Orochimaru ne recule devant rien. Malgré son statut de chef de village, il n'a aucun respect pour la vie de ses propres hommes : on peut le constater lorsqu'il sacrifie ses deux genins Kin et Zaku pour invoquer les deux hokage[25].

L'intérêt qu'Orochimaru porte aux techniques qu'il ne connaît pas est très fort et il semble incapable de le réfréner, comme un scientifique qui voudrait à tout prix comprendre et analyser le phénomène se produisant devant ses yeux, même lorsqu'il se trouve en situation de danger : on peut par exemple le voir demander des explications sur le fonctionnement de la technique de régénération de Tsunade en plein combat[28] ou exiger impatiemment, lors de son affrontement avec le 3e hokage, après que celui-ci lui a annoncé qu'il va lui dévoiler une technique qui lui est inconnue, qu'il se dépêche de lui montrer cette mystérieuse technique[25]

Pour Orochimaru, un « ninja » se doit d'être quelqu'un qui aspire à maîtriser de nombreuses et puissantes techniques (et a le talent pour le faire). En effet, selon lui, le terme « ninja » se réfère directement au mot « ninjutsu », ainsi, un ninja serait celui qui pratiquerait le ninjutsu. Il considère donc que seules ses techniques et son talent dans la maîtrise des arts ninja détermine le niveau d'un ninja[29]. Cette position est renforcée dans le jeu Naruto: Ultimate Ninja, quand, après avoir vaincu Rock Lee dans le scénario, Orochimaru se demande ironiquement si « l'on doit appeler ninja quelqu'un qui n'est pas capable d'utiliser un seul ninjutsu »

Orochimaru a une sorte de manie renforçant son côté bestial et effrayant. Il sort très souvent sa grande langue pour lécher ses lèvres ou ses armes : on peut le voir agir ainsi lors de son affrontement avec l'équipe 7 dans la forêt de la Mort (quand il voit ses adversaires se rendant compte qu'ils doivent soit l'affronter soit mourir)[30], après la victoire de Sasuke lors des préliminaires de la 3e épreuve de l'examen chūnin (jugeant sa prestation « sublime »)[31], sur un kunaï au début de son combat contre le 3e hokage (à la pensée de la mort imminente de son ancien maître)[32], puis sur son épée lors du même combat[33], lors de son combat contre Naruto-Kyûbi (alors qu'il prend plaisir à combattre un adversaire aussi puissant)[34], après l'entraînement de Sasuke (en songeant qu'il pourra bientôt prendre son corps)[2]… Cette manie évoque chez lui une délectation sordide, ce qui rend le personnage encore davantage inquiétant.

Expériences scientifiques[modifier | modifier le code]

Orochimaru est un grand scientifique et un chercheur en biologie hors-pair ; il s'intéresse en particulier fortement à certaines particularités spéciales génétiques chez d'autres ninjas, tentant de les appliquer sur d'autres. Il n'a cependant aucune éthique, faisant ses tests directement sur des êtres humains qu'il sacrifie par centaines, et allant même piocher ses sujets d'expérience parmi les enfants, ou les ninjas de Konoha, tous niveaux confondus[7]. Il n'hésite pas non plus à appliquer le fruit de ses expériences sur ses élèves ou futurs élèves les plus talentueux, malgré un faible taux de survie[35].

Ses expériences sur les corps humains servent à Orochimaru à atteindre deux de ses buts, la plus grande de ses obsessions étant de comprendre et maîtriser toutes les techniques ninja (jutsu) existantes. Il cherche également à atteindre l'immortalité en transférant son âme dans d'autres corps plus jeunes. De ce fait, il n'a plus à se préoccuper d'une mort de vieillesse, et peut donc profiter de son expérience (particulièrement en matière de ninjutsu) sur des décennies, sans voir son corps s'user ou se fatiguer comme un corps normal.

Après sa désertion de Konoha, il supervise plusieurs « repaires », où il maintient un grand nombre de cobayes pour ses expériences. Ces repaires étant gardés par des subordonnés fidèles à Orochimaru, tels Karin, ou dans l’anime, Guren.

Les prisonniers pouvaient être gardés pour cause de capacités spéciales étudiées par Orochimaru (tels Suigetsu Hôzuki, pour sa capacité à liquéfier son corps, ou Jûgo, dont l'étude a abouti au « Sceau maudit d'Orochimaru »), mais également comme sujets de tests.

Par exemple, dans le « repaire Nord », un grand nombre de prisonniers avaient été utilisés pour les tests sur le « Sceau maudit » et seront combattus par Sasuke et Suigetsu après leur évasion[36],[37]. Étant donné que les chances de survies au « Sceau maudit » sont d'un sur dix, on peut estimer qu'un très grand nombre de sujets de tests ont été « sacrifiés ».

Un autre exemple est la manipulation génétique qu'Orochimaru a effectué sur 60 enfants, lorsqu'il était encore à Konoha, pour tenter de « cloner » les capacités du 1er Hokage (l'affinité mokuton et la maîtrise des bijū), ces tests ayant abouti à la possibilité qu'a Yamato, seul survivant de l'expérience, de combiner les affinités doton (terre) et suiton (eau) pour maîtriser le bois (mokuton), et de pouvoir dans une certaine limite maîtriser Kyûbi[38].

Dans l’anime, l'on apprend dans un arc filler qu'Orochimaru avait mené des expériences sur la création d'un combattant ninja sous-marin appelé Kaima. Ces expériences étaient supervisées par Amachi, assisté par les deux anciens élèves d'Orochimaru Misumi Tsurugi et Yoroï Akado[AN 1].

Un autre arc filler de l’anime nous présente aussi des expériences menées sur Yûkimaru pour prendre le contrôle de Sanbi, le bijū à trois queues, le jeune garçon ayant le pouvoir de maîtriser le monstre[AN 4]. Ces expériences étaient supervisées par Kabuto Yakushi et Guren.

Capacités[modifier | modifier le code]

Diagramme des capacités d'Orochimaru. Orochimaru est un ninja extrêmement doué dans le ninjutsu et le genjustu, il semble aussi être très intelligent, et sa maîtrise des sceaux est tout aussi bonne. Cependant, sa réserve de chakra (endurance) est limitée, et sa principale faiblesse semble être (dans une certaine mesure) le combat au corps à corps : incluant son taijutsu et sa force physique.

Les serpents[modifier | modifier le code]

Tatouage d'Orochimaru.

La majorité des capacités, des techniques et des attitudes d'Orochimaru ont à voir avec les serpents. Cette caractéristique semble avoir été choisie le jour où il a trouvé sur la tombe de ses parents une mue de serpent banc[6]. Il semble avoir par la suite pris en affection cet animal et l'a considéré comme son animal de prédilection, comme de compagnie, ou encore comme une arme particulièrement efficace. En les invoquant à ses côtés lors de la plupart de ses combats, Orochimaru peut combattre son adversaire à distance tout en se prémunissant lui-même d'un quelconque danger.

On a par exemple pu voir qu'Orochimaru, lors de son second affrontement avec Naruto dans Shippuden, l'avait combattu et vaincu très facilement, sans même se déplacer, ses serpents se chargeant de sa sécurité sans qu'il n'ait rien à faire, et de ce fait, aucune des attaques de Naruto n'a pu l'atteindre[AN 5].

La forme finale du corps d'Orochimaru se trouve être un grand serpent blanc dont le corps est constitué de multitude de petits serpents[6]. Orochimaru atteint cette forme, lorsqu'au moment de changer de corps, il abandonne l'ancien (dont il sort par la bouche). Orochimaru domine alors le nouveau corps physiquement (il peut s'aider du sang du grand serpent blanc qui diffuse un poison affaiblissant)[10], puis assujettit son âme par un rituel qui donne alors à Orochimaru le contrôle total du corps et de ses techniques.

Orochimaru possède également une technique faisant apparaître « Yamata no Orochi », un serpent blanc géant légendaire à huit têtes et huit queues, inspiré du folklore japonais (inspiré de Yamata-no-Orochi). Il apparaît lors du combat d'Itachi contre Sasuke, alors que le chakra de Sasuke est épuisé, Orochimaru qui était emprisonné dans son corps, se manifeste alors sous cette forme. Yamata no Orochi semble être la représentation ultime d'Orochimaru, obtenue par la magie du serpent blanc trouvé sur la tombe de ses parents. Il sera vaincu par la technique Susanô d'Itachi qui lui coupe sept têtes ; tandis qu'Orochimaru sort de la 8e avec son épée Kusanagi, il est transpercé par l'épée Totsuka de Susanô qui le dissout avec Yamata-no-Orochi, le piégeant dans un genjutsu éternel.

Corps aux propriétés reptiliennes[modifier | modifier le code]

Orochimaru utilise souvent sa langue en combat au corps à corps (Taijutsu)… Il peut la rendre longue et puissante pour attraper, étouffer, ou projeter son adversaire. On a notamment pu le voir, lors du combat des trois Sannin, attaquer avec sa langue Jiraya (projeté au sol), et Tsunade (tentative d'étouffement par strangulation) lorsqu'il n'avait plus l'usage de ses bras[39],[40]. Cette capacité peut lui permettre de soulever son adversaire dans les airs et de l'immobiliser rien qu'en l'enserrant de sa langue, comme on a pu le voir faire sur Naruto avant de lui apposer son sceau des 5 éléments[41].

Alors qu'il se retrouve blessé (ayant par exemple un bras arraché durant un combat), Orochimaru est capable de reconstituer son corps comme il l'était avant l'attaque, et d'une manière originale : de la bouche du corps blessé sort un nouvel Orochimaru, en pleine santé et totalement intact, laissant une vieille peau vide telle une exuvie[42].

Orochimaru peut également transformer le bas de son corps pour lui donner une forme de serpent[AN 6],[43],[34]. Cette transformation lui permet de se déplacer comme un serpent, ce qui lui procure une grande vitesse. Le haut du corps reste cependant à son image. Il peut cependant reformer son corps entièrement, comme lors de son combat contre Naruto 4 queues où, grâce à sa vitesse acquise en remplaçant ses jambes, il arrive à frapper ce dernier au visage avant de se faire littéralement trancher en deux au niveau de la taille[34]. Il est cependant dans ce cas capable de se reformer entièrement : des serpents sortent des deux moitiés de son tronc puis fusionnent, lui redonnant son état originel, comme si aucun coup ne l'avait touché[34].

De même, lorsqu'Itachi transperce le torse d'Orochimaru de part en part avec la conséquente épée de Totsuka, Orochimaru déclare qu'une simple petite coupure de ce genre n'est pas suffisante pour l'arrêter[21].

Ces capacités semblent lui procurer une certaine « invulnérabilité » lors des combats au corps à corps. Cependant, il n'est pas réellement invulnérable, puisque lui-même reconnaît que s'il encaisse de plein fouet l'attaque de chakra produite par Naruto sous la forme de Kyûbi à 4 queues, celle-ci s'avérerait fatale, même pour lui[44]

Peurs & visions[modifier | modifier le code]

Orochimaru peut montrer une scène monstrueuse et sanglante à ses adversaires en un regard s'il le désire. Lors de l'examen de sélection des ninja de moyenne classe, dans la forêt interdite durant son « combat » contre Sasuke et Sakura, ces derniers ont la vision sanglante et terrifiante de la mise en scène de leur propre mort. Sakura fût complètement paralysée, pleurant de terreur, prostrée à genoux sur le sol, quant à Sasuke, il vomit sous le coup de l'émotion, puis fût obligé de se poignarder la jambe avec un kunaï pour se libérer grâce à la douleur de cette paralysie qu'il analyse être due à la peur et aux « ondes d'hostilité » qu'Orochimaru dégage, plutôt qu'à une technique de genjutsu[45].

De même, lorsqu'il nargue un Kakashi particulièrement belliqueux lors des examens préliminaires à la fin de la 2de épreuve de l'examen chūnin, ce dernier à une vision de sa propre décapitation et se rend compte de son infériorité par rapport à Orochimaru[46].

Lorsqu'il regarde Genyûmaru, après l'avoir fait combattre contre les autres prisonniers, ce dernier ressent également nettement le fait qu'il va se faire « dévorer »[11]. Il voit un serpent géant lui foncer dessus gueule grande ouverte, et la langue du serpent lui « caresser » goulûment la joue[11].

Il semble vouloir faire appel à cette capacité lors de son combat contre Naruto sur le Pont du Ciel et de la Terre ; cependant, alors que les deux adversaires se fixent, c'est lui qui a la vision de Kyûbi, immense, le fixant avant de rugir.

Dans l’anime, lorsqu'Orochimaru, très malade, regarde Kabuto, ce dernier a la vision d'un serpent agressif, sifflant la gueule ouverte[AN 7].

On peut assimiler ces capacités à celle du serpent qui hypnotise sa proie avant de l'étouffer et de la dévorer, ou plus globalement à la « peur paralysante » que ressent souvent une proie face à un prédateur[note 3].

Sceaux[modifier | modifier le code]

Comme ses deux camarades de l'équipe des Sannin et leur sensei, Hiruzen Sarutobi, Orochimaru est un expert en sceaux. Dans la première partie du manga, il scelle les capacités de Naruto, perturbant le mélange du chakra de Kyûbi avec le chakra naturel du jeune ninja[41], sceau qui sera ôté par Jiraya qui y reconnaît le style « brutal (, arai?) » d'Orochimaru au-dessus des sceaux du 4e Hokage[47].

Le sceau maudit[modifier | modifier le code]
Marque du Sceau maudit du Ciel

Suite à ses travaux sur Jûgo, Orochimaru a développé un sceau capable d'augmenter drastiquement les capacités physiques de sa cible (à condition de ne pas mourir suite à l'apposition du sceau, ce qui arrive neuf fois sur dix).

Après contrôle total du sceau et de ses possibilités, le sujet peut activer 2 niveaux différents. Au premier niveau, le sceau s'étend sous formes de marques, différentes selon les personnes[note 4] d'abord sur une moitié du corps et du visage, puis sur tout le corps ; au second niveau, le physique de l'utilisateur change complètement de manière monstrueuse…

Comme l'explique Sakon, pour atteindre le niveau 2, encore plus puissant, « Il faut d'ordinaire laisser au corps un long temps d'adaptation au maléfice. »[12]. Cependant, l'on peut forcer le corps à s'adapter très vite en prenant une pilule (le seishingan) qui permet de passer au niveau 2 en quelques minutes à peine, toutefois cela provoque la mort de l'expérimentateur. Les quatre du Son peuvent cependant utiliser une « barrière ninjutsu » qui peut adoucir cette mort en un coma temporaire, et c'est dans cet état que le corps de Sasuke s'est adapté à la marque.

Le sceau maudit n'est pas sans danger pour celui qui l'utilise. Avec son utilisation, la volonté de la personne s'affaiblit (lentement au niveau 1, beaucoup plus rapidement au niveau 2), et finit par s'éroder complètement, cessant d'avoir une existence propre et liant l'utilisateur à la volonté d'Orochimaru pour toujours[27].

Les deux sceaux les plus forts sont le sceau de la Terre (apposé sur Kimimaro Kaguya) et le sceau du Ciel (apposé sur Sasuke Uchiwa). Seuls ces deux là étaient capable de faire une transformation partielle au niveau 2 du sceau.

Déplacements[modifier | modifier le code]

Orochimaru est capable de se fondre dans le sol ou le bois des arbres, pour en ressortir où il le désire[48],[43]. Il semble également posséder de nombreux « déplacements rapides », disparaissant dans un nuage de fumée[49],[26], dans un éclair[50] ou dans des flammes[15].

On sait également qu'Orochimaru possède un style particulier de permutation, la Permutation style Orochimaru (大蛇丸流「変わり身の術」, Orochimaru Ryū "Kawarimi no Jutsu"?)[DB 4], absolument indédectable (même Itachi Uchiwa et son sharingan ne peuvent le repérer), permettant de laisser une peau vide sur place en substituant son corps afin de créer un leurre[51]. La réalisation de cette technique nécessite cependant une grande consommation de chakra. Il a appris cette technique à Sasuke, qui l'utilise lors de son combat contre son frère.

Dans l’anime, Orochimaru se rend littéralement « invisible » dans un éclair de feu violet, tandis que l'on entend toujours sa voix (de manière étouffée)[AN 6].

L'épée de Kusanagi[modifier | modifier le code]

Orochimaru possède l'épée de Kusanagi, une épée indestructible et extensible à volonté qu'il fait sortir de la bouche d'un serpent sortant lui-même de la propre bouche d'Orochimaru. Bien qu'il puisse l'utiliser de manière conventionnelle (on le voit parer ainsi le « bâton de la vérité bouddhique » du 3e hokage[33]), il l'utilise bien souvent sans même la sortir complètement de la bouche du serpent (on a notamment pu le voir agir ainsi, lorsque, affaibli et ne pouvant plus utiliser ses bras suite à son combat contre le 3e hokage, il se battait contre Tsunade et Jiraya[28]). Il peut également la projeter de sa bouche, comme certains ninjas font avec des senbon, transperçant sa cible de part en part (il détruit de cette manière un clone d'encre de Saï[13]).

L'épée de Kusanagi semble douée d'une volonté propre, puisqu'elle peut prendre une forme de serpent pour se mouvoir et revenir vers Orochimaru[13].

Dans le manga, l'épée de Kusanagi est représentée par un katana traditionnel japonais à lame courbe[33], tandis que dans l’anime, elle est représentée comme une épée droite à double tranchant ornée d'un magatama[AN 8],[note 5].

Orochimaru a également recherché longuement une autre épée légendaire, épée ultime capable de contrer l'épée de Kusanagi et ayant des pouvoirs très puissants d'illusion (Genjutsu) : l'épée de Totsuka du dieu Susanoo, appelée également « katana de Sakegari ». Il s'est aperçu trop tard que cette épée, utilisée par Itachi Uchiwa avec la technique « Susanô », n'avait pas de forme physique[21].

Note : Kusanagi et Totsuka sont des épées légendaires dans la tradition japonaise.

L'épée de Kusanagi telle que représentée dans l’anime

La maîtrise de l'âme[modifier | modifier le code]

Obsédé par la mort, Orochimaru a beaucoup travaillé sur le concept de l'âme, et a notamment repris à son compte une technique du 2e Hokage permettant d'invoquer des âmes pour leur redonner une enveloppe charnelle. Il a également passé beaucoup de temps à développer une technique lui permettant de faire migrer sa propre âme dans de nouveaux corps, tentant ainsi d'atteindre l'immortalité.

La réincarnation des âmes[modifier | modifier le code]

La technique de la « Réincarnation des âmes » est un kinjutsu (technique interdite) ; sans doute l'un des plus puissants vu dans le manga. Elle a été créée par le 2eHokage Tobirama Senju[52], et permet d'invoquer, en échange de sacrifices humains, des personnes décédées.

Orochimaru utilise cette technique lors de son combat contre Hiruzen Sarutobi, le 3e Hokage, afin d'invoquer les deux premiers Hokage (il voulait également invoquer le 4e Hokage, mais l'invocation n'a pas fonctionné car celui-ci est scellé par l’« Emprisonnement des morts ») ; cela pour qu'il « connaisse aussi ce sentiment d'accomplissement et de joie profonde qu'on éprouve quand on peut blesser celui qu'on appelait autrefois son maître »[53]… Ce qui montre à quel point il en veut à son ancien sensei.

L'invocation fait sortir du sol à la verticale des cercueils contenant les personnes invoquées (faisant alors office de bouclier) ; les couvercles tombent et les personnes en sortent. Orochimaru introduit alors à l'arrière de la tête des corps invoqués un parchemin issu d'un sacrifice humain (attaché à un kunaï), pour leur redonner leur apparence et leur force ante mortem (les corps sont littéralement revitalisés).

De fait, les personnes invoquées disposent de tout leur arsenal des techniques utilisées de leur vivant (techniques héréditaires comprises), que ça soit en ninjutsu, taijutsu ou genjutsu ; elles sont obligées de combattre du côté de leur invocateur, la technique octroyant à ce dernier une loyauté sans failles de leur part (le parchemin inséré dans leur tête efface leur personnalité, les transformant en machines à tuer).

De plus, si leur corps est détérioré lors de la bataille, il se régénère automatiquement. Il semble donc que seul une technique de scellage peut en venir à bout, d'autant plus que le 3e hokage nous apprend lors de son combat que même s'il réussit à tuer Orochimaru, le sort ne sera pas interrompu, comme c'est d'ordinaire l'usage avec des invocations classiques…

Les Hokage invoqués, le 3e Hokage et même les ninjas spéciaux qui assistent impuissants au combat connaissent de nombreux détails sur le fonctionnement de la technique[note 6],[note 7],[note 8]

Après avoir assimilé sa greffe d'un morceau du corps d'Orochimaru, Kabuto parvient également à maîtriser cette technique en « surpassant ses précédents utilisateurs »[52].

Réincarnation[modifier | modifier le code]

Orochimaru a développé un kinjutsu lui permettant de se « réincarner » : comme il l'explique à son ancien sensei, Hiruzen Sarutobi, il a mené à terme ses recherches sur le transfert d'âme et est capable tous les 3 ans de littéralement « changer de corps » et donc d'avoir une vie éternelle. Ainsi, lors du combat contre le 3e hokage, il se présente sous les traits d'une jeune personne dont il a volé le corps.

On a une entrevue de l'utilisation de la technique lorsque, dans l'impossibilité d'attendre Sasuke plus longtemps et d'utiliser le corps malade de Kimimaro, Orochimaru prend le corps de Genyûmaru, le captif ayant gagné le combat à mort que Kabuto a organisé pour choisir le corps qui sera digne de son maître[11].

Cependant, on ne découvre le rituel dans son intégralité qu'au moment du combat contre Sasuke. Orochimaru fait sortir de l'ancien corps sa vraie forme (des suite de ses expériences, c'est un grand serpent blanc écailleux à tête hybride), et après avoir paralysé de son venin son futur hôte, il l'emmène dans une dimension qu'il a créée à l'intérieur de lui où se passe le rituel de transfert d'âme : Orochimaru et sa victime sont recouverts de tentacules à têtes de serpents surgissant du sol (à ce moment, tous les anciens corps utilisés par Orochimaru apparaissent), puis une fusion s'effectue[10].

Généralement, lorsqu'il « emprunte » un corps, Orochimaru utilise une sorte de masque qui lui donne son ancien visage afin d'être reconnu par ses proches et fidèles.

Au bout de trois ans, le corps commence à le rejeter, et Orochimaru doit alors se mettre à la recherche d'un nouveau réceptacle.

Cette technique lui permet d'atteindre une certaine forme d'immortalité, au sens où Orochimaru se rend insensible aux effets du temps et ne peut pas vieillir. En effet, comme l'explique Kimimaro à Naruto quand celui-ci essaie de ramener Sasuke à Konoha, Par « immortalité », il ne faut pas comprendre que mon maître est capable de conserver son corps éternellement. En revanche, il peut faire migrer son âme dans un corps nouveau et puissant avant que son enveloppe charnelle ne périsse[54].

Apparition dans les autres médias[modifier | modifier le code]

Orochimaru est présent dans les adaptations anime (Naruto et Naruto Shippûden) ; deux musiques ont été conçues pour ses apparitions : Orochimaru's Theme inspiré entre autres de la Toccata de Bach, et Orochimaru -Fight- pour le « combat », qui reprend le thème principal en plus rapide et plus dynamique. En revanche il n'apparait pas dans les OAV et dans les films, sauf dans Naruto Shippuden : Les Liens[A 1].

Il est présent dans tous les jeux vidéo sur le thème de Naruto, dans les séries Ultimate Ninja et Clash of Ninja où il utilise beaucoup de techniques qui n'apparaissent pas dans le manga ou l’anime[JV 1],[A 2],[A 3], et son état de faiblesse après que ses bras ont été scellés durant son combat contre le 3e Hokage est aussi disponible comme personnage séparé du personnage standard, dans le deuxième opus de la série, Naruto: Ultimate Ninja 2[A 4]. Naruto Shippūden: Gekitō Ninja Taisen! EX 2 montre la première apparition d'Orochimaru dans un jeu vidéo sur Shippūden[A 5].

Il a également été exploité en tant que produit dérivé, notamment sous forme de figurines[A 6], de porte-clés[A 7] ou de peluches[A 8]. Orochimaru est également présent dans le jeu de cartes Naruto Collectible Card Game[A 9].

Dans le spin-off Rock Lee : Les Péripéties d'un ninja en herbe, Orochimaru est un personnage comique dont le but est de détruire Konoha et qui se heurte constamment au héros, Rock Lee et à ses coéquipiers. Accompagné de son inséparable Kabuto, il est loin d’avoir la puissance du personnage d’origine et invente constamment des plans loufoques pour arriver à ses fins, finissant toujours par échouer lamentablement.

Réception[modifier | modifier le code]

À la 15e place lors du premier sondage de popularité concernant les personnages du manga par le Weekly Shōnen Jump, Orochimaru a vu ensuite sa popularité décliner (26e place pour le second sondage, 22e place pour le quatrième, 27e place pour le cinquième, 24e place pour le sixième, 44e place pour le septième).

Plusieurs publications spécialisées dans les mangas, les animes et les jeux vidéo ont analysé le caractère d'Orochimaru. IGN.com compare la recherche d'Orochimaru pour le pouvoir et sa chute qui s'ensuivit de manière traître à celle de Dark Vador, et présente Orochimaru comme « quelqu'un qui est davantage qu'un simple mal à l'état pur »[A 10]. Mania.com considère Orochimaru comme le « premier vrai méchant » de la série, notant qu'il n'avait aucune qualité qui le rachète contrairement à Zabuza Momochi, le « méchant » de l'arc précédent[A 11]. DVDTalk célèbre l'introduction d'Orochimaru dans la série, ainsi que le potentiel de développement de l'intrigue du sceau maudit qu'Orochimaru a mis sur Sasuke et indique que ce fut l'une des meilleures parties de la série[A 12].

Anime News Network a étiqueté Orochimaru comme « un personnage qui ne peut pas être tué »[A 13]. Ils considèrent Kujira, la voix japonaise d'Orochimaru, comme l'une des meilleures de la série[A 14].

Techniques[modifier | modifier le code]

Voici par ordre d'apparition, les techniques utilisées par Orochimaru dans le manga ou dans l’anime. On peut sans mal imaginer que ces techniques ne constituent qu'une petite partie de la maîtrise du ninjutsu d'Orochimaru au vu du nombre de nouvelles techniques utilisées à chaque nouveau combat.

  • Fūton - La grande percée (風遁・大突破, Fūton - Daitoppa?)[55],[DB 5]rang C
    Orochimaru envoie par sa bouche un souffle de vent dévastateur directionnel qui défriche tout sur son passage.
  • Invocation (口寄せの術, Kuchiyose no jutsu?)[45],[DB 6]rang C
    Technique servant à invoquer des animaux ou des objets dont la puissance ou l'importance est déterminée selon la quantité de chakra utilisée. Elle est employée par Orochimaru pour invoquer des serpents géants, et en particulier leur roi, Manda.
    Cette technique est un pacte de sang avec la race invoquée (l'utilisateur ayant au préalable signé avec son sang sur un parchemin). Elle nécessite donc que l'invocateur utilise son sang pour marquer la main qui va apposer l'invocation.
    En général, les ninjas qui l'utilisent se mordent le pouce pour obtenir rapidement ce sang nécessaire. Orochimaru possède un tatouage spécial au bras gauche qui lui permet d'invoquer des serpents géants[30],[28].
  • Pétrification (金縛りの術, Kanashibari no Jutsu?)[45],[DB 7]rang D
    Technique d'immobilisation. Orochimaru peut paralyser un adversaire pour en faire ce qu'il désire par la suite.
  • Technique d'effacement et copie du visage (消写顔の術, Shōshagan no Jutsu?)[41],[DB 8]rang B
    Technique de vol du visage propre à Orochimaru, puisque Anko sait à qui elle a affaire lorsqu'elle voit un genin du pays de l'herbe à qui le visage a été arraché. La technique permet à Orochimaru de littéralement voler le visage d'une personne.
  • Le sceau des 5 éléments (五行封印, Gogyo Fūin?)[41],[DB 9]rang A
    Ce sceau empêche l'utilisation du chakra des démons par les jinchūriki (utilisé contre Naruto). Efficace uniquement contre les ninjas portant un démon, son action est de bloquer l'efficacité du « Sceau des huit points du Hakke » apposé par Minato Namikaze sur Naruto.
  • Amollissement (軟の改造, Nan no Kaizou?)[41],[DB 10]
    Orochimaru est capable d'assouplir son corps au point d'étirer notamment (mais pas seulement) son cou sur une grande distance. Il a transmis cette technique à Misumi.
  • Le sceau maudit (呪印術, Juin Jutsu?)[41],[DB 11]rang A
    Sceau développé par Orochimaru à partir des cellules de Jûgo, et qui confère à la cible plus de puissance en échange d'une volonté enchaînée.
  • Multi Clonage (影分身の術, Kage Bunshin no jutsu?)rang B[35],[DB 12]
    Comme l'élite des ninjas formés à Konoha, Orochimaru sait créer des clones de l'ombre. Il en utilise un pour tromper Anko lors de leur combat…
  • Technique de permutation (変わり身の術, Kawarimi no Jutsu?)[35],[DB 13]rang E
    Technique de base qui consiste à permuter quelque chose (son corps, ou celui de quelqu'un d'autre généralement) avec autre chose (bûche…).
    Orochimaru l'utilise pour échanger son corps piégé par Anko, par un clone de l'ombre.
  • Invocation – La réincarnation des âmes (口寄せ・穢土転生, Kuchiyose - Edo Tensei?)[56],[DB 14]rang S
    Cette technique est un kinjutsu (technique interdite) permettant d'invoquer, en échange d’un sacrifice humain (servant de réceptacle), une personne décédée.
  • Réincarnation (不屍転生, Fushi Tensei?)[7],[DB 15]rang S
    Orochimaru fait migrer son âme dans un nouveau corps par un rituel complexe asservissant l'âme du précédent propriétaire.
  • La poigne du serpent spectral (潜影蛇手, Sen'ei Jashu?)[25],[DB 16]rang C
    Des serpents sortent de la manche d'Orochimaru pour agripper, enserrer ou mordre l'adversaire (dans l’anime, il peut également faire sortir une épée de la gueule des serpents[AN 5]).
    Orochimaru neutralisera Enma transformé avec cette technique, mais le 3e Hokage saisira cette occasion pour pouvoir l'attraper et lui faire subir l'Emprisonnement des morts.
    Dans l’anime, lors de son combat contre le 3e Hokage, Orochimaru utilise également cette technique en transformant sa langue en serpent afin de mordre son opposant au cou[AN 9].
  • Épée de Kusanagi - le katana volant (草薙の剣・空の太刀, Kusanagi no Tsurugi - Kū no Tachi?)[25],[DB 15]rang B
    Orochimaru peut user de télékinésie sur son épée de Kusanagi, la dirigeant à distance. Il transperce ainsi le 3e hokage par derrière alors que celui-ci allait emporter son âme.
  • Sort d'entrave - Le regard du serpent (蛇睨呪縛, Jagei Jubaku?)[57],[DB 17]rang C
    Cette technique permet à Orochimaru d'invoquer un ou plusieurs gros serpents qui vont s'enrouler autour de ses ennemis afin de les étouffer ou restreindre leur mouvement.
    Orochimaru l'utilisera pour faire semblant de vouloir écraser Kabuto devant le « faux » Sasori, puis lors de son combat contre Kyûbi (au contact duquel les serpents « fondront » littéralement)[34].
    Il transmettra ce sort à Sasuke qui l'utilise pour bloquer d'un coup Jûgo et Suigetsu en plein combat[58]
  • La poigne du serpent spectral (version supérieure[trad 1]) (潜影多蛇手, Sen'ei Tajashu?)[57],[DB 18]rang B
    Technique semblable à Sen'ei Jashu, mais bien plus puissante car elle décuple le nombre de serpents invoqués, multipliant de ce fait sa dangerosité. Orochimaru l'utilisera pour attraper Yamato sur le « Pont du Ciel et de la Terre ».
  • Formation de combat - Les myriades de serpents (万蛇羅ノ陣, Mandara no Jin?)[34],[DB 19]rang B
    Orochimaru invoque une multitude de serpents qui sortent de sa bouche, et attaquent l'opposant tel un raz-de-marée grouillant. Au moment d'atteindre l'adversaire, chaque serpent ouvre sa gueule et en fait sortir une pointe d'épée…
    Peut servir également à créer un mur de défense impénétrable…
  • Invocation - Le triple rempart (口寄せ・三重羅生門, Kuchiyose - Sanjū Rashōmon?)[44],[DB 20]rang A
    Le triple rempart. Orochimaru invoque trois gigantesques portes qui se dressent devant lui pour le protéger d'une attaque frontale.
    Il apprendra en partie cette technique à Sakon et Ukon qui ne peuvent cependant à eux deux invoquer qu'une seule porte similaire…
  • Yamata-no-Orochi (八岐の術, Yamata no Jutsu?)[21],[DB 21]rang S
    Orochimaru fait apparaître un serpent blanc géant légendaire, Yamata-no-Orochi.

Anime[modifier | modifier le code]

Les techniques ci-dessous sont toutes tirées de l’anime, et utilisées officiellement par Orochimaru. Elles sont placées par ordre d'apparition.

  • Boule de feu[AN 10]
    Orochimaru crache une boule de feu (technique katon) contre Naruto qui commence à devenir furieux sous l'influence de Kyûbi lors de l'examen chūnin.
  • Clone de boue[trad 2],[trad 3]
    Utilisé deux fois. La première utilisation est durant son combat contre Sasuke, lorsque celui-ci croit l'avoir vaincu avec une technique taijutsu, mais Orochimaru utilise alors cette technique pour éviter l'attaque et pouvoir lancer sa contre-attaque en surprenant son adversaire.
    De plus, lors de son combat contre Anko, alors qu'Orochimaru utilisait un kage bunshin dans le manga papier, il utilise dans l’anime une technique différente : un clone, d'une matière qui semblerait être de la boue (matière marron, et assez liquide pour fondre une fois la supercherie découverte). Il l'utilise cependant dans les mêmes circonstances que dans le manga avec son clone de l'ombre, en dupant Anko en permutant ce clone à la place de son vrai corps.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Les techniques ci-dessous sont toutes tirées des jeux vidéo, elles sont mentionnées par ordre alphabétique.

  • Daenroka[JV 2]
    Orochimaru invoque 5 très grands serpents qui attaquent l'adversaire dans un combo mortel.
  • Destruction Interdite[JV 3],[JV 4]
    Cette technique consiste à faire apparaître un cercueil, puis des mains d'ombre sortent du cercueil et attrapent l'adversaire pour l'entraîner dans la tombe.
  • Drain du serpent[JV 3],[JV 4]
    Orochimaru allonge sa langue jusqu'à pourvoir entourer le corps de son adversaire avec. Cette faculté lui permet de draîner l'énergie vitale de son adversaire et de s'en servir pour se soigner.
  • Épée céleste serpent[JV 3],[JV 4]
    Orochimaru plante son épée dans le sol, court vers l'advesaire et lui assène une série de coups de poings violents. Il utilise ensuite la technique de télékinésie décrite plus haut (le katana volant) pour transpercer son opposant.
  • Serpents Fuyants[JV 2]
    Orochimaru invoque deux énormes serpents s'entrecroisant, ils blessent l'adversaire d'en dessous.
  • Technique de la lame[JV 5]
    Orochimaru enchaîne plusieurs coups d'affilée avec son épée de kusanagi.
  • Fouet Serpentin[JV 6]
    Orochimaru fait surgir des serpents de sa manche qui s'entrelacent comme un fouet. Puis Orochimaru frappe plusieurs fois l'adversaire avec.
  • Technique du serpent[JV 7]
    Orochimaru s'enfouit sous terre et ressort sous la forme d'un serpent assez grand poursuivant son adversaire durant une durée limitée, après cela, Orochimaru refait surface accompagné de quelques petits serpents.
  • Technique du serpent blanc[JV 8]
    Orochimaru, en mode "éveil", dans Naruto: Ultimate Ninja Storm 2, s'enfouit à nouveau sous terre mais cette fois, sous la forme d'un énorme serpent blanc au visage hybride et recouvert d'une multitude de petits serpents blancs. Après avoir poursuivi pendant un certain temps son adversaire et parfois, l'avoir empoisonné, Orochimaru sort de sous terre avec cette fois ci, des petits serpents blancs.
  • Technique du serpent géant[JV 9]
    La technique secrète d'Orochimaru dans Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2. Orochimaru se transforme en serpent géant qui fonce sur l'adversaire, s'envole en gardant l'ennemi sur le nez pour redescendre et écraser sa victime sur le sol. Le serpent se transforme en une multitude de petits serpents en s'écrasant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Artbook
Databooks
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Rin no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・臨の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 juillet 2002, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 272 p. (ISBN 4-08-873288-X et 978-4-08-873288-6, résumé)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Tō no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・闘の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 avril 2005, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 320 p. (ISBN 4-08-873734-2 et 978-4-08-873734-8, résumé)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Sha no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・者の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 septembre 2008, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 360 p. (ISBN 978-4-08-874247-2, résumé)
Tomes de Naruto

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes explicatives[modifier | modifier le code]

  1. Hormis le suffixe, le nom d'Orochimaru est composé des kanjis 大 qui veut dire « grand » et 蛇 qui veut dire « serpent »
  2. Orochimaru a effectué pour Konoha 16 missions de rang D, 332 missions de rang C, 521 missions de rang B, 491 missions de rang A et 108 missions de rang S.
  3. Le titre de l'épisode 47, dans lequel Orochimaru affronte l'équipe 7, est « Le prédateur !! » (Tome 6, épisode 47).
  4. Les marques de Sasuke ressemblent à des flammes noires, celles de Kimimaro, Sakon et Ukon, Jirobô, Tayuya sont toutes différentes.
  5. La version de l’anime se rapproche plus de l'épée de Kusanagi connue dans la tradition japonaise.
  6. Le 3e Hokage sait immédiatement à quelle technique il a affaire et fait tout pour stopper (avec succès) une des trois invocations (Tome 13, épisode 117).
  7. Le 2e Hokage remarque qu'il a été invoqué avec une technique des arts tabous qu'il nomme tout en étant impressionné par la maîtrise de cette technique par Orochimaru (Tome 14, épisode 118).
  8. Un des ninja ANBU nomme et décrit la technique dont il a entendu parler ; il donne également des détails précis sur la technique, comme le fait que celle-ci requière un sacrifice (Tome 14, épisode 119).

Notes de traduction[modifier | modifier le code]

  1. La traduction française choisie par Kana est la même pour les deux techniques qui n'ont pas le même nom dans la version originale
  2. Dans la version française de l’anime, épisode 30, Orochimaru dit à Anko « C'est un clone que tu tiens. », de plus, lorsque Sasuke s'aperçoit qu'il s'est fait avoir, en voyant le clone fondre, il s'exclame « Un clone ! »
  3. Dans la version originale, Orochimaru déclare simplement à Anko « C'est une permutation… » (変わり身よ, Kawarimi yo?), et Sasuke s'exclame « une permutation ! » (変わり身!, Kawarimi!?). Lorsque le 3e hokage utilise la même technique lors de son combat contre Orochimaru, cette fois la traduction est plus proche de la version originale (Orochimaru s'exclame « Un remplacement ! » dans l'épisode 69). Par ailleurs, cette technique ressemble à des techniques de permutation du même genre avec d'autres matières, vues dans le manga, comme la permutation (bois) de Yamato (Tome 33, épisode 290), ou la permutation (argile) de Deidara (Tome 31, épisode 277).

Références[modifier | modifier le code]

  1.  (ja) 劇場版NARUTO-ナルト-疾風伝 -絆- (DVD). TV Tōkyō.
  2. (en) Alfonso, Andrew, « (en) TGS 2004: Naruto Gekitou Ninja Taisen! 3 Hands-on », IGN,‎ 26 septembre 2004
  3. (en) (en) Naruto: Ultimate Ninja English instruction manual, Namco Bandai,‎ 2006, p. 26
  4. (en) Naruto: Ultimate Ninja 2 English instruction manual, Namco Bandai,‎ 2007, p. 21–30
  5. (ja) « TV Tokyo » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  6. (en) « Figurines Sannin » sur Amazon.com
  7. (en) « Porte-clé Orochimaru » sur Amazon.com
  8. (en) « Peluche Orochimaru » sur Amazon.com
  9. Site Officiel du jeu « Naruto Collectible Card Game »
  10. (en) (en) Van Horn, Jason, « Naruto: "A Mistake from the Past: A Face Revealed!" Review »,‎ 29 janvier 2007
  11. (en) « (en) Mania.com >> Disc Reviews >> Naruto Box Set 03 (also w/special edition) »,‎ 11 mars 2008
  12. (en) « (en) Naruto Uncut Boxed Set, Volume 3 », DVDTalk,‎ 14 juin 2007
  13. (en) (en) Bamboo Dong, « Shelf Life Funky Town », Anime News Network,‎ 28 avril 2008
  14. (en) (en) Carl Kimlinger, « Naruto DVD - Uncut DVD Box Set 9 Review », Anime News Network,‎ 4 août 2008

Tomes de Naruto[modifier | modifier le code]

  1. Tome 5, épisode 45
  2. a et b Tome 38, épisode 343
  3. a et b Tome 14, épisode 122
  4. Tome 16, épisode 139
  5. Tome 40, épisode 369
  6. a, b et c Tome 38, épisode 344
  7. a, b, c, d, e, f et g Tome 14, épisode 121
  8. Tome 6, épisode 54
  9. (ja) Tome 61, épisode 583
  10. a, b et c Tome 38, épisode 345
  11. a, b, c, d et e Tome 22, épisode 199
  12. a et b Tome 21, épisode 184
  13. a, b et c Tome 33, épisode 297
  14. Tome 34, épisodes 304-305
  15. a et b Tome 34, épisode 309
  16. Tome 38, épisodes 342-343
  17. Tome 38, épisode 348
  18. Tome 38, épisodes 345-346
  19. Tome 39, épisodes 356-357
  20. Tome 45, épisode 415
  21. a, b, c et d Tome 43, épisode 392
  22. (ja) Tome 62, épisode 593
  23. Tome 22, épisode 198
  24. Tome 24, épisode 217
  25. a, b, c, d et e Tome 14, épisode 123
  26. a et b Tome 8, épisode 69
  27. a, b et c Tome 20, épisode 179
  28. a, b et c Tome 19, épisode 169
  29. Tome 19, épisode 166
  30. a et b Tome 6, épisode 48
  31. Tome 8, épisode 68
  32. Tome 13, épisode 115
  33. a, b et c Tome 14, épisode 120
  34. a, b, c, d, e et f Tome 33, épisode 294
  35. a, b et c Tome 6, épisode 50
  36. Tome 38, épisode 349
  37. Tome 39, épisode 350
  38. Tome 33, épisode 291
  39. Tome 19, épisode 168
  40. Tome 19, épisode 170
  41. a, b, c, d, e et f Tome 6, épisode 49
  42. Tome 33, épisode 292
  43. a et b Tome 19, épisode 171
  44. a et b Tome 33, épisode 295
  45. a, b et c Tome 6, épisode 47
  46. Tome 8, épisode 70
  47. Tome 11, épisode 91
  48. Tome 6, épisode 49-50
  49. Tome 7, épisode 63
  50. Tome 34, épisode 305
  51. Tome 43, épisode 390
  52. a et b Épisode pré-publié 489
  53. Tome 14, épisode 119
  54. Tome 23, épisode 202
  55. Tome 6, épisode 46
  56. Tome 13, épisode 117
  57. a et b Tome 33, épisode 290
  58. Tome 39, épisode 351

Anime[modifier | modifier le code]

  1. a et b Naruto, arc Kaima (épisodes 169 à 173)
  2. Naruto, épisode 136
  3. Naruto, épisodes 136 à 141
  4. a et b Naruto Shippûden, arc Sanbi (épisodes 90 à 112)
  5. a et b Naruto Shippûden, épisode 50
  6. a et b Naruto, épisode 30
  7. Naruto Shippûden, épisode 113
  8. Naruto, épisode 71
  9. Naruto, épisode 69
  10. Naruto, épisode 29

Jeux[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bozon, Mark, « Naruto: The Complete Fighter Profile », IGN,‎ 29 septembre 2006
  2. a et b Naruto Shippuden : Ultimate Ninja 5 (PS2)
  3. a, b et c Naruto : Ultimate Ninja 3 (PS2)
  4. a, b et c Naruto Shippuden : Ultimate Ninja 4 (PS2)
  5. Naruto : Ultimate Ninja (PS2)
  6. Naruto: Ultimate Ninja Storm (PS3)
  7. Naruto: Ultimate Ninja Storm 2
  8. Naruto: Ultimate Ninja Storm 2
  9. Naruto: Ultimate Ninja Storm 2

Databooks[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (ja) 1er Databook officiel, p. 47
  2. a, b et c (ja) 2nd Databook officiel, p. 57
  3. (ja) 3e Databook officiel, p. 53
  4. (ja) 3e Databook officiel, p. 217
  5. (ja) 1er Databook officiel, p. 219
  6. (ja) 1er Databook officiel, p. 182
  7. (ja) 1er Databook officiel, p. 176
  8. (ja) 1er Databook officiel, p. 198
  9. (ja) 1er Databook officiel, p. 183
  10. (ja) 1er Databook officiel, p. 212
  11. (ja) 1er Databook officiel, p. 194
  12. (ja) 1er Databook officiel, p. 170
  13. (ja) 1er Databook officiel, p. 177
  14. (ja) 1er Databook officiel, p. 181
  15. a et b (ja) 2nd Databook officiel, p. 209
  16. (ja) 1er Databook officiel, p. 205
  17. (ja) 3e Databook officiel, p. 266
  18. (ja) 3e Databook officiel, p. 278
  19. (ja) 3e Databook officiel, p. 304
  20. (ja) 3e Databook officiel, p. 250
  21. (ja) 3e Databook officiel, p. 310-311

Artbooks[modifier | modifier le code]

  1. (en) 1er Artbook, p. 142
  2. (en) 1er Artbook, p. 128

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :