Kunaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
un kunaï

Le kunaï est une arme blanche utilisée par les shinobi, autrefois, et pouvant servir comme arme de lancer, comme d'une aide pour escalader, comme d'une attelle, comme outil pour crocheter des portes et autres[1].

Forme[modifier | modifier le code]

Un kunaï a normalement une lame en forme de feuille et une poignée avec un anneau sur le pommeau pour attacher une corde. Ceci permet au kunaï d'être attaché à un bâton comme une lance, ou d'être attaché et caché le long du corps, ou de le récupérer lorsqu'il est utilisé en tant qu'ancre ou un piton. La taille de la plupart des kunaï va de 20 centimètres à 60 centimètres, avec une moyenne de 40 centimètres[1].

Origines[modifier | modifier le code]

Un kunaï est un genre antique de couteau, inventé pendant la guerre des truelles[1]. Le kunaï était normalement fabriqué en fer bon marché forgé et non poli. La lame n'était pas aiguisée, car ses bords étaient employés pour casser le plâtre et le bois, pour creuser des trous et pour soulever. Le kunaï a été employé par les gens du peuple en tant qu'outil de jardinage universel et par des tailleurs de pierre et des maçons.

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Turnbull 2003, p. 61

Bibliographie[modifier | modifier le code]