Yamata-no-Orochi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration du combat entre Susanoo et Yamata-no-Orochi par Chikanobu Toyohara, années 1870

Yamata-no-Orochi (ヤマタノオロチ, 八岐の大蛇?) est un monstre de la mythologie japonaise.

Légende[modifier | modifier le code]

C'était un serpent à huit têtes et huit queues, avec des yeux rouges comme le sang, et dont le souffle est venimeux. D'après le Kojiki et le Nihon Shoki sur son corps, qui s'étend sur huit vallées et huit montagnes, poussent de la mousse, des cèdres et des cyprès et sur son ventre coulent des rivières de sang entre ses chairs incandescentes. Il était originaire de la province de Koshi (actuelle région de Hokuriku) et vivait près de la rivière Hi à Izumo. Il se nourrissait d'une jeune fille une fois par an.

Il fut tué par Susanoo qui avait mis à disposition du serpent huit bacs de saké raffiné par huit fois. Affaibli par cette boisson, il ne put résister aux attaques de Susanoo. Ce dernier trouva alors dans la queue du milieu du monstre l'épée Ama no murakumo no tsurugi (天叢雲剣?, litt. « Épée qui assemble les nuages célestes »), qu'il offrit par la suite à sa sœur Amaterasu.

Une interprétation possible de la légende est que Yamato no Orochi symbolise en fait la vallée et ses crues (ou peut être des brigands ou tribus rivales), les jeunes filles dévorées par le serpent étant des sacrifices humains pour apaiser la cruauté d'un Ara-Mitama (en) (荒御霊?), ou des tribus pour acheter la paix auprès d'ennemis humains). Ame-no-Murakumo étant alors la métaphore d'une excellente épée, aux propriétés mystiques, fabriquée grâce au sables de fer de la rivière, domestiquée par les humains. La puissance de cette épée, tant mystique que martiale, étant telle qu'elle permet à Susanoo de « disperser les nuages rassemblés dans le ciel » lorsqu'il la dégaine, c'est à dire renverser toutes oppositions ou au contraire, unifier et consolider son propre royaume[réf. nécessaire].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Bibliographique[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :