Neji Hyûga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neji Hyûga
日向 ネジ
Personnage de fiction apparaissant dans
Naruto

Cosplay de Neji Hyûga au FanimeCon (en) en 2010
Cosplay de Neji Hyûga au FanimeCon (en) en 2010

Âge Partie I : 13[DB 1]-14 ans
Partie II : 16 - 17 ans[DB 2] (décédé)
Anniversaire 3 juillet[DB 1]
Groupe sanguin O [DB 1]
Signe astrologique Cancer
Yeux blancs (Byakugan)
Cheveux noirs
Taille Partie I : 160,1[DB 2] cm
Partie II : 172,1[DB 3] cm
Masse Partie I : 46,8[DB 2] kg
Partie II : 54,2[DB 3] kg
Parenté Hizashi Hyûga (père, décédé)
Hiashi Hyûga (oncle)
Hinata Hyûga (cousine)
Hanabi Hyûga (cousine)
Matricule 012587[DB 1]
Rang Jōnin
Village d’origine Konoha

Seiyu Kōichi Tōchika
Keiko Nemoto (enfant)
doubleur(s) Xavier Percy
Première apparition Manga : Tome 4, épisode 36
Anime : Épisode 21

Neji Hyûga (日向 ネジ, Hyūga Neji?) est un personnage du manga et anime Naruto de Masashi Kishimoto. Il est un des personnages secondaires de la série. C'est un Shinobi de niveau Jônin de Konoha et un membre de branche parallèle du clan Hyûga. Il est aussi un membre de la Team Gai et est célèbre comme un génie naturel.

Création et conception[modifier | modifier le code]

Profil[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sceau maudit représentant « l'oiseau en cage » sur son front[note 1].

Neji est né dans la branche parallèle du Clan Hyûga (bunke), l'une des familles nobles les plus importantes de Konoha ; pour cette raison, il est marqué du sceau maudit de l'oiseau en cage et est contraint de servir la branche principale du clan (sōke). Influencé par son père Hizashi, il éprouva pendant toute son enfance un lourd ressentiment envers la sōke qui refusait de reconnaître son potentiel, ressentiment qui se changea en haine implacable lorsque Hizashi fut sacrifié à la place de son frère jumeau Hiashi afin de sauvegarder la paix entre Konoha et Kumo. Dès ce jour, il resta fermement convaincu que le destin d'un ninja était d'emblée défini à sa naissance.

La 4e grande guerre ninja[modifier | modifier le code]

Lors de la quatrième grande guerre ninja déclarée par Tobi au conseil des cinq Kages, Neji fait partie de la division des combattants à proche distance avec Hinata, Karui et Kurotsuchi, dirigée par Kitsuchi. Touché par un Zetsu blanc durant les combats, son apparence est utilisée par le membre d’Akatsuki pour approcher Sakura à l’unité d’assistance médicale, mais cette dernière découvre le subterfuge et s’en débarrasse.

Neji meurt en utilisant son corps comme bouclier pour protéger Hinata, qui elle-même voulait protéger Naruto d’une attaque Mokuton de Jûbi, contrôlé par Madara Uchiwa et Obito Uchiwa[1].

Personnalité[modifier | modifier le code]

Marqué par la mort de son père et les injustices que la Sōke lui a fait subir, Neji est partisan de l'idée selon laquelle le destin est une entité immuable et qu'il n'existe que deux catégories de gens, l'élite et les perdants : il est impossible de changer sa nature, tout comme il est impossible de changer le fait que lui est né dans la Bunke. Pour cette raison, il est méprisant à l'égard de ceux qu'il considère comme des ratés — plus particulièrement son coéquipier Rock Lee, Naruto Uzumaki et sa cousine Hinata, membre de la Sōke. Il n'hésite pas à ridiculiser et décourager les ninjas qu'il juge inférieurs à lui, et évite de les combattre pour ne pas être raillé par ses camarades. Froid, calme et solitaire, Neji n'accorde que très peu d'intérêt à ses interactions avec les autres et se concentre généralement sur l'entraînement et le combat. Au fond de lui, il est profondément malheureux, comme le devinera Hinata lors de leur match durant les préliminaires à la 3e épreuve de l’examen chūnin. Lorsque Hinata mentionne ce fait, Neji entre dans une colère noire et tente de la tuer, nécessitant l’intervention des jōnin instructeurs. Lorsque Naruto le provoque ensuite pour ce qu'il a fait à Hinata, il ricane et lui dit qu'un raté restera toujours un raté.

Mais sa vie bascule lorsque Naruto, un de ces « ratés » qu'il méprisait, l'emporte sur lui dans leur combat singulier au même examen, lui prouvant une fois pour toutes que le destin n'est pas inévitable — car il maîtrise parfaitement le clonage, la technique qui lui a fait rater la première fois l’obtention de son grade de geninNaruto parvient enfin à le libérer de ses démons intérieurs et à changer la vision qu'il avait de lui-même et des autres. Qui plus est, Neji apprend enfin grâce à son oncle la vérité sur la mort d'Hizashi — que celui-ci a choisi de lui-même de remplacer son frère. Il comprend qu'à présent il ne tient qu'à lui de choisir son destin. Reconnaissant à Naruto de lui avoir appris que le destin n'est pas immuable et qu'avec de la volonté, on peut décider de changer son existence, il le considère comme le meilleur adversaire qu’il ait jamais combattu.

Par la suite, Neji ne méprise plus les ninjas en difficulté et commence à privilégier ses relations avec son entourage ; il décide même d'aider ses camarades en affrontant seul Kidômaru pour leur permettre de s'échapper lors de leur mission pour retrouver Sasuke Uchiwa. Aussi, il se réconcilie plus ou moins avec la Sōke et va même s'entraîner dorénavant avec son oncle Hiashi ; prenant lui-même en charge une partie de l’entraînement de Hinata avec laquelle il devient gentil et protecteur, et pour laquelle il finira par se sacrifier lorsqu’elle tente de protéger Naruto au péril de sa vie.

Capacités[modifier | modifier le code]

Neji est un véritable génie qui n'a rien à envier aux membres de la Sōke ; il est considéré comme le membre le plus talentueux du Clan Hyûga, lui même considéré comme le clan le plus puissant de Konoha[DB 4]. D'après Rock Lee, il est le meilleur ninja de sa promotion[2],[3].

En tant que Hyûga, il possède le Byakugan : ce puissant dōjutsu est une technique visuelle qui permet de visualiser entre autres le système circulatoire de chakra d'un adversaire et voir au travers des objets ou individus environnants. Il a cela dit un angle mort derrière la nuque, situé près de la première vertèbre cervicale. Neji est spécialiste en combat rapproché et utilise le Jūken, l'art martial propre au clan Hyûga.

Dans Naruto Shippūden, Neji est un Jōnin. Il a réussi à élargir le champ de vision du Byakugan et connaît de nouvelles techniques comme la Paume du Hakke.

Byakugan[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Byakugan.

Jūken[modifier | modifier le code]

Le cercle de la divination.
Article détaillé : jūken.

Évolution[modifier | modifier le code]

Évolution des capacités de Neji…
  •      Milieu partie I
  •      Fin partie I
  •      Milieu partie II
Capacités Âge Niveau Taille Poids Missions
Milieu Partie I[DB 1] 53 % 13 ans

Genin (下忍?)

159,2 cm 45,8 kg
  • S — 0
  • A — 0
  • B — 0
  • C — 11
  • D — 20
Fin Partie I[DB 2] 63 % 14 ans 160,1 cm 46,8 kg
  • S — 0
  • A — 1
  • B — 0
  • C — 12
  • D — 22
Milieu Partie II[DB 3] 68 % 17 ans Jōnin (上忍?) 172,1 cm 54,2 kg
  • S — 2
  • A — 11
  • B — 4
  • C — 19
  • D — 26

Apparition dans les autres médias[modifier | modifier le code]

Neji apparaît dans la plupart des jeux vidéo sur le thème de Naruto et dans cinq films de la série : Naruto Shippuden : Un funeste présage, Naruto Shippuden : Les Liens, Naruto Shippuden : La Flamme de la volonté, Naruto Shippuden: Blood Prison et Naruto Shippuden: Road to Ninja.

Réception[modifier | modifier le code]

Techniques[modifier | modifier le code]

  • Byakugan (白眼, litt. Œil Blanc?)[4]
    C'est le dōjutsu héréditaire du Clan Hyûga. Il lui permet de voir les cavités de chakra de son adversaire. Lorsque Neji l'active, ses yeux changent d'apparence : ils se veinent de noir et les veines du visage autour des yeux deviennent également apparentes.
    Remarque : le Byakugan a un point mort de 5° situé derrière la tête… Neji tentera de réduire ce point mort avec plus ou moins de succès, pouvant aussi émettre son chakra dans cette zone et mieux la protéger.
  • Jūken (柔拳, litt. Poing souple?)
    C'est un taijutsu qui permet de frapper directement les tenketsus de l'adversaire, bloquant le chakra et empechant sa circulation.
  • Le tourbillon divin (八卦掌回天, Hakkeshō Kaiten?)
    Technique très puissante de défense consistant à expulser du chakra par des points spécifiques, empêchant un contact direct avec le corps. Cette technique a aussi comme vocation de protéger le point mort du Byakugan : en tournant, il devient quasi-impossible à viser. Cette technique est une technique secrète de la branche principale de la famille Hyûga, mais Neji est parvenu à la maîtriser seul.
  • Technique du poing souple, les 64 poings du Hakke (八卦六十四掌, Hakke Rokujūyon Shō?)
    Combinaison de Byakugan et de taijutsu qui permet de frapper en 64 points pour bloquer les flux de chakra de l'adversaire.
  • La Paume du Hakke (八卦空掌, Hakke Kūshō?)
    Technique permettant de frapper l'adversaire à distance grâce à une impulsion de chakra qui jaillit de sa main.
  • Mur de paumes du Hakke (八卦空壁拳, Hakke kūhekishō?)[5]
    « Paume du Hakke », réalisée en combinaison avec sa cousine Hinata.

Anime[modifier | modifier le code]

  • Hakkesho Dai Kaiten ! Le tourbillon divin géant
    Neji fait comme le kaiten mais en beaucoup plus puissant. Technique qui n'est pas utilisée pour se défendre mais pour attaquer.
  • Hakkesho Hyaku Ni Ju Hasho, Les 128 poings du hakke
    Combinaison de Byakugan et de taijutsu qui permet de frapper en 128 points pour bloquer les flux de chakra de l'adversaire. Elle permet en outre de doubler la puissance de frappe ainsi que la vitesse d'exécution par rapport aux 64 coups divins (cette technique n'a été utilisée que dans la version animée, et ne figure pas dans la version manga).
  • Hakke Hasangeki, Le brise roc du Hakke
    Même chose que la paume du hakke, mais en plus puissant et pouvant briser les rochers. Il l'utilise contre son double pour le tuer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Databooks[modifier | modifier le code]

  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Rin no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・臨の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 juillet 2002, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 272 p. (ISBN 4-08-873288-X et 978-4-08-873288-6, présentation en ligne)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Tō no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・闘の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 avril 2005, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 320 p. (ISBN 4-08-873734-2 et 978-4-08-873734-8, présentation en ligne)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Sha no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・者の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 septembre 2008, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 360 p. (ISBN 978-4-08-874247-2, présentation en ligne)

Tomes de Naruto[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans la version anime, le symbole de svastika (représentation d'un oiseau stylisé) est remplacé par une croix de Saint-André pattée — Tatouage Hyuga2.svg

Références[modifier | modifier le code]

  1. Épisode pré-publié 614
  2. Tome 5, épisode 38
  3. Tome 9, épisode 79
  4. Première utilisation : Tome 5, épisode 41
  5. Épisode pré-publié 521

Databooks[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (ja) 1er Databook officiel, p. 106-107
  2. a, b, c et d (ja) 2nd Databook officiel, p. 136-137
  3. a, b et c (ja) 3e Databook officiel, p. 148-149
  4. (ja) 3e Databook officiel, p. 149