Jiraya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jiraya (Naruto))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jiraya.
Jiraya
自来也
Personnage de fiction apparaissant dans
Naruto

Cosplay de Jiraya.
Cosplay de Jiraya.

Âge Partie I : 50[DB 1]-51[DB 2] ans
Partie II : 54[DB 3] ans (Décédé)
Anniversaire 11 novembre[DB 1]
Groupe sanguin B[DB 1]
Signe astrologique Scorpion
Yeux Noirs
Cheveux Blancs
Taille 191,2[DB 1] cm
Masse 87,5[DB 1] kg
Parenté Naruto Uzumaki (filleul)
Village d’origine Konoha

Seiyu Houchū Ohtsuka
Tōru Nara (Jiraya enfant)
doubleur(s) Olivier Cuvelier
Première apparition Manga : chapitre 90
Anime : épisode 52

Jiraya (自来也, Jiraiya[note 1]?) est un personnage du manga Naruto.

Création et conception[modifier | modifier le code]

Bandeau de Jiraya avec le symbole Abura

Jiraya est un homme de cinquante ans aux longs cheveux argentés. Il porte constamment avec lui le parchemin permettant de signer le pacte d'invocation des crapauds. Son bandeau frontal porte le kanji(Abura, Huile?). Une ligne rouge descend de chacun de ses yeux à la façon d'une larme et il a un grain de beauté imposant sur le côté gauche de son nez. Contrairement à un ninja traditionnel il porte des geta.

Profil[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le début du manga[modifier | modifier le code]

Jiraya est l'un des trois sannin qui avec ses deux camarades d'équipe, Orochimaru et Tsunade, furent entraînés par le 3e Hokage.

Lors de la 2e grande guerre ninja, il prit trois orphelins du village d'Ame pour disciples : Nagato, Yahiko et Konan. Après les avoir entraînés pendant trois ans, il leur laisse leur indépendance.

Jiraya est également celui qui a entraîné le 4e hokage. Inspiré par l'un des livres de son maître, Minato Namikaze a nommé son fils Naruto, faisant ainsi de Jiraya le parrain de l'enfant[1],[note 2].

À la fin de la 3e grande guerre ninja, il est devenu espion pour le compte de son village, espionnant notamment Orochimaru, et l'association Akatsuki représentant des menaces pour Konoha. À cette occasion, il voyagera beaucoup, tout en écrivant des livres.

L'entraînement de Naruto[modifier | modifier le code]

Revenu à Konoha peu avant l'attaque d'Orochimaru lors de la 3e phase de l'examen chūnin, il commence à entraîner Naruto, lui apprenant la « technique d'invocation » en lui faisant signer un pacte avec les crapauds. Peu après l'attaque d'Orochimaru et la mort du 3e Hokage, il lui est proposé de reprendre sa charge en tant que 5e Hokage, ce qu'il refuse, préférant effectuer le voyage avec Naruto pour aller chercher la remplaçante potentielle, Tsunade. Durant ce voyage, il apprend à Naruto la technique de l'« Orbe tourbillonnant », qui consiste à concentrer du chakra dans une main en le faisant tournoyer de manière à former une sphère de chakra dévastatrice.

À la fin de la première partie, il emmène Naruto afin de le protéger d'Akatsuki et de parfaire son entraînement durant un peu plus de deux ans et demi.

Mort[modifier | modifier le code]

Code gravé sur le dos de Fukasaku

Le destin de Jiraya s'est joué dans un combat face à Pain, chef officiel d'Akatsuki. Après avoir vaincu trois des avatars (Chikushodô, Ningendô et Gakidô), et pensant avoir terminé le combat, il se fait surprendre par Shuradô, qui arrive en renfort avec Tendô et Jigokudô, et lui fait perdre son bras gauche à cette occasion[2]. Par la suite, après avoir capturé Chikushodô dans une dimension parallèle, à l'intérieur d'un crapaud, Jiraya pense être sur le point de percer le mystère de Pain, et retourne au combat avec l'espoir de le découvrir. Hélas, au moment même où il y parvient, Shuradô lui broie la gorge, l'empêchant ainsi de parler. Il est alors transpercé dans le dos par les cinq avatars restants de Pain.

Il voit alors sa vie défiler devant ses yeux et ressasse ses échecs (les rebuffades de Tsunade, la désertion de son ami Orochimaru, les morts de son maître Hiruzen Sarutobi et de son élève Minato Namikaze…), se persuadant qu'il a lui-même raté sa mort, qu'il souhaitait digne d'un Hokage. Finalement, en pensant à Naruto à qui il a transmis ses idéaux et dont il a inspiré le prénom à ses parents, il a un dernier sursaut et trouve suffisamment de volonté pour relancer son cœur ; il arrive ainsi à transmettre à Fukasaku le secret de Pain, lui gravant un message codé sur le dos : « Il n'existe pas réellement »[3].

Suite à la déflagration causée par le missile que Shuradô lance pour tenter d'intercepter la grenouille, Jiraya coule finalement dans un lac du village de la Pluie, le sourire aux lèvres et satisfait, léguant tous ses espoirs de réussite à son « filleul » Naruto et lui confiant le monde ninja[4]. Ses dernières pensées seront pour chercher un titre à son prochain livre : « La légende (ou geste) de Naruto Uzumaki ».

Personnalité[modifier | modifier le code]

Jiraya se fait appeler « l'ermite aux crapauds » car il possède le parchemin permettant d'invoquer des crapauds, mais aussi et surtout car il a reçu un entrainement spécial des crapauds du Mont Myôboku (妙木山, Myōboku Zan?) avec qui il a vécu plusieurs années de sa vie et dont il est très proche.

Le vieux sage ermite, un crapaud siégeant au Mont Myôboku et dont les prédictions se réalisent toujours, lui a prédit, dans sa jeunesse, qu'il deviendrait un « pervers sans égal » et un ninja au « talent incroyable ». Il lui a prédit également qu'il prendrait un élève qui sera plus tard responsable d'un grand bouleversement dans le monde ninja, amenant soit la paix dans celui-ci, soit provoquant sa destruction, et que Jiraya aura à faire un choix difficile, le chemin qu'il prendra déterminant le « destin du monde »[5]. Selon la prédiction, Jiraya devra également voyager et écrire des livres.

Depuis cette prédiction, Jiraya sera sans cesse à recherche de ce destin, rêvant d'un monde où la paix, l'amour et la liberté régneraient en maîtres. Il a toujours essayé de transmettre son rêve à ses élèves, cherchant à les influencer pour leur donner des idéaux de paix.

Jiraya aime se mettre en scène lorsqu'il se présente ou s'apprête à combattre, effectuant une sorte de danse contenant des poses, et des sautillements à cloche-pied. Ces mises en scène sont souvent gâchées par la moquerie de la personne en face ou les mouvements brusques des crapauds sur lesquels il se tient.

Il est surnommé par Naruto « l'ermite pervers » (ero-sennin), ou « l'ermite pas net » dans la version française de l'anime, en raison de son fort penchant pour les femmes bien plus jeunes que lui. Jiraya a une grande affection pour Naruto, qu'il considère comme son petit-fils, sa mort causera d'ailleurs une grande peine à Naruto car au delà du maître il avait lui aussi trouvé en Jiraya un modèle et un protecteur.

Il est l’auteur des livres que Kakashi lit : « Le paradis du batifolage », « La furie du batifolage », ainsi que « Tactique de batifolage ». Il se sert des bains publics (sources thermales ou autres…) comme source d'inspiration, s'aidant parfois d'une longue-vue. Ce hobby lui rapporte énormément d'argent (Naruto découvrira par hasard l'état de son compte en banque[6]), qu'il dépense abondamment dans les auberges en compagnie de jeunes filles, sous prétexte de récupérer des informations…

Bien qu'il dise que l'argent, les femmes et l'alcool sont les interdits du ninja, il n'hésite pas à les enfreindre tous en même temps peu après avoir fait la leçon à Naruto (il a volé tout l'argent économisé par celui-ci pour s'offrir à boire en compagnie de jolies filles dans un bar). Dans l'anime, il refera le même coup à Sakura et Naruto au Pays des Rizières (田の国, Ta no Kuni?) où se trouve le village caché du Son d'Orochimaru.

Capacités[modifier | modifier le code]

Jiraiya est un ninja polyvalent, capable de passer du taijutsu au ninjutsu sans difficultés et maîtrisant un grand nombre de techniques et de sceaux. Son affinité principale semble être le katon (techniques du feu), même s’il utilise occasionnellement le doton (techniques de terre).
Son seul point faible étant dans une certaine mesure la maîtrise des illusions, il comble cette lacune en faisant appel à des invocations capables d'en créer de puissantes (Fukasaku et Shima, les deux grands ermites du Mont Myôboku).

L'invocation des crapauds[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Invocations du Mont Myôboku.

Jiraya a signé un pacte de sang avec les crapauds du « Mont Myôboku », pouvant invoquer ces derniers lors de ses combats.

De fait, de nombreuses techniques de Jiraya ont un rapport avec les crapauds.

L'orbe tourbillonnant[modifier | modifier le code]

L'orbe tourbillonnant
Principe[modifier | modifier le code]

L’« Orbe tourbillonnant » est une technique créée par l'élève de Jiraya Minato Namikaze qui fut le 4e Hokage. C'est une sphère de chakra très concentrée que l'on crée dans sa main, puis qu'on applique sur son adversaire.

L'apprentissage en trois étapes[modifier | modifier le code]
  • La 1re étape de l'apprentissage de l’« Orbe tourbillonnant » consiste à faire tourner de l'eau dans un ballon pour le faire éclater. Pour réussir cette étape, il faut d'abord déterminer son sens naturel de rotation du chakra, puis parvenir à faire tourner le chakra de manière erratique dans le ballon. Naruto comprendra le secret de cette étape en voyant un chat jouer avec le ballon, et parviendra à reproduire l'effet avec une astuce personnelle : utiliser sa 2e main pour perturber la rotation du chakra. Jiraya, quant à lui, parvient à maîtriser cette rotation sans utiliser sa deuxième main.
  • La 2e étape de l'apprentissage est de faire éclater une balle en caoutchouc par la pression du chakra. C'est un objet 100 fois plus résistant que le ballon. Pour réussir cette étape, il faut parvenir à concentrer toute sa puissance en un seul point.
  • La 3e étape de l'apprentissage consiste à maintenir l'énergie dans une sphère réduite. Il s'agit de créer un « Orbe tourbillonnant » dans un ballon d'air sans le faire exploser afin de ne pas éparpiller la puissance de la technique en la concentrant sur le point d'impact afin de lui infliger de plus grands dommages.

Techniques capillaires[modifier | modifier le code]

Jiraya utilise beaucoup sa chevelure lors des combats, que ce soit pour des techniques défensives (bouclier) ou offensives (projection d'« aiguilles capillaires », ou pour attraper son adversaire pour l'immobiliser ou le transpercer).

Maîtrise de l'huile et du feu[modifier | modifier le code]

L'affinité principale de Jiraya semble être la maîtrise du feu (katon). Il peut, seul ou en combinaison avec des crapauds, cracher divers types de boules de feu ou autres techniques de type « lance-flamme », les utilités allant de la cuisson d'un poisson[7], à un combo huile-feu-vent dévastateur.

Jiraya peut toutefois cracher de l'huile en grande quantité sans l'enflammer.

Maîtrise des sceaux[modifier | modifier le code]

Jiraya est un spécialiste dans le maniement des sceaux. Il est notamment capable de sceller les flammes inextinguibles d'Amaterasu produites par Itachi Uchiwa, et de supprimer le « Sceau des cinq éléments » apposé par Orochimaru sur Naruto pendant l'examen des chūnin. Il utilise également un sceau pour pouvoir graver une information sur le dos d'un crapaud invoqué.

Il peut également créer diverses barrières (結界, Kekkai?) de détection ou de protection, travaillant avec l’espace-temps.

Le « Mode ermite »[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Senjutsu.

Lors de son face à face avec Pain, l'on apprend que Jiraya peut entrer dans un mode qui accroît sa force considérablement : le « mode Ermite »[8].

Pour l'activer, il doit rester immobile un long moment pour engranger de l'énergie naturelle, puis il invoque les deux grands ermites du Mont Myôboku qui fusionnent sur ses épaules : Fukusaku à droite et Shima à gauche.

Étant donné qu'il doit ensuite bouger pour combattre, il ne peut continuer d'engranger de l'énergie naturelle, et sans les deux crapauds le faisant pour lui, ne peut rester en « mode ermite » plus de quelques minutes.

Les deux invocations, en plus de leur utilité dans l'accumulation de l'énergie naturelle peuvent également combattre en utilisant leur bouche, et en chantant, peuvent créer un genjutsu très puissant attaquant l'ouïe de l'adversaire.

À cause de sa maîtrise incomplète de l'énergie naturelle, l'apparence de Jiraya change grandement : il prend une apparence beaucoup plus effrayante, semblant plus âgé et ressemblant à un être hybride mi-humain, mi-crapaud (son nez grossit, se couvrant de pustules, et ses pieds se palment).

L'ensemble des techniques en mode ermite s'appelle le senjutsu. Ce mode permet de récupérer plus vite, puisque l'énergie est prélevée dans la nature[9].

Apparition dans les autres médias[modifier | modifier le code]

Sinyaya, un personnage de Raruto, une bande dessinée en ligne, est un parodie de Jiraya[A 1].

Réception[modifier | modifier le code]

Techniques[modifier | modifier le code]

Les techniques sont données par ordre d'apparition dans le manga :

  • Invocation (口寄せの術, Kuchiyose no jutsu?)[DB 4],[10]rang C
    Technique servant à invoquer des animaux ou des objets dont la puissance ou l'importance est déterminée selon la quantité de chakra utilisée. Elle est employée par Jiraya pour invoquer des crapauds.
    Cette technique est un pacte de sang avec la race invoquée (l'utilisateur signe avec son sang sur un parchemin). Elle nécessite donc que l'invocateur utilise son sang pour marquer la main qui va apposer l'invocation.
    En général, les ninjas qui l'utilisent se mordent le doigt pour obtenir rapidement ce sang nécessaire.
  • Destruction du 5e sceau (五行解印, Gogyō Kaiin?)[DB 5],[11]rang A
    Jiraya supprime le sceau des 5 éléments apposé par un autre pratiquant des sceaux (Orochimaru dans le cas de Naruto Uzumaki).
  • Invocation - Destruction des échoppes (口寄せ・屋台崩しの術, Kuchiyose - Yatai Kuzushi no Jutsu?)[DB 6],[12]rang B
    Jiraya invoque une créature qui tombe sur un bâtiment ou un adversaire, causant des dégâts irrémédiables d'autant plus que la créature est lourde.
    Il l'utilise avec Gamahiro pour détruire les serpents géants d'Orochimaru qui attaquent Konoha.
  • Invocation - L’estomac du crapaud (口寄せ・蝦蟇口縛り, Kuchiyose - Gamaguchi Shibari?)[DB 7],[13]rang A
    Jiraya invoque l'estomac d'un crapaud géant du Mont Myôboku appelé Iwagama. Il se retrouve à l'intérieur de l'estomac avec ses adversaire, qu'il peut ensuite immobiliser par les parois mouvantes, voire digérer.
    Seul Itachi Uchiwa a survécu à cette technique en utilisant Amaterasu pour s'enfuir avec son partenaire Kisame Hoshigaki.
  • Emprisonnement du feu (封火法印, Fūka Hōin?)[DB 8],[14]rang B
    L'attaquant maîtrise le feu grâce à un parchemin sur lequel il dessine un sceau. Il peut ainsi sceller n'importe quelles flammes (même celles inextinguibles de l'Amaterasu).
  • Orbe Tourbillonnant (螺旋丸, Rasengan?)[DB 9],[6]rang A
    Technique de haut niveau créé par le 4e hokage qui l'a transmise à son maître ; cette technique consiste à concentrer une quantité incroyable de chakra et à le faire tourner dans le creux de la main afin d'en faire une sphère parfaite pouvant tout balayer sur son passage.
  • Doton - Les marécages des limbes (土遁・黄泉沼, Doton - Yomi Numa?)[DB 10],[15]rang A
    L'attaquant fait apparaître un énorme marécage capable d'engloutir de grandes créatures comme un serpent géant d'Orochimaru.
  • Le gardien d’aiguilles (針地蔵, Hari Jizō?)[DB 11],[15]rang B
    Technique défensive : les cheveux de Jiraya deviennent des épines solides et l'entourent à la manière d'une armure.
    Permet de se protéger efficacement contre le taijutsu (art martial de combat ninja au corps à corps).
  • Katon - Embrasement de l’huile (火遁・蝦蟇油炎弾, Katon - Gama Yuendan?)[DB 12],[16]rang B
    Technique combinatoire que Jiraya utilise avec Gamabunta. Celui-ci crache un jet puissant d'huile que Jiraya embrase avec une technique de feu (katon). Le résultat est un lance-flammes géant qui peut consumer à peu près n'importe quoi.
  • Technique de dissimulation du crapaud (蝦蟇隠れの術, Gama Gakure no Jutsu?)[DB 13],[17]rang C
    Jiraya peut infiltrer un lieu humide en se cachant « dans » un crapaud. Une fois à l'abri des regards, il en sort.
    C'est une technique d'espionnage et d'infiltration.
  • Invocation - Technique d'espionnage du crapaud (口寄せ・蝦蟇見世の術, Kuchiyose - Gama Mise no Jutsu?)[DB 14],[18]rang B
    Une fois infiltré dans un lieu, Jiraya invoque un crapaud capable de se transformer en auberge, dans laquelle il attire des ninjas ennemis (une fois grimé avec une technique de transformation), pour ensuite les interroger en toute tranquillité. Ce jutsu comporte aussi une facette spatio-temporelle, car la grenouille qui les contient peut ensuite se réduire jusqu'à la taille conventionnelle du batracien, la rendant difficilement soupçonnable voire saisissable pour d'éventuels poursuivants.
    C'est typiquement un jutsu d'espionnage pour recueillir des renseignements.
  • Métamorphose (変化の術, Henge no Jutsu?)[18],[DB 15]rang E
    Technique de base qui consiste à prendre l'apparence d'une personne, d'un animal ou d'un objet.
    Jiraya l'utilise pour se grimer en aubergiste.
  • Transformation Batracienne (蛙変えるの術, Kaeru Kaeru no Jutsu?)[19],[DB 16]rang C
    Jiraya transforme l'adversaire immobilisé en crapaud.
    Face à plusieurs personnes, cette technique utilisée sur l'une d'elles semble faire efficacement pression sur des ennemis récalcitrants dont on cherche à soutirer des informations cruciales…
  • Technique de manipulation des ombres de Gama Daïra (蝦蟇平 影操りの術, Gama Daira Kage Ayatsuri no Jutsu?)[20],[DB 13]rang B
    Jiraya est capable de se substituer à l'ombre d'un adversaire dont il contrôle alors les faits et gestes.
    C'est une technique d'espionnage à la base, mais efficace comme défense, car c'est la personne qu'il contrôle qui prend de plein fouet la première attaque en cas de confrontation.
  • Katon - Boules de feu (火遁・炎弾, Katon - Endan?)[20],[DB 17]rang C
    Jiraya change son chakra en huile qu'il crache et enflamme immédiatement, créant une grande boule de feu…
  • L'huile du crapaud (蝦蟇油弾, Gama Yudan?)[21],[DB 18]rang C
    Jiraya change son chakra en huile qu'il crache en jet en grande quantité sur son adversaire.
    Permet à la fois de rendre l'adversaire grandement inflammable pour techniques de feu, et de limiter ses mouvements (l'huile est glissante).
    Dans le cas de Konan, Jiraya l'empêche ainsi d'utiliser ses jutsu basés sur l'origami, car l'huile colle les morceaux de papier entre eux.
  • La crinière hirsute du lion (乱獅子髪の術, Ranjishigami no Jutsu?)[DB 19],[21]rang B
    Les cheveux de Jiraya s'allongent et s'enroulent autour de l'adversaire. Jiraya peut ensuite resserrer l'étreinte pour détruire celui-ci.
    Il s'en sert pour se débarrasser du crabe géant invoqué par Pain.
  • Multi clonage (影分身の術, Kage Bunshin no jutsu?)[22],[DB 20]rang B
    Cette technique, inscrite sur le parchemin des techniques interdites, permet de créer un clone consistant avec une volonté propre et pouvant effectuer des techniques.
  • Barrière magique - Positionnement de la couverture céleste de régulation (結界・天蓋法陣, Kekkai - Tengaihōjin?)[8],[DB 21]rang B
    Jiraya déploie une barrière magique sphérique de chakra qui s'agrandit de plus en plus autour de lui. Il est ensuite capable de détecter tout ce qui rentre en contact avec cette barrière.
    C'est une technique de protection contre les ennemis qui peuvent se rendre invisibles.
  • Mode ermite (千人モ一ド, Sennin mode?)[DB 22],[8]
    Jiraya peut rentrer dans un « mode ermite » qui le rend bien plus puissant…
    Il invoque alors les deux grands ermites crapauds du Mont Myôboku qui combattent avec lui, et maintiennent, le mode ermite en accumulant l'énergie naturelle. Malgré le fait qu'ils doivent rester immobiles pour cela, ils sont capables d'utiliser un taijutsu utilisant leur langue qu'ils peuvent allonger à volonté. Ils peuvent également créer des genjutsu puissants à base de « chant du crapaud ».
  • Senpō - Goémon (仙法・五右衛門, Senpō - Goemon?)[DB 23],[23]
    Technique combinatoire : Jiraya crache de l'huile enflammée par une technique katon de Shima, le tout attisé par une technique fūton de Fukasaku (les trois techniques sont sous formes de jets directionnels synchrones qui se rencontrent).
    Cette technique crée un brasier énorme et d'une température extrêmement élevée à l'endroit où se trouve l'adversaire visé.
  • Méga-orbe tourbillonant géant (超大玉螺旋丸, Chō Oodama Rasengan?)[DB 24],[23]
    Jiraya, avec une énorme quantité de chakra sennin, crée un rasengan géant (approximativement 5 m de diamètre comparativement aux tailles de Jiraya et Gakidô), et écrase l'adversaire avec.
  • Senpō - Les mille aiguilles capillaires (仙法・毛針千本, Senpō - Kebari Senbon?)[DB 25],[23]
    Jiraya rend ses cheveux aussi durs que des aiguilles, et les projette sur l'adversaire.
  • Katon - Grandes boules de feu (火遁・大炎弾, Katon - Dai Endan?)[DB 26],[24]rang B
    Katon - Endan en mode ermite (sennin) ; le jet de feu généré en est d'autant plus puissant !
  • Barrière magique - Prison-gourde du crapeau (結界・蝦蟇瓢牢, Kekkai - Gama Hyōrō?)[25],[DB 21]rang B
    Technique de dimension parallèle ; Jiraya crée une barrière capable de piéger un adversaire dans un univers parallèle situé dans l'estomac d'un crapaud spécial dont la bouche est fermée par un bouchon.
    Ensuite, Jiraya peut quitter cet endroit parallèle (en faisant sauter le bouchon et en sortant par la bouche), et y laisser l'adversaire comme « pièce à conviction ».
    Les « lacs » qui se trouvent dans ce lieu semblent assez corrosifs (acide gastrique ?).
    Il semble également utiliser cette technique pour infiltrer les lieux dangereux.
  • Scellage - Gravure manuelle du sceau (指刻封印, Shikoku Fūin?)[26],[DB 27]rang C
    Jiraya enflamme son doigt pour tracer une inscription scellée sur un support (le dos de Fukasaku en l'occurrence).

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Orbe tourbillonnant ardent (???, Kohen Rasengan?)
    Jiraiya utilise le rasengan avec l'élément du feu tourbillonnant.
  • Double orbe tourbillonnant rapide (???, ????)
    Jiraya enchaine son adversaire avec un Rasengan, puis un deuxième qui frappe très rapidement l'ennemi.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Databooks[modifier | modifier le code]

  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Rin no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・臨の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 juillet 2002, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 272 p. (ISBN 4-08-873288-X et 978-4-08-873288-6, présentation en ligne)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Tō no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・闘の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 avril 2005, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 320 p. (ISBN 4-08-873734-2 et 978-4-08-873734-8, présentation en ligne)
  • (ja) Masashi Kishimoto, NARUTO - Hiden Sha no Sho (NARUTO―ナルト―[秘伝・者の書]?) : Characters Official Data Book (キャラクターオフィシャルデータBOOK?), Tōkyō, Shūeisha, coll. « Jump Comics (ジャンプコミックス, Janpu Comikkusu?) / Naruto »,‎ 4 septembre 2008, shinsho (新書?) / Tankōbon / 175x115mm, 360 p. (ISBN 978-4-08-874247-2, présentation en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Note[modifier | modifier le code]

  1. L'éditeur de la version française, Kana, a choisi la transcription Jiraya.
  2. Au Japon, le concept de parrain n'existe pas, mais c'est la traduction de 親 adaptée à notre culture la plus proche qu'on pourrait trouver dans le contexte de la conversation entre Jiraya et les parents de Naruto.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Raruto Volume 3 (English), PDF 2, Glossary. Consulté le 30 octobre 2010.

Tomes de Naruto[modifier | modifier le code]

  1. Chapitre 382
  2. Chapitre 379
  3. Chapitre 407
  4. Tome 42, chapitre 383
  5. Chapitre 376
  6. a et b Tome 17, chapitre 150
  7. Chapitre 372
  8. a, b et c Tome 41, chapitre 375
  9. Tome 45, chapitre 415
  10. Tome 10, chapitre 90
  11. Tome 11, chapitre 91
  12. Tome 14, chapitre 124
  13. Tome 17, chapitre 147
  14. Tome 17, chapitre 148
  15. a et b Tome 19, chapitre 166
  16. Tome 19, chapitre 170
  17. Tome 40, chapitre 367
  18. a et b Tome 40, chapitre 368
  19. Tome 40, chapitre 369
  20. a et b Tome 41, chapitre 371
  21. a et b Tome 41, chapitre 372
  22. Tome 41, chapitre 373 — flash-back de la jeunesse de Jiraya
  23. a, b et c Tome 41, chapitre 377
  24. Tome 41, chapitre 378
  25. Tome 42, chapitre 381
  26. Tome 42, chapitre 382

Databook[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (ja) 1er Databook officiel, p. 73
  2. (ja) 2nd Databook officiel, p. 92-93
  3. (ja) 3e Databook officiel, p. 90-91
  4. (ja) 1er Databook officiel, p. 182
  5. (ja) 1er Databook officiel, p. 183
  6. (ja) 2nd Databook officiel, p. 212
  7. (ja) 2nd Databook officiel, p. 210
  8. (ja) 2nd Databook officiel, p. 267
  9. (ja) 2nd Databook officiel, p. 282
  10. (ja) 2nd Databook officiel, p. 261
  11. (ja) 2nd Databook officiel, p. 265
  12. (ja) 2nd Databook officiel, p. 204
  13. a et b (ja) 3e Databook officiel, p. 238
  14. (ja) 3e Databook officiel, p. 249
  15. (ja) 1er Databook officiel, p. 220
  16. (ja) 3e Databook officiel, p. 229
  17. (ja) 3e Databook officiel, p. 234
  18. (ja) 3e Databook officiel, p. 239
  19. (ja) 3e Databook officiel, p. 312
  20. (ja) 1er Databook officiel, p. 170
  21. a et b (ja) 3e Databook officiel, p. 253
  22. (ja) 3e Databook officiel, p. 279
  23. (ja) 3e Databook officiel, p. 281
  24. (ja) 3e Databook officiel, p. 285
  25. (ja) 3e Databook officiel, p. 280
  26. (ja) 3e Databook officiel, p. 237
  27. (ja) 3e Databook officiel, p. 265