La Triennale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Triennale, anciennement nommée La Force de l'art, est une manifestation culturelle organisée tous les trois ans, et ayant pour objectif de donner un aperçu de l'activité artistique en France, tant celle des artistes français que celle d'artistes étrangers travaillant en France, qu'ils soient vivants ou non.

À l'initiative du ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale de la Création artistique), La Triennale est organisée par le Centre national des arts plastiques et le Palais de Tokyo.

Les deux premières éditions de la Triennale, souhaitée à l'origine par Dominique de Villepin[réf. souhaitée], se sont déroulées en 2006 et en 2009 sous la nef du Grand Palais (Paris). La dernière édition s'est tenue en 2012 au nouveau Palais de Tokyo, dont cela a été l'exposition d'inauguration.

Principe[modifier | modifier le code]

L'objectif de La Triennale[1] est de donner un panorama de l'art contemporain en France, une certaine idée des grands thèmes abordés actuellement par les artistes, et de la manière dont ils sont traités. À côté des têtes d'affiches contemporaines, les commissaires peuvent y exposer des artistes plus historiques, certains faisant déjà partie de l'histoire de l'art.

Cette manifestation invite le public, tous les trois ans, à découvrir et à comprendre l'art d'aujourd'hui et son influence sur les représentations de notre société. Elle repose sur des « propositions », ou « cartes blanches », faites par des personnalités issues du monde de l'art, qui présentent leur vision de la création contemporaine :

La Triennale est ainsi constituée de multiples expositions personnelles, incarnant une diversité de générations et de points de vues sur l'art contemporain en France.

Historique[modifier | modifier le code]

« La Force de l'art 01 » en 2006[modifier | modifier le code]

« La Force de l'art 02 » en 2009[modifier | modifier le code]

La Triennale 2012[modifier | modifier le code]

  • Artistes exposés [15]

Marc Allegret & André Gide, Marcel Griaule, Pierre Verger, Wifredo Lam, Walker Evans, Claude Lévi-Strauss, Helen Levitt, Jean Rouch, Carol Rama, Ivan Kožari, Geta Brătescu, Yvind Fahlström, Timothy Asch, Lorraine O'Grady, Sarkis, Daniel Buren, Ahmed Bouanani, Antoni Muntadas, Werner Herzog, Georges Adéagbo, David Hammons, Annette Messager, Eugenio Dittborn, El Anatsui, Lothar Baumgarten, Haim Steinbach, Michael Buthe, Rainer Werner Fassbinder, Ewa Partum, Adrian Piper, Chantal Akerman, Trinh T. Minh-ha, Miklos Onucsan, Terry Adkins, Teresa Tyszkiewicz, Carrie Mae Weems, Anne Lacaton & Jean-Philippe Vassal, Thomas Struth, Jean-Luc Moulène, Alfredo Jaar, Thomas Hirschhorn, Jochen Lempert, Isaac Julien, Peter Friedl, Rirkrit Tiravanija, Dan Perjovschi, Meshac Gaba, Guy Tillim, Rosângela Rennó, Ariella Azoulay, Luc Delahaye, Huma Bhabha, Claude Closky, Ali Essafi, Pauline Boudry & Renate Lorenz, Monica Bonvicini, Ellen Gallagher, Alejandra Riera & Andreas Maria Fohr, Walid Sadek, Barthélémy Toguo, Minouk Lim, Chris Ofili, Ivan Boccara, Joana Hadjithomas & Khalil Joreige, Jason Dodge, Marcia Kure, Jewyo Rhii, Yto Barrada, Adel Abdessemed, Joost Conijn, Selma & Sofiane Ouissi, Wangechi Mutu, Seulgi Lee, David Maljkovic, Eric Baudelaire, Emmanuelle Lainé, NaoKo TakaHashi, Isabelle Cornaro, Aneta Grzeszykowska, Clemens von Wedemeyer, Victor Man, Batoul S'Himi, Marie Voignier, Younes Rahmoun, Bouchra Khalili, Desire Machine Collective, Nicholas Hlobo, Hiwa K, Lili Reynaud-Dewar, Hassan Khan, Bojan Fajfric, Köken Ergun, Konrad Smolenski, Anca Benera & Arnold Estefan, Mathieu Kleyebe Abonnenc, Haroon Mirza, Basim Magdy, Carolina Caycedo, Camille Henrot, Ziad Antar, Nina Canell, Tarek Atoui, Dominic Lang, Karthik Pandian, Louise Hervé & Chloé Maillet, Aurelien Porte, Ekta Mittal & Yashaswini Raghunandan, Bertille Bak, Adam Pendleton, Neil Beloufa, Dominique Hurth, Mihut Boscu, Centre for Visual Introspection

  • Coordination éditoriale
    • Centre national des arts plastiques (CNAP)
      • Marc Sanchez: Directeur de la production artistique
      • Sibylle Roquebert: Coordinatrice d'exposition
      • Justine Mercier, Responsable de la médiation et des publics

Sous le titre « Intense proximité », la troisième édition de La Triennale met l'accent sur les relations, au XXe siècle, entre création artistique et ethnographie. Le projet d'exposition a été conçu avec la participation d'ethnologues, de photographes, de réalisateurs et d'écrivains.

Manifestations similaires à l'international[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Force de l'art, collectif, éditions Beaux Arts Magazine, juin 2006
  • La Force de l'art 01, le catalogue, collectif, coédition Réunion des musées nationaux & Centre national des arts plastiques, octobre 2007
  • La Force de l'art 02, collectif, coédition Réunion des musées nationaux & Centre national des arts plastiques, mai 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) « La force de l'art - Grand Palais - Un nouveau rendez-vous avec la création en France », ministère de la Culture et de la Communication, 1er mars 2006
  2. (fr) « La Force de l'art 2006 », La Force de l'art, 2006
  3. (fr) « La Force de l'art 2006 : 15 points de vue sur l'art d'aujourd'hui », La Force de l'art, 2006
  4. a et b Article « Les chiffres du mois » (Beaux Arts magazine n° 301, juin 2009, p. 18).
  5. a, b et c (fr) « La Force de l'art 02 : trois commissaires, un architecte et plusieurs espaces-temps », La Force de l'art, 2009
  6. (fr) « La Force de l'art 02 : les Résidents », La Force de l'art, 2009
  7. (fr) « La Force de l'art 02 : les Visiteurs », La Force de l'art, 2009
  8. Extrait du journal Libération (10 juin 2009) : « Christine Albanel s'est "réjouie du succès" de la triennale consacrée à la création française, qui aurait accueilli "107 000" visiteurs. Mais comme dans ce chiffre global a été généreusement inclus un nombre spéculatif (et invérifiable) de personnes qui ont vu des évènements annexes au Louvre, au palais de la Découverte, au musée Grévin, ou à l'église Saint-Eustache, il dissimule une réalité bien moins reluisante. Pour faire le bon compte, le ministère aurait pu aussi bien ajouter le nombre de Parisiens qui ont aperçu la lumière de la tour Eiffel déréglée par Bertrand Lavier. [...] La réalité est cruelle : le Grand Palais a enregistré 67 286 entrées en 34 jours, soit une moyenne journalière à 1 979. [...] Bonjour le succès ! Et la rentabilité... Sur ce total d'entrées, 37 % étaient gratuites. La vente de billet a rapporté 214 434 euros, 5 % du budget d'investissement. »
  9. http://www.latriennale.org/fr/betonsalon-centre-dart-et-de-recherche
  10. http://www.latriennale.org/fr/les-laboratoires-daubervilliers
  11. http://www.latriennale.org/fr/centre-dart-contemporain-divry-le-credac
  12. http://www.latriennale.org/fr/galliera-musee-de-la-mode-de-la-ville-de-paris
  13. http://www.latriennale.org/fr/instants-chavires
  14. http://www.latriennale.org/fr/grand-palais
  15. http://www.latriennale.org/fr/contributors
  16. http://www.latriennale.org/fr/credits