Bertrand Lavier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bertrand Lavier est un artiste plasticien contemporain français né à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or) le 14 juin 1949. Il vit et travaille à Paris et à Aignay-le-Duc (Côte-d’Or).

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Depuis le début des années 1970, Bertrand Lavier interroge les rapports de l'art et du quotidien ainsi que la nature de l'œuvre d'art en plaçant dans un environnement socialement identifié comme lieu d'exposition d'œuvres d'art, des objets empruntés à la vie courante, modifiés ou hybridés de façon à ce que leur statut même s'en trouve mis en question. Pendant les années-là, il réalise des travaux photographiques puis repeint des objets dans le cadre d'une réflexion sur la peinture : il recouvre un piano, une fenêtre, un réfrigérateur ou encore un miroir d'une épaisse couche de peinture tout en reprenant les couleurs d'origine des objets peints.

Ses premières œuvres exploitent l'ambiguïté résultant d'objets quotidiens (voitures, armoires en tôle, réfrigérateurs...) simplement recouverts d'une épaisse couche de peinture posée en larges aplats : ces objets sont à la fois l'objet lui-même (ils demeurent théoriquement utilisables) et l'image de l'objet, en raison de la peinture qui les recouvre. Dans le même esprit, Lavier repeindra ensuite partiellement à l'identique un tableau « ancien », invitant à s'interroger sur le statut de l'œuvre.

L'artiste évolue ensuite vers des superpositions (réfrigérateur posé sur un coffre-fort, enclume posée sur un meuble à tiroirs) et combinaisons d'objets dont la valeur d'ensemble dépasse la somme des valeurs de chaque composant pris isolément. La démarche de Lavier trouve ainsi des antécédents dans celles de Marcel Duchamp et des nouveaux réalistes (l'artiste indique d'ailleurs admirer passionnément l'œuvre de Raymond Hains).

Lavier se livre à une exploration des catégories artistiques et des codes de présentation et de représentation de l'art qui met en évidence la fonction du langage, le rôle du socle dans la définition de la sculpture. Il s'intéresse aux réalités ambivalentes comme lorsque, dans ses Walt Disney Productions, il met en évidence les tableaux modernes, qui passent habituellement inaperçus dans les décors où évolue le personnage de Mickey.

Si tout objet peut ainsi cumuler plusieurs identités, « le fait de rapprocher des images est aussi important que d'en créer » : le travail artistique peut ainsi consister à rapprocher des images ou des objets que la réalité quotidienne sépare.

Considérant que le ready-made est devenue une catégorie à part entière de l'art au même titre que la peinture ou la sculpture, Bertrand Lavier peut décider d'exposer une automobile accidentée (Giulietta, 1993), une montgolfière dégonflée (Dolly, 1993) ou un fragment de pylone électrique, prenant le contre-pied du principe d'indifférence qui faisait à l'origine la condition même de la possibilité du ready made.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1979 :
    • Or not to be, sculpture, deux éléments parallélépipédiques en bronze recouverts de peinture acrylique, 55 × 45 × 45 cm chacun, collection FRAC Nord-Pas-de-Calais
  • 1981 :
  • 1993 :
    • Peugeot 103[2], sculpture, 71 × 105 × 138 cm
    • Dolly[3], sculpture, montgolfière dégonflée, collection FRAC Nord-Pas-de-Calais
    • Giulietta, sculpture, automobile accidentée de marque Alfa Romeo, 166 × 420 × 142 cm, Strasbourg, Musée d'Art Moderne et Contemporain
  • 1995  :
  • Ouverture Château de Bionnay, curator Morgane rousseau
  • 1997  :
  • Walt Disney production 1947-1997 - collection FRAC Franche-Comté, actuellement exposé en Gare de Besançon Franche-Comté TGV
  • 2002 :
    • Cléantis[4], peinture, dimensions 185 × 150
  • 2003 :
    • Objet-Dard, hommage à Frédéric Dard, sculpture, granit vert et peinture rose, 5,52 m × 2,10 m × 0,60 m, Bourgoin-Jallieu
    • Composition bleue, jaune et blanche, céramique, 400 × 300 cm
  • 2004 :
    • Vibe I, tableau d’ameublement, 130 × 390 cm
    • Four Darks In Red, film 35 mm transféré sur DVD
    • Ifafa IV, tubes de néon, 195 × 331,5 cm
    • Ouray II, tubes de néon, 238 × 238 cm
    • Benjamin Moore II, tubes de néon, 45 × 45 cm
  • 2005 :
    • La Boca sur Zanker, sculpture

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de l'art moderne et contemporain, nlle. éd., Paris, Éditions Hazan, 2006, pp. 397-398

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sur insecula.com.
  2. Site de la galerie Anselm-Dreher.
  3. Sur airairarchives.com.
  4. Collection d'œuvres d'art contemporain de la Société Générale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]