Knin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Knin
Vue sur la ville depuis la forteresse de Knin
Vue sur la ville depuis la forteresse de Knin
Administration
Pays Drapeau de la Croatie Croatie
Comitat Šibenik-Knin
Maire
Mandat
Josipa Rimac HDZ
2005-2009
Code postal 22300
Indicatif téléphonique international +(385)
Indicatif téléphonique local (0) 22
Démographie
Population 11 128 hab. (2001)
Densité 31 hab./km2
Population municipalité 15 190 hab. (2001)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 02′ 33″ N 16° 11′ 57″ E / 44.042564, 16.199169 ()44° 02′ 33″ Nord 16° 11′ 57″ Est / 44.042564, 16.199169 ()  
Altitude 220 m
Superficie 35 500 ha = 355 km2
Superficie municipalité 35 500 ha = 355 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Knin

Géolocalisation sur la carte : Croatie (administrative)

Voir la carte administrative de Croatie
City locator 14.svg
Knin

Géolocalisation sur la carte : Croatie (relief)

Voir la carte topographique de Croatie
City locator 14.svg
Knin
Liens
Site web http://www.knin.hr

Knin est une ville et une municipalité située dans le Zagora dalmate, dans le comitat de Šibenik-Knin, en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 15 190 habitants, dont 76,45 % de Croates et 20,83 % de Serbes[1] et la ville seule comptait 11 128 habitants[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Ier siècle av. J.-C. se trouvait à proximité la ville romaine de Burnum, ainsi qu'un camp militaire romain et illyrien.

La ville elle-même est citée pour la première fois au Xe siècle dans les annales de Constantin VII Porphyrogénète en tant que paroisse. L'évêché fut fondé en 1040. Sa juridiction s'étendait jusqu'à la rivière Drave, avec un "Évêque de Croatie" à sa tête.

Elle fut aussi la capitale de l'État croate médiéval vers 1080 au cours du règne du roi Zvonimir. Entre le Xe et le XIIIe siècle, Knin devint une importante forteresse.

De par sa position stratégique, elle joua régulièrement un rôle important dans les guerres qui agitèrent la région, et se retrouva souvent aux avant-postes. Se succédèrent ainsi comme souverains de Knin les rois de Hongrie, puis les vénitiens, les Ottomans, les Autrichiens et les Français.

Le 19 mai 1522, Knin tomba aux mains de l'Empire ottoman, et la population croate quitta la ville. Près d'un siècle et demi plus tard, le 11 septembre 1688, la République de Venise reprenait la ville. Après cela, les Croates revinrent, et les Franciscains y construisirent une église et un monastère en 1708.

Sous administration vénitienne et habsbourgeoise, de nombreux Serbes s'installèrent ici comme partout en Bela Krajina (la frontière), constituant l'avant-garde de la défense contre l'Empire ottoman, occupant à cette époque la Serbie.

Knin passa aux Habsbourg avec la Dalmatie en 1797, et brièvement aux Provinces illyriennes sous domination de la France.

Depuis 1815 (Congrès de Vienne) jusqu'en 1918, la ville fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 13 Bezirkshauptmannschaften en Dalmatie[3].

À la fin du XIXe siècle, Knin prit de l'importance en tant que centre de commerce et de communications routières et ferroviaires. Après la Première Guerre mondiale, Knin fut intégré avec le reste de la Croatie à la Yougoslavie.

Au début des guerres de Yougoslavie dans les années 1990, quand la Croatie se déclara indépendante, Knin, peuplé alors en majorité de Serbes, devint le poste avancé des positions serbes dans le Sud de la Croatie. La République serbe de Krajina fut proclamée, et Knin en devint la capitale. La ville fut reprise par les forces croates le 5 août 1995 au cours de l'Opération Tempête (Oluja). Depuis la fin de la guerre, de nombreux Croates sont arrivés récemment dans la ville depuis l'Herzégovine, et de nombreux habitants serbes n'y sont toujours pas retournés. Knin est la ville la plus jeune de Croatie par son âge moyen.


Localités[modifier | modifier le code]

La municipalité de Knin compte 13 localités :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement de 2001 : (en) « Population by ethnicity, by towns/municipalities, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  2. (en) « Population by sex and age by settlements, census 2001 », sur dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 7 juillet 2008)
  3. Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm KLEIN, 1967

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]