Drvar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Drvar
Дрвар
Vue générale de Drvar
Vue générale de Drvar
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Fédération de Bosnie-Herzégovine
Canton Canton 10
Municipalité Drvar
Code postal 80 260
Démographie
Population 3 964 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 22′ 26″ N 16° 22′ 51″ E / 44.3739, 16.380844° 22′ 26″ Nord 16° 22′ 51″ Est / 44.3739, 16.3808  
Altitude 493 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Drvar

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 15.svg
Drvar
Municipalité de Drvar
Administration
Maire
Mandat
Stevica Lukač (SNSD)
2012-2016
Démographie
Population 7 506 hab. (2013)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Superficie 58 930 ha = 589,3 km2
Liens
Site web Site officiel

Drvar (en serbe cyrillique : Дрвар) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton 10 et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 3 964 habitants et la municipalité 7 506[1].

Le nom de la ville est issu du mot serbe « drvo » qui signifie le « bois ». La ville est effectivement entourée de bois et son industrie principale est la transformation du bois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Drvar est une ville de l'ouest de la Bosnie-Herzégovine ; elle est située sur la rivière Unac.

Histoire[modifier | modifier le code]

De la fondation à la guerre de 1940-1945[modifier | modifier le code]

Les premiers écrits concernant Drvar et sa population serbe datent, selon Vladimir Corovic, du IXe siècle, ce qui signifie que l'installation des Serbes n'y est pas due aux Ottomans, ceux-ci étant arrivés bien plus tard dans la région.

Vers 1700, la ville connut une période de croissance qui vit de nombreux migrants arriver de la Krajina et de Dalmatie.

L'histoire moderne de Drvar commence vers la fin du XIXe siècle, lorsque la ville s'industrialisa et que les autorités de l'Empire d'Autriche-Hongrie décidèrent de déplacer le chef-lieu de la région de Bastasi à Drvar. En 1895, la ville comptait alors 1 396 maisons et 7 202 habitants.

Guerre de 1940-1945[modifier | modifier le code]

En 1944, Drvar servait de quartier général à Josip Broz Tito et était une ville sous contrôle des Partisans dirigés par celui-ci. L'Operation Rosselsprung a été organisée le 25 mai 1944 par les Allemands pour s'emparer de la ville mais surtout de la personne Tito. Après 2 jours de combat, la ville sera prise, mais Tito parviendra à s'échapper[2].

La guerre civile de 1992-95 à Drvar[modifier | modifier le code]

De 1992 à 1995, durant la guerre de Bosnie, Drvar fit partie de la Republika Srpska (ou République Serbe de Bosnie). À la suite de l'offensive croate de 1995 dans la région de la Krajina, offensive appelée Opération Tempête, Drvar fut conquise par les troupes croates et, à la suite des accords de Dayton, intégrée à la Fédération de Bosnie-Herzégovine. Les serbes, présents dans une proportion de 97 % avant guerre, furent alors expulsés de la ville, et remplacés par des croates (environ 9 000), réfugiés des régions du centre la Bosnie, désormais régions musulmanes ou serbes. À partir de 1997, les Serbes originaires de la ville, majoritairement ceux qui s'étaient réfugiés en Republika Srpska, revinrent s'établir dans leur ville d'origine, sous l'égide de l'OSCE. Seuls restent alors à Drvar les Croates ayant un emploi en ville[3].

Après la guerre de Bosnie-Herzégovine et à la suite des accords de Dayton (1995), une partie du territoire de la municipalité a été rattachée à la municipalité d'Istočni Drvar nouvellement créée et intégrée à la République serbe de Bosnie ; d'autres villages ont été rattachés à la municipalité de Bihać, située dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine mais dans le canton d'Una-Sana.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Drvar en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Drvar compte 25 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 3 646 6 417 7 063 8 053[4] 3 964[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 7 693 95,52
Yougoslaves 259 3,21
Musulmans 29 0,36
Croates 24 0,29
Inconnus/Autres 48 0,62[5]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
19 532 20 064 17 983 17 126 7 506


Répartition de la population dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 17 126 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[6] :

Nationalité Nombre %
Serbes 16 608 96,97
Yougoslaves 384 2,24
Croates 33 0,19
Musulmans 33 0,19
Inconnus/Autres 68 0,39

Religions[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sava de Drvar

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 17 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD) 9
Alliance démocratique nationale (DNS) 6
Union démocratique croate 1990 (HDZ 1990) 1
Parti socialiste (SP) 1

Stevica Lukač, membre de l'Alliance des sociaux-démocrates indépendants (SNSD), a été élu maire de la municipalité[8].

Culture[modifier | modifier le code]

Le musée commémoratif du 25 mai, consacré à la Seconde Guerre mondiale, est inscrit sur la liste des monuments nationaux de Bosnie-Herségovine[9].


La fête de la drenjina[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Drvar était déjà connu au temps de L'empire d'Autriche-Hongrie pour la bonne qualité du bois provenant de son territoire. La commune de Drvar est encore actuellement l'un des plus grand producteur de bois de Bosnie-Herzégovine. Un des plus grands problèmes actuel est la grande corruption autour de cette activité. Selon une enquête, en 2004, environ 110000 m³ de bois ont "disparu". Le prix moyen d'un m³ de bois était alors d'environ 100 markas (soit environ 50 €).

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Monuments nationaux de Drvar.

Titova Pećina[modifier | modifier le code]

Grotte (pećina = grotte en serbe) située dans la montagne surplombant la ville de Drvar. C'est dans cette grotte, très peu visible de la vallée, que Tito s'est caché des Allemands durant la seconde guerre mondiale. Actuellement, sont visibles la maisonnette (reconstruite récemment par les Américains, l'originale ayant été détruite par les Croates lors de l'invasion de la ville en 1995) où se cachait Tito à l'entrée de la grotte, ainsi que la grotte elle-même.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Oštrelj[modifier | modifier le code]

Ce village, situé à mi-chemin entre Bosanski Petrovac et Drvar, est un ancien centre de ski et de chasse réputé de Bosnie. Le village abritait de nombreux chalets appartenant à des personnes aisées. La majeure partie de ces chalets ont été détruits par les Croates durant la guerre, les forêts avoisinantes et pistes de ski minées. Actuellement, la région a été déminée, et le centre de ski a été reconstruit et rouvert.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bastašica[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 6 janvier 2015)
  2. Forum Le Monde en Guerre - 05/02/2006, par Kelilean
  3. La Tribune de Genève-13/09/1997
  4. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 12 décembre 2014)
  5. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  6. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 11 octobre 2014)
  7. (bs) « Drvar », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 6 janvier 2015)
  8. (bs) « Drvar », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 6 janvier 2015)
  9. (bs) « Memorijalni kompleks Muzej „25. Maj“ », sur http://kons.gov.ba (consulté le 6 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]