Julius Bär

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Banque Julius Bär & Co.

alt=Description de l'image Julius Bär.svg.
Création 1890
Dates clés 1901, 1974
Fondateurs Ludwig Hirschhorn et Theodor Grob
Personnages clés Julius Bär (1857-1922)
Forme juridique Société anonyme (SA)
Action SWX : BAER
Slogan Comitted to excellence
Siège social Drapeau de Suisse Bahnhofstrasse 36, Zurich (Suisse)
Direction Boris F.J. Collardi
Activité Banque
Filiales Kepler Capital Markets
Effectif 3'721 (en 2012)
Site web juliusbaer.com
Fonds propres 6,207 milliards CHF (2005)
Chiffre d’affaires 2,94 milliards CHF (2008)
Résultat net 852 millions CHF (2008)

Julius Bär ou Julius Baer est la plus grande banque suisse de gestion de titres, basée à Zurich. La société date des années 1890 et fut fondée par le banquier du même nom.

Historique[modifier | modifier le code]

En septembre 2005, Julius Bär acquiert les banques privés indépendantes Ferrier Lullin, Ehinger & Armand von Ernst, Banco di Lugano, et l'officine de gestion d'actifs Global Asset Management (GAM) appartenant au géant bancaire suisse UBS. Julius Bär devient ainsi l'une des plus grosses sociétés indépendantes de gestion de fortune en Suisse.[1]

Alex Widmer, le directeur général de la banque est trouvé mort le 4 décembre 2008. Des journaux citent des sources indiquant qu'il s'agirait d'un suicide.[2]. Hans de Gier, le précédent responsable du groupe assure l'intérim[2]

En 2012, Julius Bär acquiert le réseau de gestion de fortune, hors États-Unis, de Bank of America Merrill Lynch pour CHF 860 millions.[3]

Agences[modifier | modifier le code]

La banque possède des agences à Londres (1968), Francfort (1989), Genève, Milan, Dubaï, Moscou, Grand Cayman, New York (1940), Singapour, Hong Kong et Monaco.[réf. souhaitée]

WikiLeaks[modifier | modifier le code]

La banque a fait parler d'elle dans le cadre des affaires WikiLeaks. En janvier 2008, la banque dépose une injonction pour faire fermer le site WikiLeaks.[4] En janvier 2011 un ex-cadre de Julius Bär remet des documents à WikiLeaks content des informations liées à plusieurs institutions bancaires.[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]