Godefroid III de Louvain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Godefroid.
Godefroid III de Louvain
Image illustrative de l'article Godefroid III de Louvain
Fonctions
Comte de Louvain,
landgrave de Brabant
,
duc de Basse-Lotharingie
11421190
Prédécesseur Godefroid II de Louvain
Successeur Henri Ier de Brabant
Biographie
Dynastie Régnier - Brabant
Date de naissance vers 1140
Date de décès août 1190
Père Godefroid II de Louvain
Mère Luitgarde de Sulzbach
Conjoint (1) Marguerite de Limbourg
(2) Imaine de Looz

Godefroid III de Louvain Godefroid III de Louvain
Comte de Louvain, Duc de Brabant

Godefroid III de Louvain, né vers 1140, mort le 10 ou le , fut comte de Louvain, landgrave de Brabant, marquis d'Anvers et duc de Basse-Lotharingie (Godefroy VII) de 1142 à 1190. Il était fils de Godefroy II, comte de Louvain, de Bruxelles, landgrave de Brabant, marquis d'Anvers et duc de Basse-Lotharingie, et de Luitgarde de Sulzbach (Bavière).

Dès son avènement, des parents et des seigneurs brabançons cherchèrent à profiter de son jeune âge pour se révolter, mettant ses domaines en proie à l'anarchie. Une trêve fut provoquée par la prédication pour la seconde croisade et la régence commence à reprendre le pouvoir. Godefroid est présent au couronnement d'Henri, fils de l'empereur Conrad III en 1147. Il fait construire la forteresse de Nedelaer face à la motte de Grimbergen.

En 1148, l'empereur étant parti en croisade, la guerre reprend au landgraviat de Brabant, et Godefroy, encore jeune, ne put reprendre le contrôle de ses domaines. Ce ne fut qu'avec l'avènement d'un nouvel empereur, Frédéric Barberousse en 1154 que la paix fut rétablie. Il en profita pour épouser Marguerite de Limbourg, mettant fin à la rivalité entre les deux lignées à propos de la Basse-Lotharingie. En 1159, Godefroy met fin à la guerre avec les Berthout, seigneurs de Grimbergen et Malines, qui avait duré dix-huit années (1141-1159).

Une bataille opposa Godefroid avec le comte de Hainaut en 1171, où il subit une importante défaite. Il négocia en 1179 pour son fils Henri le mariage de ce dernier avec une nièce de Philippe d'Alsace, comte de Flandre. Dans le contrat du mariage, on promet au survivant les cours de fiefs au comté de Louvain. En 1183, Son fils étant capable de gouverner, obtient le titre ducale au landgraviat de Brabant. Godefroid partit pour libérer la ville de Jérusalem de 1183 à 1184.

Il mourut en 1190, ayant considérablement augmenté ses domaines, qui furent transmis à son fils Henri.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Il épousa en premières noces en 1155 Marguerite de Limbourg (1135 † 1172), fille d'Henri II, comte de Limbourg, et de Mathilde de Saffenberg. Ils eurent :

Veuf, il se remaria vers 1180 à Imaine de Looz († ca 1214), fille de Louis Ier, comte de Looz et d'Agnès de Metz. Ils eurent :

  • Guillaume, seigneur de Perwez et de Ruysbroek (1199-1224), né vers 1180, il testa en octobre 1219, mourut après le 1er août 1224 et fut enterré en l'église cistercienne de Villers-la-Ville. Sans alliance connue, il eut au moins un fils naturel, Henri de Stalle (décédé en 1277), auteur de la famille de ce nom, autrefois titulaire du fief éponyme, situé commune d'Uccle, admise aux Lignages de Bruxelles et aujourd'hui éteinte[1] ;
  • Godefroid de Louvain († 1225), qui passa une grande partie de sa vie en en Angleterre à partir de 1196[2].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sources : http://www.kareldegrote.nl/Reeks46_Janssens_I.html et Freddy Verdoodt, De afstammelingen uit het Hertogelijk Huis van Brabant
  2. Biographie nationale de Belgique, t. VII, p. 865

Source[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Wauters,  « Godefroid III », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 7, Bruxelles,‎ 1883 [détail des éditions], p. 855-865