Henri II de Brabant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri II de Brabant
Image illustrative de l'article Henri II de Brabant
Fonctions
Comte de Louvain,
duc de Brabant
,
duc de Basse-Lotharingie
12351248
Prédécesseur Henri Ier de Brabant
Successeur Henri III de Brabant
Biographie
Dynastie Régnier - Brabant
Date de naissance 1207
Date de décès 1er février 1248
Lieu de décès Louvain
Père Henri Ier de Brabant
Mère Mathilde de Boulogne
Conjoint (1) Marie de Hohenstaufen (en)
(2) Sophie de Thuringe

Henri II de Brabant

Henri II de Brabant, né en 1207, mort à Louvain le 1er février 1248, fut duc de Brabant de 1235 à 1248. Il était fils d'Henri Ier, duc de Brabant, et de Mathilde de Boulogne.

À peine né, il fut fiancé à une fille de Philippe de Souabe, roi des Romains et compétiteur d'Othon IV de Brunswick. Son père le donna en otage à plusieurs reprises, et il apparait dans les chartes et diplômes aux côtés de son père à partir de 1221. Il fut armé chevalier en 1226. En 1228, il se signala dans une campagne contre l'archevêque de Cologne.

Il succède à son père en 1235. En 1237, il fut impliqué dans la guerre entre l'évêque de Liège et la famille de Limburg, puis dans les luttes d'influence qui se déchainèrent à la mort de l'évêque pour l'élection de son successeur. La guerre ne se termina qu'en 1243. Après cette date, il n'intervint plus dans les affaires de l'Empire, se consacrant à la gestion de son duché.

Henri II fut inhumé, avec sa deuxième épouse Sophie de Thuringe, dans un mausolée situé dans le chœur de l'église de l'abbaye cistercienne de Villers-en-Brabant.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa en premières noces avant 1215 Marie de Hohenstaufen (en) (1201 † 1235), fille de Philippe de Souabe, roi des Romains et d'Irène Ange. Ils eurent :

Veuf, il se remarie vers 1240 à Sophie de Thuringe (née en 1224, morte en 1275), fille de Louis IV, landgrave de Thuringe (en), et d'Élisabeth de Hongrie. Ils eurent :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Wauters,  « Henri II », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 9, Bruxelles,‎ 1887 [détail des éditions], p. 123-137