Frédéric II de Souabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frédéric de Hohenstaufen.
Frédéric de Hohenstaufen
Judith de Bavière

Frédéric II de Souabe, dit Frédéric le Borgne (allemand; der Einäugige), (1090 ; † 6 avril 1147), fils de Frédéric Ier de Souabe et d'Agnès de Franconie. En 1105 il succède à son père et devient duc de Souabe.

Il est le père de Frédéric Ier Barberousse et l'arrière-grand-père de Frédéric II du Saint-Empire (souvent désigné par les historiens comme « Frédéric II de Hohenstaufen »).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1120, Frédéric II de Souabe se marie avec Judith (1100 ; † 1132), fille du duc Henri IX le Noir de la puissante famille des Welfs.

À la mort en 1125 de son oncle l'empereur Henri V du Saint-Empire, Frédéric devient candidat pour le titre de roi de Germanie. Bien qu'il bénéficie du soutien de son plus jeune frère Conrad de Souabe et de plusieurs familles, il perd cette élection au profit de Lothaire II, qui devient même empereur en 1133.

Selon l'historien Othon de Freising, « Frédéric fut un chevalier si fidèle à son souverain et un ami si utile à son oncle que par vaillance, il a soutenu l'honneur du royaume chancelant, luttant courageusement contre ses ennemis [...]. »

Frédéric II est également connu pour avoir construit vers 1115 un château en Alsace, sur une île de la Moder, autour duquel se fonda la ville d'Haguenau. Ce château est devenu palais impérial sous Frédéric Barberousse.

Descendance[modifier | modifier le code]

Avec Judith de Bavière, il eut :

Avec sa deuxième épouse Agnès de Sarrebruck († 1147) :

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Friedrich II Duke of Swabia sur le site Medieval Lands Consulté le 9 mai 2014.
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VIII et tableau généalogique n° 87 « Généalogie des ducs de Souabe, II: Les Hohenstaufen  » p. 219

Articles connexes[modifier | modifier le code]