Jean Meeuwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le château de Dongelberg

Jean de Brabant dit Meeuwe, né le et mort le , chevalier, banneret, époux de Marguerite van Pamele († après 1342), fils naturel du duc Jean Ier de Brabant[1]. Seigneur de Wavre et de Dongelberg[2] Il reçut Dongelberg et Wavre de son demi-frère Jean II de Brabant le jour de la Saint Jacques et Saint Christophe de l'an 1303, comprenant haute et basse justice. En 1312, il assista à l'Assemblée des Etats de Brabant. Il est appelé "frère du seigneur duc".

Ascendance de Jean[modifier | modifier le code]

... sur trois générations
Jean Meeuwe
Seigneur de Wavre & Dongelberg
Père :
Jean Ier de Brabant, dit le Victorieux
° 1254 † 3 mai 1294 à Baerle-Duc

duc de Brabant
de Brabant

duc de Limbourg
ducs de Brabant et de Limbourg

Grand-père paternel :
Henri III de Brabant, duc de Brabant, dit le Débonnaire
° 1231 † 28 fév. 1261 à Louvain

de Brabant

Père du grand-père paternel :
Henri II, duc de Brabant
° 1207 † 1 fév. 1248 à Louvain

de Brabant

Mère du grand-père paternel :
Marie de Hohenstaufen de Souabe, princesse d'Allemagne[3]
° 1201 † 1235 à Louvain

de Hohenstaufen de Souabe

Grand-mère paternelle :
Adélaïde de Bourgogne dite Aleyde de Brabant
° 1233 † 23 oct. 1273

ducs de Bourgogne

Père de la grand-mère paternelle :
Hughes IV, duc de Bourgogne
° 9 mars 1213 † 27 déc. 1272

ducs de Bourgogne

Mère de la grand-mère paternelle :
Yolande de Dreux, comtesse d'Auxonne
° 1212 † 30 oct. 1248

comtes de Dreux

Mère :

(Demoiselle) Meeuwe[4]
°1259

.
.
.
.
.
.

Armes[modifier | modifier le code]

Selon les sources :

de sable au lion d'or armé et lampassé de gueules (Brabant), à la cotice de gueules brochante[5].

de sable, au lion d'or, armé et lampassé de gueules (Brabant), brisé d'une cotice d'argent. Cimier : Une tête de chèvre d'hermine, langué de gueules, issant d'un cône d'or[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Descendance[modifier | modifier le code]

Ils eurent :

  • Louis de Dongelberg († en 1383) qui épousa Ide de Herbaix.

Chevalier, il combattit à Basweiler en 1371 sous la bannière de Robert de Namur. Il était aussi seigneur de Mélin et Seraing. Il fut l'un de ceux qui signèrent la Charte de Kortenberg[7].

Vu les dates, il se pourrait qu'il y ait une génération supplémentaire entre Louis et Jean Meeuwe. Certains généalogistes ont rajouté Jean Meeuwe, époux de Catherine Swaef.

Il releva la seigneurie de Dongelberg en 1373.

Dont :

  • Wauthier († avant 1443) qui épousa Gudule de Glymes

Annexes[modifier | modifier le code]

Jean II de Brabant, demi frère de Jean

Articles connexes[modifier | modifier le code]

« Il y a eu plusieurs familles dites de Wavre. La première a porté des feuilles de nénuphar. Elle possédait de grands biens à Woluwé dont les seigneurs portaient les mêmes meubles. La deuxième famille de Wavre est issue de Jean Meeuwe, bâtard de Jean Ier de Brabant. Elle portait : Brabant à la cotice de gueules brochant sur le tout. »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Nobiliaire des Pays-Bas, et du comté de Bourgogne 1661-1686
  2. Formes anciennes : en 1079 : Donglebert et au XIIe siècle : Dungelberge.
  3. Note: Elle est aussi connue sous le nom de Marie d'Allemagne-Hohenstaufen et Marie d'Allemagne
  4. Note : Mariée en 1275, elle a au moment de cette union 16 ans et son mari 22
  5. Armorial des princes du sang royal de Hainaut et de Brabant, 1898, Prince Edouard De Block
  6. Armorial de Gelre 827. Wavre, Jean de Meeuwe, S. de Die He. v. Waveren
  7. La charte de Kortenberg fut signée le 27 septembre 1312 par le duc Jean II de Brabant.Cette charte est en fait plus proche d'une constitution que d'une série de privilèges accordée aux Brabançons