Marie de Brabant (1254-1321)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie et Marie de Brabant.
Marie de Brabant
Image illustrative de l'article Marie de Brabant (1254-1321)

Titre Reine de France
Prédécesseur Isabelle d'Aragon
Successeur Jeanne de Navarre
Biographie
Naissance
Louvain, Saint-Empire romain germanique
Décès
Mureaux, Royaume de France
Père Henri III le Débonnaire
Mère Adélaïde de Bourgogne
Conjoint Philippe III de France
Enfants Louis d'Evreux
Marguerite de France
Blanche de France

Marie de Brabant[1], née le 23 mai 1254 à Louvain et morte aux Mureaux[2] tout près de Meulan, le [3], reine de France[4] , fille du duc de Brabant Henri III le Débonnaire et d'Adélaïde de Bourgogne. À 20 ans, elle devint, le 21 août 1274, la deuxième épouse du roi Philippe III le Hardi. Elle fut couronnée le 24 juin 1275 à la Sainte-Chapelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe III lui constitua un douaire avec Anet, Bréval, Nogent-le-Roi, Montchauvet et Mantes, une des plus anciennes possessions du royaume de France. Ce douaire devait revenir à la couronne à son décès, mais Louis d'Evreux conserva Mantes à la demande de Louis X de France, contre une dette de 1700 livres qu'il avait sur le trésor royal, et le domaine d'Anet, Bréval, Nogent-le-Roi et Montchauvet échut à Louis d'Evreux puis à Philippe III d'Evreux et enfin à Charles II de Navarre qui le rétrocéda à la couronne en 1404 en échange du duché de Nemours.

Le prince Louis, héritier de la Couronne, décède brutalement en 1276. Marie de Brabant soupçonnée d'avoir voulu favoriser l'élèvation de son propre fils au trône, accusa le conseiller du roi de France Pierre de La Brosse qui lui retourna l'accusation pour se défendre car elle avait l'appui de la cour. Le roi de France, Philippe III, accusa Pierre de La Brosse d'avoir des accointances à la cour de Castille et, à la demande de Marie de Brabant, il le fit condamner sans preuves et sans aveu de culpabilité par les seigneurs d'Artois et le duc de Bourgogne. Le peuple fut surpris de cette exécution sommaire car Pierre de La Brosse ne fut pas jugé par le Parlement.

De son mariage, elle a donné naissance à :

Marie de Brabant a engagé son mari à soutenir son oncle Charles Ier d'Anjou, chassé de Sicile par les Vêpres siciliennes en 1282. C'est ainsi que Philippe le Hardi prend la tête de la croisade d'Aragon.

Après la mort du roi, le 5 octobre 1285, Marie se retira dans son douaire aux Mureaux près de Meulan, où elle mourut trente-six ans plus tard, en 1321, alors qu'elle avait soixante-sept ans. Elle fut inhumée au couvent des Cordeliers de Paris.

Mariage de Marie de Brabant et du roi Philippe III de France . Manuscrit des Chroniques de France

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie de Brabant sur le site de la Fondation pour la généalogie médiévale
  2. Page 83 dans Histoire de Mantes et des Mantois (1971) de Marcel Lachiver
  3. Page 86 dans Registres du trésor des chartes Archives nationales (France) 1958, de Robert Fawtier, historien médiéviste, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
  4. Son sceau la représente debout, couronnée, tenant un sceptre et entourée de onze fleurs de lys. Son contre-sceau porte : parti d'azur semé de fleurs de lys d'or, qui est de France, et de sable, au lion d'or, armé et lampassé de gueules, qui est de Brabant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Précédé par Marie de Brabant Suivi par
Isabelle d'Aragon
COA franch queen Marie de Brabant.svg
Reine de France
1274-1285
Jeanne de Navarre