Gordon Ramsay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gordon Ramsay

Description de cette image, également commentée ci-après

Gordon Ramsay (2010).

Nom de naissance Gordon James Ramsay
Naissance (47 ans)
Johnstone, Écosse
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Chef cuisinier
Activité principale Gastronomie

Compléments

  • Style de cuisine: haut-de-gamme

Gordon James Ramsay (né le [1]) est un chef cuisinier et restaurateur écossais[2].

Également présentateur de plusieurs émissions consacrées à la cuisine ou à la restauration à la télévision telles que The F Word, MasterChef ou encore la célèbre émission Ramsay's Kitchen Nightmares, il compte parmi les trois cuisiniers ayant été gratifiés de trois étoiles en une fois par l'édition britannique du Guide Michelin[3]. En 2006, il est fait membre de l'Ordre de l'Empire britannique[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gordon Ramsay naît le 8 novembre 1966 à Johnstone, une ville située dans la grande banlieue de Glasgow, dans le Renfrewshire en Écosse[5]. Son père est un ouvrier polyvalent rêvant de devenir chanteur de musique country ; sa mère est infirmière. En 1976, la famille quitte une Écosse touchée de plein fouet par la crise économique pour s'installer à Stratford-upon-Avon, dans les Midlands de l'Ouest[2].

Le jeune garçon s'intéresse très tôt au football et ne tarde pas à se faire un nom au niveau régional, à tel point qu'à douze ans il lui est proposé d'intégrer l'équipe locale du Warwickshire[6]. Cependant, sa carrière sportive est remise en question deux ans plus tard à la suite d'une sérieuse blessure au genou. Quelques années plus tard, après avoir envisagé d'intégrer la Royal Navy, le jeune Gordon intègre un lycée hôtelier où il apprend les rudiments du métier de chef[7].

À l'âge de 19 ans, Gordon Ramsay est chef de partie au Wroxton House Hotel avant de partir pour la capitale. À Londres, il travaille au Harveys avec le célèbre chef Marco Pierre White, réputé pour son caractère bien trempé[8]. Il reste à ses côtés durant presque trois ans avant d'exprimer le souhait d'étudier la cuisine française. Pour ce faire, son employeur le recommande au chef d'origine française Albert Roux qui tient un restaurant français à Londres, « Le Gavroche ». Après un an à travailler à ses côtés, Albert Roux invite Gordon Ramsay à le seconder à l'« Hôtel Diva », un hôtel quatre étoiles d'Isola 2000, une station de ski du sud de la France[8]. À la suite de cette expérience, il monte à Paris où, recommandé par son mentor, il trouve un poste auprès de Guy Savoy et de Joël Robuchon, deux grands noms de la haute gastronomie française. Il travaillera trois ans à leurs côtés avant de tenter une nouvelle expérience comme chef sur un yacht basé dans l'archipel des Bermudes. Il officiera sur ce bateau de luxe - le « Idlewild » - durant une année[8].

En 1993, il retourne à Londres où on lui propose de prendre la tête du restaurant « La Tante Claire »[9]. Quelque temps plus tard, son ancien employeur, Marco Pierre White, lui propose de s'associer avec lui : il lui offre de prendre la tête du restaurant « Rossmore » ainsi que 10 % des parts de l'établissement. Renommé « Aubergine », le restaurant acquiert une certaine notoriété, couronnée par une première étoile au guide Michelin seulement quatorze mois après sa reprise en main par Gordon Ramsay[8]. En 1997, le chef obtient sa seconde étoile. Cependant, à peine quelques mois plus tard, Gordon Ramsay refuse de suivre la ligne de conduite de sa direction[10], et se décide alors à cesser son partenariat et à ouvrir son propre établissement, baptisé « Gordon Ramsay at Royal Hospital Road ». En 2001, il obtient sa troisième étoile au guide Michelin[11].

Sa notoriété allant grandissant, Gordon Ramsay obtient des fonds qui lui permettent d'ouvrir plusieurs autres restaurants. Le premier est l'« Amaryllis », à Glasgow - qu'il revend quelques années plus tard[12] -, suivi du « Gordon Ramsay », en plein cœur de Londres. Il poursuit progressivement sa stratégie d'acquisition, ouvrant un restaurant à Dubaï, le « Verre », puis deux autres à Tokyo en 2005, le « Gordon Ramsay at Conrad Tokyo » et le « Cerise by Gordon Ramsay »[13].

En 2006, Gordon Ramsay part à la conquête de l'Amérique, ouvrant son premier restaurant à New York : le « Gordon Ramsay at the London », suivi en 2008 par le « Gordon Ramsay at the London West Hollywood » à Los Angeles. En 2007, le chef Ramsay ouvre son premier établissement européen en dehors du Royaume-Uni, le « Gordon Ramsay at Powerscourt » à Wicklow, en Irlande. Il est suivi en 2008 par le restaurant « Gordon Ramsay au Trianon Palace », à Versailles[14]. En 2010, Ramsay est attendu dans les cuisines de l'Hôtel Savoy pour sa réouverture[15].

Télévision[modifier | modifier le code]

Le chef Gordon Ramsay dans le magazine britannique "BBC Gardeners' World".

Parallèlement à sa carrière de chef, Gordon Ramsay est également célèbre pour ses nombreuses prestations télévisées.

En 2002, il est invité de l'émission Top Gear où il participa à la séquence Star dans une voiture petit budget. Au volant d'une Suzuki Liana, il fit un tour de piste en 1 min 50 s 0 ce qui le classa à la 23e place. L'épisode, saison 1 épisode 9, où figure sa course a été diffusé le .

En 2004 apparaît sur les écrans de la chaîne de télévision privée, Channel Four la série « Ramsay's Kitchen Nightmares », diffusée aux États-Unis sur BBC America et reprise en France sur les chaînes Cuisine.TV et W9 sous le nom de « Cauchemar en Cuisine ». Loin d'être une émission culinaire, il s'agit d'un programme conçu pour venir en aide à des restaurateurs en difficulté[16].

La même année, la chaîne ITV1 diffuse le programme « Hell's Kitchen » au cours duquel le chef tente de former de jeunes cuisiniers. Le succès de l'émission en Grande-Bretagne conduit la chaîne FOX à proposer un concept similaire pour le public américain. Hell's Kitchen (UK) (en) est aussi diffusé sur TMC et Hell's Kitchen (U.S.) (en) sur AB1.

En 2005, Gordon Ramsay débute le tournage de la série « The F Word » sur Channel Four également aux États-Unis sur BBC America. En 2007, le programme est repris sous le même nom en France. Cette émission mêle recettes de cuisines, lesquelles sont réalisées par le chef pour un panel de célébrités[17]. Deux commis le secondent dans sa tâche : à chaque épisode, l'un d'eux est remercié, le vainqueur pouvant poursuivre un apprentissage dans l'un des restaurants lui appartenant. Dans de rares cas, les deux commis sont remerciés. Parallèlement, l'émission est entrecoupée de chroniques informatives ou gastronomiques. Dans l'une d'elles, Gordon Ramsay tente un élevage dans sa propre maison : au cours de la première saison, il élève des dindes, baptisées chacune du nom d'un grand chef ; au cours de la seconde saison, il s'essaie à l'élevage porcin[18].

En 2008 est lancée une nouvelle émission culinaire sur la chaîne Channel Four : « Gordon Ramsay Cookalong Live », tandis qu'une émission de télé-réalité, baptisée « Gordon Ramsay: Uncensored » est lancée sur Channel 7, en Australie[19]. En 2010, Gordon Ramsay apparaît en tant que producteur et juge dans la version américaine de l'émission "MasterChef"[20].

Image publique et réception[modifier | modifier le code]

Personnalité[modifier | modifier le code]

La réputation de Ramsay est en général basée sur sa perfection culinaire[21]. Bien que Ramsay blâme souvent l'attitude des Français, l'un de ses maîtres d'hôtel préférés, Jean-Claude Breton (Royal Hospital Road) est français[22]. Le 5 juin 2009, Ramsay échange des insultes via la chaîne télévisée australienne Nine Network avec la journaliste Tracy Grimshaw. Le lendemain après son entrevue, il est invité au Festival de la gastronomie et du vin à Melbourne. Il décrit Tracy, durant sa journée au festival, comme une « Pouffe », et pose des questions à propos de sa sexualité, la qualifiant de « lesbienne ». Grimshaw revient à la charge face à Ramsay, le traitant de « sombre crétin narcissique et arrogant » et rétorquant qu'il bat sa femme[23]. Ramsay présente ses excuses peu après en disant que ce n'était qu'une blague.

Le mauvais tempérament de Ramsay a contribué à un appel médiatique au Royaume-Uni ainsi qu'aux États-Unis, pays dans lesquels ses émissions se produisent actuellement[24]. Dans le magazine britannique Radio Times, il est dit que Ramsay serait l'un des présentateurs de télévision les plus terrifiants[25].

Une controverse est également apparue en 2005, lorsque Ramsay sert du jambon à un végétarien[26].

Autres chefs[modifier | modifier le code]

Ramsay a été hautement critiqué par la chaîne télévisée Food Network et par Mario Batali de l'émission Iron Chef America. Le New York Post rapporte en 2009 que Batali a banni Ramsay de ses restaurants. Cette querelle survient lorsque Batali juge que le style culinaire de Ramsay était « vieux jeu »[27]. Cependant, Batali a réalisé que cette querelle a « été créée par un couple de journalistes ». Batali déclare à son propos : « On ne se connaît pas vraiment. J'adorerais traîner avec lui »[28].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ramsay a épousé Cayetana Elizabeth Hutcheson (connue sous le nom de Tana), une enseignante qui travaillait dans la Pédagogie Montessori en 1996. Le couple est parent de quatre enfants : Megan Jane (née en 1998), les jumeaux Jack Scott et Holly Anna (nés en 2000) et Matilda Elizabeth (née en 2002). Le beau-père de Ramsay, Chris Hutcheson, est responsable financièrement des nombreux restaurants que possède Ramsay[29],[30].

En 2007, Ramsay admet avoir arrangé avec un biker le vol du livre de réservations du restaurant Aubergine en 1998 et avoir accusé Marco Pierre White du vol, car il soupçonnait ce dernier de vouloir prendre sa place à l'Aubergine[31].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ramsay mesure 1,86 mètre[32]. Dans son émission Cauchemars en Cuisine, Ramsay dit qu'il a horreur de danser, et spécialement devant les gens. Dans un épisode, à La Gondola, il décide d'« affronter ses démons » et décide de danser. Ramsay danse aussi le moonwalk dans un épisode de Kitchen Nightmares. Il apprend aussi la salsa dans un épisode de F-Word.

Restaurants[modifier | modifier le code]

Le Claridge's à Londres
  • Gordon Ramsay au Trianon Palace à Versailles, Yvelines, France
  • Castel Monastero en Toscane, Italie
  • Forte Village en Sardaigne, Italie
  • Boxwood Café à Londres
  • Gordon Ramsay au Claridge's Londres
  • Maze, Mayfair Londres
  • Nonna's
  • York and Albany
  • The Warrington
  • La Veranda à Versailles, Yvelines, France
  • Foxtrot Oscar
  • Pétrus
  • Banquette
  • Verre à Dubaï
  • Gordon Ramsay at Conrad Tokyo
  • Gordon Ramsay at Powerscourt à Dublin, Irlande
  • Cerise by Gordon Ramsay
  • Gordon Ramsay at The London NYC
  • Gordon Ramsay at The London West Hollywood
  • La Noisette
  • The London Bar
  • The Narrow
  • The Devonshire
  • Hell's Kitchen (Chef Cuisinier durant le tournage de l'émission correspondante)
  • Romer laupine

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices d’autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • Gordon Ramsay’s Passion For Flavour (1996)
  • Gordon Ramsay’s Passion For Seafood (1999)
  • Gordon Ramsay A Chef For All Seasons (2000)
  • Gordon Ramsay’s Just Desserts (2001)
  • Gordon Ramsay’s Secrets (2003)
  • Gordon Ramsay’s Kitchen Heaven (2004)
  • Gordon Ramsay Makes It Easy (2005), traduit en français La cuisine en toute simplicité (2008 éditions Solar)
  • Gordon Ramsay Easy All Year Round (2006)
  • Gordon Ramsay's Sunday Lunch and other Recipes from the F Word (2006), traduit en français Les bons petits plats de Gordon Ramsay (2011 éditions Tana)
  • Gordon Ramsay's Fast Food Recipes from the F Word (2007), traduit en français La cuisine rapide de Gordon Ramsay (2011 éditions Tana)
  • Humble Pie (2006) (Autobiographie)
  • Playing With Fire (2007)
  • Recipes From a 3 Star Chef (2007)
  • Gordon Ramsay's Healthy Appetite (2008), traduit en français la cuisine saine et gourmande de Gordon Ramsay (2012 édition Tana)
  • Cooking for Friends: Food from My Table (2008), traduit en français Cuisine Cool (2009 éditions Hachette)
  • Gordon Ramsay's On Top of The World (2009)
  • Gordon Ramsay's World Kitchen: Recipes from "The F Word" (2009)
  • Gordon Ramsay's Best Menus (2010), traduit en français Les meilleurs menus de Gordon Ramsay (2011 éditions Tana)
  • Gordon Ramsay's Ultimate Cookery Course (2012 Editions Hodder & Stoughton)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie de Gordon Ramsay sur biogs.com (page consultée le 4 mai 2010).
  2. a et b (en) Biographie de Gordon sur le site officiel (page consultée le 4 mai 2010)
  3. (en) This is London: Gordon Ramsay (page consultée le 4 mai 2010)
  4. (en) Celebrity chef Ramsay 'humbled' as Scots are recognised by Queen (page consultée le 4 mai 2010)
  5. (en) The gazetteer for Scotland (page consultée le 4 mai 2010)
  6. (en) Gordon Ramsay : Timeline (page consultée le 4 mai 2010)
  7. (en) 'Hell's Kitchen' star Gordon Ramsay dishes about personality traits (page consultée le 4 mai 2010)
  8. a, b, c et d (fr) Gordon Ramsay (page consultée le 4 mai 2010)
  9. (en) Hell's Kitchen's Gordon Ramsay: the full interview (page consultée le 4 mai 2010)
  10. Propos de G. Ramsay dans Cauchemar en cuisine Ep. "Bienvenue chez Maggie"
  11. (fr) Gordon Ramsay , une star anglaise (page consultée le 4 mai 2010)
  12. (en) Closure for Gordon Ramsay (page consultée le 4 mai 2010)
  13. (en) Christmas with Gordon Ramsay (page consultée le 4 mai 2010)
  14. (fr) Gordon Ramsay à Versailles (page consultée le 4 mai 2010)
  15. (en) Curtis, Nick and Jonathan Prynn. "Will The Savoy ever regain its long lost glamour?" The London Evening Standard, Consulté le 30 août 2010.
  16. (fr) Cauchemar en cuisine (page consultée le 4 mai 2010)
  17. (en) Gordon Ramsay's F Word hits series high (page consultée le 4 mai 2010)
  18. (en) Ramsay reduced to tears as pigs go under knife (page consultée le 4 mai 2010)
  19. (en) Gordon Ramsay heading down under (page consultée le 4 mai 2010)
  20. (en) MasterChef USA. Consulté le 30 août 2010.
  21. (en) "Ramsay swears by good service" (Ramsay et ses bons services). Consulté le 30 août 2010.
  22. (en), de même que Jean Baptiste, son maître d'hôtel au Claridge. Jean-Baptiste Requien at The London Bar - GordonRamsay.com. Consulté le 30 août 2010.
  23. (en) Yahoo 7, Ramsay: "I didn't call Tracy a lesbian". Consulté le 30 août 2010.
  24. (en) Biographie de Ramsay. Consulté le 30 août 2010.
  25. (en) Ramsay, le plus terrifiant des présentateurs télé.". The Daily Mail. - Consulté le 30 août 2010.
  26. (en) Ramsay sert du jambon à un végétarien. Consulté le 30 août 2010.
  27. (en) "Hell'S Kitchen " Star Gordon Ramsay banni des restaurants Batali. NYPOST.com. Consulté le 10 novembre 2010.
  28. (en) "Mario Batali Goes Back to Basics". Le 7 avril 2010.
  29. (en) « "Scott Descendant Chart" (Affaire de famille) » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-25 Le 1er août 2009. Consulté le 10 novembre 2010.
  30. (en) "How does our Gordon grow? (Comment notre Gordon a-t-il grandit ?)". Guardian Unlimited - The Observer. Le 3 juin 2003.
  31. (en) « "Ramsay cooked up theft" », Daily Mail, Londres,‎ 27 mars 2007 (lire en ligne)
  32. Épisode The Bunton brigade, onzième épisode de la série The F Word, d'une durée de 31 minutes. Diffusé pour la première fois le 22 juillet 2008 le réseau Channel 4.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :