Giado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giado ou Djādū (arabe : جادو, Jadu) est une ville de Libye et la capitale de la partie orientale du Jebel Nefusa. Elle se situe dans la municipalité d'Al Jabal al Gharbi, dans la région historique de la Tripolitaine. La population est d'environ 11 500 habitants.

Le nom Giado est souvent utilisé pour désigner le camp d'internement de Giado construit par les fascistes italiens durant la Seconde Guerre mondiale[1].

2 600 Juifs de Cyrénaïque se retrouvent ainsi dans le camp d'internement de Giado, isolé dans le djebel Nefoussa au sud de Tripoli. Les privations et une épidémie de typhus causent la mort de 564 Juifs[2]. La liberté est rendue aux prisonniers après la libération de Tripoli en janvier 1943[2],[3] I[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dario Fertilio, "Libia, l’orrore nel lager italiano" dans Corriere della Sera le 21 janvier 2008 »
  2. a et b (en) Haim Zeev Hirschberg, Eliezer Bashan, Robert Attal, A History of the Jews in North Africa: From the Ottoman conquests to the present time, BRILL,‎ 1981 (ISBN 9004062955, lire en ligne), p. 184-186
  3. Gutman, Israel (1990). Encyclopedia of the Holocaust, Macmillan, New York, p. 865, ISBN 0-02-897165-5.
  4. Pugliese, Stanislao G. (2002). The Most Ancient of Minorities: the Jews of Italy, Greenwood Press, Westport, Connecticut, p. 282-284, ISBN 0-313-31895-6.