Patriarches (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patriarche.

On appelle patriarches plusieurs personnages de la Genèse, la première partie de la Bible. Le mot « patriarche » n'est pas utilisé dans la Bible, et son utilisation relève de l'interprétation du texte. Leur première fonction est de peupler la terre avec leur descendance. Ils sont membres d'une famille avec laquelle Dieu a scellé une alliance en vue d'engendrer une grande nation. Dans la tradition juive, on identifie cette grande nation avec le peuple juif. Les juifs et les chrétiens considèrent les patriarches comme les pères de leur civilisation. Le mot vient en effet du grec ancien πατριάρχης patriarchês, qui signifie « père, chef de famille ».

La Chronologie sacrée d'après Nicolas Lenglet Dufresnoy, en 1763[modifier | modifier le code]

Les patriarches sont, comme le nom l'indique, les anciens pères. Leur particularité est qu'ils sont tous de la même souche, c'est-à-dire que si on remonte la généalogie d'Abraham, l'exemple le mieux connu, cela nous ramènerait jusqu'à Noé (Noah) et de Noé jusqu'à Adam. Dans les faits, les patriarches font tous partie de la même généalogie, qui part de Adam jusqu'à Jésus. Certains historiens, pour simplifier un peu les choses, l'ont divisée en 6 périodes chronologiques, ou âges (présentés ici d'après Nicolas Lenglet Dufresnoy, aux Tablettes chronologiques de l'histoire universelle sacrée et prophane, 1763) :

Premier âge - Du commencement du monde jusqu'au Déluge[modifier | modifier le code]

Dieu créa de rien le ciel et les 4 éléments, et des cieux fabriqua tout le reste en 6 jours. Sur la fin du jour, il produit Adam et Ève. Adam quitte le Paradis. Promesse divine d’Adam (rédemption). Naissance de Caïn et d’Abel. Caïn assassine Abel le juste. Caïn devenu errant et fugitif sur la terre, construction des premières villes. Vocation de Noé. Destruction de toute créature terrestre par le déluge, à l’exception de Noé et ses 3 fils et leurs femmes.

Deuxième âge : Du déluge à la naissance d'Abraham[modifier | modifier le code]

Alliance divine de Noé (fin de déluge universel). Divulgation des lois dites noachiques dont les interdits à l’idolâtrie et relation immorale (incestueuse et adultère), assassinat, blasphème contre Dieu, vol, se nourrir de sang, et d’établir des procès de justice. Partage de la terre entre les 3 fils de Noé. Discorde entre les générations et repartage de la terre après la mort de Noé. Vocation de Melchisédec. Tour de Babel et Babylone. Dispersion des peuples, premières guerres et captivités. Culte des idoles. Nimrod.

Troisième âge : de la naissance d'Abraham à la sortie d'Égypte[modifier | modifier le code]

Abraham contre l’idolâtrie. Abraham quitte la Chaldée. Promesse divine (terre et paternité) et alliance d’Abraham (circoncision). Ismaël et Isaac. Esau et Jacob. Les douze fils de Jacob et tribus (Ruben, Siméon, Lévi, Judah, Issachar, Zebulon, Dan, Naphtali, Gad, Asher, Joseph, Benjamin). Joseph en Égypte. Famine sur la terre. Jacob et ses fils et leurs femmes en Égypte. Vocation de Moïse. Dieu retire son peuple de l’esclavage.

Quatrième âge : De la sortie d'Égypte aux fondements du Temple à Jérusalem[modifier | modifier le code]

Moïse contre l’idolâtrie. Alliance divine de Moïse (arche et tente d’assignation). Divulgation des lois dites mosaiques déclarant Dieu unique et saint, le jour du repos et interdictions d’idolâtrie, blasphème du nom sacré, tuer, adultère, voler, faux témoignage, convoitise. 40 ans dans le désert avant la quête de la terre promise (accomplissement de la promesse d’Abraham). La tribu de Lévi entièrement assignée au service divin. Répartition de la terre entre les 11 tribus. Époque des premiers juges et prophètes en Israël, et premiers rois. David est sacré roi par ordre de Dieu et pose les fondations de la maison de l’Éternel à Jérusalem.

Cinquième âge : Des fondements du temple à la captivité de Babylone[modifier | modifier le code]

Sagesse de Salomon, roi et juge sur le peuple. Construction de la maison de l’Éternel. Le peuple se détourne de son Dieu. Succession des rois de Jérusalem et rois d’Israël. Conflit et guerres. Dieu se détourne de son peuple et de sa maison. Jérusalem livré aux pillards. Destruction de la maison de l’Éternel. Les enfants d’Israël exilés en captivité. Orgueil de Nabukadnetsar, roi de Babylone.

Sixième âge : de la fin de la captivité à Babylone jusqu'à la crucifixion de Jésus[modifier | modifier le code]

Édit de Cyrus pour la reconstruction de la maison de Dieu. Retour de l’exil et captivité et reconstruction du temple de Jérusalem. Israël tribut de Rome. Vie et passion du seigneur Jésus Christ. Les 12 Apôtres (72 Disciples).

La Généalogie sacrée[modifier | modifier le code]

Il est dit que lorsqu'Adam fut expulsé du Jardin d'Éden, il pleura et se lamenta tant que Dieu en eut pitié et qu'il lui fit la promesse de le ramener en Éden après 5½ jours, d'après les jours célestes ; ce qui correspond à 5500 ans. À ce moment-là, Dieu viendrait lui-même racheter sa vie par le sang d'un fils de la même lignée qu'Adam. À la création d'Adam, Dieu lui confèra 3 principaux attributs avec lesquels il agissait comme son intendant sur toute la création terrestre : la royauté, le sacerdoce et la prophétie, au moyen desquels il agirait comme intermédiaire entre le trône de Dieu et ses créatures. Lorsque Adam fut déchu de son statut, ces 3 attributs se divisèrent parmi ses descendants et s'opposèrent l'un contre l'autre (particulièrement le prophète contre le roi. À cet égard, on peut citer le prophète Éli contre Jézabel, reine d'Israel, qui avait instauré le culte de Baal dans tout le pays d'Israel, avec plus de 500 prêtres au service de ce dieu. Jézabel fit massacrer 10,000 prophètes de Dieu et Éli fut recherché pendant plus de 7 années et dut longtemps se cacher. Cf 1Rois chapitre 19).

Cette généalogie pourrait être incomplète à la suite à la captivité des juifs en Égypte et en Babylone (Assyrie) ; l"histoire des enfants d'Israel est entrecoupée de guerres et de conflits survenus à cause de l'abandon de l'alliance de Dieu, alors qu'ils étaient adonnés à l'idolatrie et s'étaient détournés des voies justes que Dieu, aidé des prophètes, avait instituées. Mais les juifs tuèrent les prophètes et substituèrent les décrets divins par des traditions humaines, ce qui attira la colère divine sur le peuple. Étant donné que le messie devait sortir de la lignée de David, le 2e roi d'Israel (après Saul), on a donc reconstitué la généalogie de Jésus afin de la faire reconnaitre par les juifs, mais peine perdue. Sa généalogie n'ayant pas obtenu la reconnaissance qui lui revenait, Dieu se choisit un autre peuple auprès duquel ses lois et ses préceptes seraient respectés.

La « sainte Généalogie » d'après le Livre de la Caverne des trésors ou Livre de l'ordre de succession des générations, un écrit syriaque daté du Ve ou VIe siècle attribué à Éphrem de Nisibe[1] :

  1. Adam engendra Seth de sa femme Ève
  2. Seth engendra Enos de sa femme Kelimath qui était née avec Abel
  3. Enos engendra Kenan de sa femme Hanna, fille de Jubal, fille de Hoh, fille de Seth
  4. Kenan engendra Mahlalail de sa femme Peryath, fille de Kotun, fille de Yarbal
  5. Mahlaleel engendra Jared de sa femme Sehatpar, fille de Enos
  6. Jared engendra Henoc de sa femme Zebhidha, fille de Kuhlon, fille de Kenan
  7. Henoc engendra Methuselah de sa femme Zadhkin, fille de Topih, fille de Mahlaleel
  8. Methuselah engendra Lamech de sa femme Sakhuth, fille de Sokhin
  9. Lamech engendra Noah de sa femme Kipar, fille de Tuthath, fille de Methuselah
  10. Noah engendra Shem, Ham et Japhet, de sa femme Haykal, fille de Namus
  11. Shem engendra Arphaxad
  12. Arphaxad engendra Salah et Kainan qui engendra Melchisédec
  13. Salah engendra Heber
  14. Heber engendra Peleg
  15. Peleg engendra Rehu
  16. Rehu engendra Serug
  17. Serug engendra Nahor de sa femme Kahal, fille de Peleg
  18. Nahor engendra Terah de sa femme femme Yapush, fille de Rehu
  19. Terah engendra Abraham de sa femme Yona, et Sarah de sa femme Salmuth
  20. Abraham engendra Isaac de sa femme Sarah et Ismaël de Agar
  21. Isaac engendra Jacob de sa femme Rebecca
  22. Jacob engendra 12 fils ; de sa femme Léa, Ruben, Siméon, Lévi, Judah, Issachar, Zabulon & Dinah – de Zilpah, Gad & Asher – de sa femme Rachel, Joseph & Benjamin – de Bilha, Dan & Naphtali
  23. Judah engendra Pharez de Tamar
  24. Phares engendra Hesron
  25. Hesron engendra Aram
  26. Aram engendra Amminadab
  27. Amminadab engendra Nashon
  28. Nahasson engendra Salmon
  29. Salmon engendra Boaz de sa femme Rahab
  30. Boaz engendra Obed de sa femme Ruth, fille de Lot
  31. Obed engendra Jesse
  32. Jesse engendra David, roi d’Israël après Saul
  33. David engendra Salomon de Bathsheba
  34. Salomon engendra Rehoboam
  35. Rehoboam engendra Abijah
  36. Abijah engendra Asa
  37. Asa engendra Jehoshaphat
  38. Jehoshaphat (Josaphat) engendra Joram
  39. Joram engendra Ahaziah
  40. Ahaziah engendra Joash
  41. Joash engendra Amaziah
  42. Amaziah engendra Uzziah
  43. Uzziah engendra Jotham
  44. Jotham engendra Ahaz
  45. Ahaz engendra Hezekiah
  46. Hezekiah engendra Manasseh
  47. Manasseh engendra Amon
  48. Amon engendra Josiah
  49. Josiah engendra Jehoiakim
  50. Jehoiakim engendra Jehoiachin
  51. Jehoiachin engendra Salathiel
  52. Salathiel engendra Nedabijah
  53. Nedabijah engendra Zerubbabel
  54. Zerubbabel engendra Abiud
  55. Abiud engendra Eliakim
  56. Eliakim engendra Azor
  57. Azor engendra Zadok
  58. Zadok engendra Achin
  59. Achin engendra Eliud
  60. Eliud engendra Eleazar
  61. Eleazar engendra Matthan
  62. Matthan engendra Jacob et Yonakhir de sa femme Sabhrath, fille de Phinehas
  63. Jacob engendra Joseph de sa femme Hadhbhith, fille de Eleazar
  64. Yonakhir engendra Marie de sa femme Dina (Hanna), fille de Pakodh
  65. Joseph prit Marie en tutelle, de qui naquit Jésus
  66. Jésus prit en tutelle 12 Apôtres d’entre les 72 Disciples ; Simon-Pierre, André le frère de Simon-Pierre, Jacques et Jean les fils de Zébédée, Mathieu-Lévi, Philippe, Barthélemy, Thomas, Jacques fils d'Alphée, Labbeus (Thaddée), Simon le Cananite, Judas Iscariote (remplacé par Matthias)[2].
  67. Mohamed

Les patriarches dans l'ordre des générations[modifier | modifier le code]

Selon la Genèse, les tombeaux des patriarches se trouvent à Hébron.

Ce tableau reflète le texte massorétique. Les chiffres donnés par d'autres versions, comme la Septante ou le Pentateuque samaritain, sont très différents[3].

Patriarche Nb années à la mort Mort apr. Anno Mundi Réf. Genèse
Adam 930 930 5:5
Seth 912 1042 5:8
Énosh 905 1140 5:11
Kénan 910 1235 5:14
Mahalalel 895 1290 5:17
Yared 962 1422 5:20
Hénoch 365 - 5:23
Mathusalem 969 1656 5:27
Lamech 777 1651 5:31
Noé 950 2006 9:29
Sem 600 2156 11:11
Arpakshad 438 2096 11:13
Shélah 433 2126 11:15
Eber 464 2187 11:17
Péleg 239 1996 11:19
Réou 239 2026 11:21
Seroug 230 2049 11:23
Nahor 148 1997 11:25
Terah 205 2083 11:?
Abraham 175  ?  ?
Isaac 180  ?  ?
Ismaël 137  ? 25:17
Jacob 147  ?  ?
Joseph (également Juda) 110  ? 50:26
Moïse 120  ?  ?
Josué 110  ?  ?
David 70  ?  ?

Déluge David (Bible) Josué Moïse Juda Jacob Isaac Ismaël Abraham Terah Nahor Seroug Réou Péleg Eber Shélah Arpakshad Sem (Bible) Noé (patriarche) Lamech (Noé) Mathusalem Hénoch Yared (Bible) Mahalalel Kénan Énosh Seth (Bible) Adam

Longévité des patriarches
Cette représentation chronologique commence à la création du monde selon la Bible. Son échelle est en années. En l’absence de référence biblique,
la naissance d’un patriarche est placée 30 ans après celle de son père ou 100 ans après celle du précédent patriarche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clemens Leonhard, « Observations on the Date of the Syriac Cave of Treasures », in P. M. Michèle Daviau, John William Wevers, Michael Weigl (dirs.), The world of the Aramaeans, vol. III, éd. Sheffield Academic Press, 2001, pp. 255-293.
  2. Ernest A. Wallis Budge, The Book of the Cave of Treasures, éd. Cosimo, 2005, pp. 261-262 (éd. orig. 1927)
  3. Geoscience Research Institute, Gerhard F. Hasel, « Genesis 5 and 11: Chronogenealogies in the biblical history of begginnings »

Liens externes[modifier | modifier le code]