Frédéric Ier de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frédéric Ier et Frédéric, prince de Danemark.
Frédéric Ier
(da) Frederik 1 af Danmark
(no) Frederik I av Danmark og Norge
Frédéric Ier de Danemark
Frédéric Ier de Danemark
Titre
Roi de Danemark et de Norvège
20 janvier 152310 avril 1533
9 ans, 11 mois et 28 jours
Prédécesseur Christian II
Successeur Christian III
Biographie
Dynastie Maison d'Oldenbourg
Date de naissance 7 octobre 1471
Lieu de naissance Haderslev
Date de décès 10 avril 1533 (à 61 ans)
Lieu de décès Château de Gottorf
Sépulture cathédrale de Schleswig
Père Christian Ier de Danemark
Mère Dorothée de Brandebourg
Conjoint Anne de Brandebourg
Sophie de Poméranie
Enfant(s) ChristianRed crown.png
Dorothée
Jean
Élisabeth
Adolphe
Anne
Dorothée
Frédéric
Religion Catholique
Résidence Château de Gottorf

Frédéric Ier de Danemark
Monarques de Danemark
Monarques de Norvège

Frédéric Ier dit le Pacifique, né le 7 octobre 1471 à Haderslev - décédé le 10 avril 1533 à Gottorf, roi de Danemark et de Norvège (1523-1533), duc de Schleswig, duc de Holstein de 1513 à 1523.

Biographie[modifier | modifier le code]

Encore mineur, Frédéric Ier de Danemark devint duc de Schleswig et de Holstein.

En 1500, il réussit à convaincre son frère d'entreprendre la conquête de la Dithmarse. Frédéric Ier se mit à la tête d'une grande armée composée de soldats du duché, mais également de soldats de l'Union de Kalmar pour laquelle son frère fut, de façon brève, roi. De nombreux mercenaires prirent part à cette conquête. Cette expédition militaire s'acheva lamentablement avec la défaite de Frédéric Ier de Danemark à la bataille de Hemmingstedt le 17 février 1500. Dans cette bataille, un tiers des chevaliers du Schleswig-Holstein perdirent la vie.

En 1523, les nobles Danois et Norvégiens forcèrent son neveu, le roi Christian II de Danemark à abdiquer. Frédéric devint roi de Danemark et de Norvège sous le nom de Frédéric Ier de Danemark. En juin de la même année, Gustave Ier Vasa prend le pouvoir en Suède ; l'union entre les deux États est alors définitivement brisée. Monté sur le trône grâce aux nobles, Frédéric Ier de Danemark accorda de nombreux privilèges, et affaiblit ainsi le pouvoir royal. En 1513, a la mort de son frère aîné, Jean Ier de Danemark, un groupe de nobles Jutlandais lui avait offert le trône, mais il avait repoussé cette offre.

Il n'est pas certain que Frédéric Ier de Danemark ait appris à parler le danois. Après son couronnement, il passa la majeure partie de son temps dans son château de Gottorp dans le Schleswig.

Frédéric Ier de Danemark réprima la révolte des paysans. Sans être un homme d'une grande acuité politique, Frédéric Ier de Danemark réussit à échapper à tous les conflits. Il semble avoir encouragé la propagation du luthéranisme dans ses États.

Mort et inhumation[modifier | modifier le code]

Frédéric Ier de Danemark décéda le 10 avril 1533 dans son château de Gottorp dans le Schleswig. Il fut inhumé en la cathédrale de Schleswig.

Famille[modifier | modifier le code]

Frederik 1.jpg

Fils de Christian Ier et de Dorothée de Brandebourg Il épouse :

1) Le 10 avril 1502 Anne de Brandebourg (1487-1514) fille Jean Ier Cicéron de Brandebourg et de Marguerite de Saxe. Dont :

2) Le 9 octobre 1518 Sophie de Poméranie (†1568) fille du duc Bogusław X de Poméranie. Dont :

Généalogie[modifier | modifier le code]

Frédéric Ier de Danemark appartient à la première branche de la Maison d'Oldenbourg. Cette lignée donna des rois à la Norvège, à la Suède et au Danemark et des tsars à la Russie ; elle s'éteignit en 1863 au décès de Frédéric VII de Danemark.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou une partie d'un document provenant du site Terres Contées. L'auteur autorise Wikipédia à utiliser tous les documents présents sur son site sous GFDL.