Château de Gottorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Gottorf
Image illustrative de l'article Château de Gottorf
Schloss Gottorf, façade avant
Nom local Schloss Gottorf
Période ou style Architecture baroque
Propriétaire initial Roi du Danemark
Destination actuelle Musée du Land de Schleswig
Coordonnées 54° 30′ 41″ N 9° 32′ 29″ E / 54.511389, 9.54138954° 30′ 41″ Nord 9° 32′ 29″ Est / 54.511389, 9.541389  
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land (Allemagne) Flag of Schleswig-Holstein.svg Schleswig-Holstein
Localité Schleswig

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château de Gottorf

Le château de Gottorf (en bas-allemand et en danois, la forme est "Gottorp") est un château de la ville de Schleswig, parmi les plus imposants du Land de Schleswig-Holstein[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment fut reconstruit plusieurs fois et agrandi, de telle sorte que du château médiéval, on est passé à un édifice renaissance, puis baroque. Le château était la possession des rois danois, des ducs de Schleswig et des ducs de Schleswig-Holstein-Gottorp, à l'origine de la seconde lignée de la famille Romanov et donc des derniers empereurs de Russie. Après l'annexion de la région de Gottorf qui faisait partie du Schleswig par la couronne du Danemark en 1713, le château devint le siège du gouverneur (souvent d'origine allemande) de la couronne du Danemark pour le Schleswig (possession personnelle du roi), avant d'être finalement transformé en caserne.

Le bâtiment héberge le musée du Land de Schleswig (Landesmuseum), ainsi que le « Schleswig Holsteinische Landesmuseen », institution valorisant le passé du château.

Musée archéologique national[modifier | modifier le code]

Les collections du musée archéologique national, avec plus de trois millions d'artefacts de l'histoire de l'Europe du Nord de l'âge de pierre jusqu'au Haut Moyen Age, sont parmi les plus importantes de ce type en Europe.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Georg Dehio, Le manuel des monuments d'art allemands - le Schleswig-Holstein, l'édition d'œuvres d'art allemande, en 1994, S. 800.