Harald Ier de Norvège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harald Ier.
Harald Ier de Norvège
Passation de pouvoir entre Harald Ier de Norvège (à la couronne) et son père
Passation de pouvoir entre Harald Ier de Norvège (à la couronne) et son père
Titre
Roi de Norvège
872931
Prédécesseur Halfdan le noir
Successeur Éric Ier de Norvège
Biographie
Dynastie Hårfagreætta
Date de naissance vers 850
Lieu de naissance Est de la Norvège
Date de décès 933
Lieu de décès Rogaland
Sépulture Karmsund
Père Halfdan le noir
Mère Ragnhild Sigurdsdatter
Conjoint Ragnhild Eriksdotter
Åsa Håkonsdotter
Diverses concubines

Harald Ier (vers 850 - 933), surnommé Belle Chevelure (Haraldr hárfagri en vieux norrois, Harald Hårfagre en norvégien), fut le premier roi de Norvège (872-931)

Sources historiques[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connues à propos du Harald historique. Les seules sources contemporaines le mentionnant sont les poèmes scaldiques Haraldskvæði et Glymdrápa de Þorbjörn Hornklofi. Le premier poème décrit la vie à la cour de Harald, mentionnant qu'il a pris une femme danoise et remporté une victoire à Hafrsfjord. Le deuxième relate une série de batailles que Harald a gagnées. Il n'est mentionné dans aucune source étrangère contemporaine.

Sa vie est en revanche décrite dans plusieurs sagas, mais la première d'entre elles n'a pas été écrite avant la fin du XIIe siècle, plus de 250 ans après sa mort. Leurs récits de la vie de Harald diffèrent sur de nombreux points et une grande partie de leur contenu est clairement mythologique. Elles lui accordent notamment le fait d'avoir unifié la Norvège. Les historiens modernes pensent que ce règne a été limité aux zones côtières du sud de la Norvège.

Le récit des sagas[modifier | modifier le code]

Harald Ier de Norvège par Morris Meredith Williams (1913)

Succédant à la mort de son père Halfdan le noir Gudrœdsson, alors qu’il n’a que dix ans, il monte sur le trône de plusieurs petits royaumes assez dispersés. Halfdan les avait soit conquis, soit en avait hérité, et ces royaumes se situaient surtout dans le sud-est de la Norvège.

Selon les récits de l'époque, c'est en raison du dédain de Gyda, la fille d’un roi voisin, Eric de Hordaland, qu'Harald fait le vœu de ne pas couper ou peigner ses cheveux jusqu’à ce qu'il soit le seul roi de Norvège. La fille d'Eric de Hordaland refuse en effet de l'épouser avant que celui-ci soit roi de toute la Norvège. Cela lui prend dix ans. Après cela, il change l’épithète « crépu » ou « l’ébouriffé » pour celui sous lequel il est ensuite connu, Harald à la Belle Chevelure.

En 866, il commence une série de conquêtes sur les nombreux petits royaumes qui composent alors la Norvège. Entre 872 et 885 (les avis divergent), après une grande victoire à Hafrsfjord près de Stavanger, il se trouve roi de la totalité du pays. Le monument Les épées sur les rochers commémore sa victoire.

Son règne est cependant menacé par des dangers venus de l’extérieur puisque nombre de ses opposants ont trouvé refuge non seulement en Islande, tout juste découverte, mais aussi dans les archipels des Orcades, Shetland, Hébrides et Féroé et même en Normandie, en Écosse et en Irlande. De ces quartiers d’hiver, ils naviguent pour harceler la Norvège ainsi que l’ensemble de l’Europe du Nord. À ces ennemis de l'extérieur s'ajoutent, à l'intérieur du pays, les personnes mécontentes de la volonté d’Harald d’augmenter les taxes sur leurs terres. Plus tard il est obligé de faire une expédition vers l’ouest pour prendre le contrôle des Orcades afin de forcer les vikings qui s’y trouvent à partir vers l’Islande.

La dernière partie de son règne est perturbée par les luttes entre ses nombreux fils. Il leur donne des fiefs à administrer, mais cet arrangement ne met pas fin à leurs querelles : elles continueront pendant le règne suivant. Quand il se fait vieux, il transmet le pouvoir suprême à son fils préféré Éric « Hache sanglante », dont il veut faire son unique successeur. Cela va à l'encontre du droit de succession en vigueur à l'époque qui prévoit que tous les héritiers doivent recevoir des parts égales de l'héritage.

À son décès il avait eu huit épouses ou concubines et vingt-trois enfants. Douze de ceux-ci deviendront rois, dont deux de toute la Norvège. Il est le grand-père de Harald II de Norvège.

Influence de Harald sur le peuplement de l'Islande[modifier | modifier le code]

On a longtemps pensé que la politique de Harald Ier, qui avait provoqué l'exil de nombreux Norvégiens, avait également favorisé le peuplement scandinave de l'Islande. Selon ce point de vue, l'île aurait été peuplée par des Norvégiens mécontents, fuyant les prétentions de Harald à taxer des terres qui avaient été auparavant sous la souveraineté totale de leurs propriétaires. Ce point de vue a été largement abandonné par les historiens modernes lorsque les trouvailles archéologiques ont prouvé que la colonisation de l'Islande avait commencé avant le règne de Harald en Norvège.

Descendance[modifier | modifier le code]

Enfants avec Åsa, fille de Håkon Grjotgardsson, jarl de Lade :

Enfants avec Gyda fille d'Eric de Hordaland :

Enfants avec Ragnhild Eiriksdotter de Jutland :

Enfants avec Svanhild, fille du comte d’Eystein :

Enfants avec Åshild, fille de Ring Dagsson :

Enfants avec Snøfrid, fille de Svåse le Finnois :

Enfants avec Tora Mosterstong, sa femme de chambre :

Autres enfants :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]