Edward Bramwell Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edward Bramwell Clarke

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Edward Bramwell Clarke

Naissance 31 janvier 1850
Drapeau du Japon Yokohama, Japon
Décès 28 avril 1934 (à 59 ans)
Drapeau du Japon Kobé, Japon
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession
Enseignant, conseiller étranger au Japon
Autres activités
entraîneur de rugby à XV
Formation

Edward Bramwell Clarke, né le 31 janvier 1850 à Yokohama et décédé le 28 avril 1934 d'une hémorragie cérébrale à Kōbe, est un enseignant britannique ayant passé toute sa vie au Japon, pays où il fut notamment conseiller étranger. Il est considéré comme étant celui qui a introduit la pratique du rugby à XV au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un boulanger, Clarke naît à Yokohama en 1850. Il est diplômé en droit et en littérature au Corpus Christi College de l'université de Cambridge en 1899. De retour au Japon la même année en tant que conseiller étranger, il devient professeur d'anglais et de littérature anglaise à l'université Keiō à Tokyo. Clarke veut donner à ses étudiants quelque chose de constructif à faire et il décide de leur apprendre le rugby à XV qu'il a pratiqué pendant ses années d'études en Angleterre. Avec un autre étudiant de Cambridge, Tanaka Ginnosuke, il fonde une association sportive de rugby à Keiō en 1899 et devient l'entraîneur de l'équipe[1]. Le 7 décembre 1901, les membres du club de rugby, sélectionnés par Tanaka et Clarke participent au premier match avec des étrangers à Yokohama[2]. Clarke et Tanaka disputent le match respectivement au poste d'arrière et de demi d'ouverture[2]. Clarke continue à entraîner jusqu'en 1907, après une blessure à sa jambe droite qui se complique et mène à l'amputation.

En 1916, Clarke accepte un poste de professeur de littérature à l'université impériale de Kyoto. Clarke est un important contributeur de l'Encyclopædia Britannica, sous les initiales EB, et est en correspondance avec Lafcadio Hearn. Il continue à travailler à l'université de Kyoto jusqu'à sa mort en 1934 d'une hémorragie intra-cérébrale. Sa tombe se trouve à Kōbe.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • 1914 -- Representative Tales of Japan: Little Masterpieces from Present Day Japanese Writers avec Asatarō Miyamori. Tokyo: Sanseidō. OCLC 8049337

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Noboru Koyama 2004, p. 173
  2. a et b (en) Jamie Coventry, « Origin of rugby in Japan », sur hokkaidobarbarians.blogspot.com,‎ 14 avril 2010 (consulté le 1er février 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fran Cotton et Chris Rhys, The Book of Rugby Disasters & Bizarre Records, Londres, Century Publishing,‎ octobre 1984, relié, 128 p. (ISBN 978-0-7126-0911-1)
  • (en) Noboru Koyama, Japanese Students at Cambridge University in the Meiji era, 1868-1912 : Pioneers for the Modernization of Japan, Morrisville, Caroline du Nord, Lulu Enterprises,‎ 2004, 235 p. (ISBN 978-1-411-61256-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Alison Nish et James Hoare, Britain & Japan : Biographical Portraits, vol. III : Britain's Contribution to the Development of Rugby Football in Japan, 1874-1998, Richmond, Japan Library,‎ 5 octobre 1999, relié (ISBN 978-1-873410-89-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]