Thomas Lomar Gray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Lomar Gray

Naissance 4 février 1850
Flag of Scotland.svg Lochgelly, Fife, Écosse
Décès 19 décembre 1908 (à 58 ans)
Nationalité Flag of Scotland.svg Écossaise
Profession
Ingénieur, enseignant, conseiller étranger auprès du gouvernement de Meiji
Formation

Thomas Lomar Gray (4 février 1850 - 19 décembre 1908) est un ingénieur écossais qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji. Il fut un pionnier dans le domaine de la sismologie.

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né à Lochgelly dans le Fife en Écosse, Gray est diplômé en 1878 en génie civil à l'université de Glasgow. Dans cette même ville, il reçut la médaille Cleland pour « une détermination expérimentale des moments magnétiques en mesure absolue »[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Recommandé par John Milne, il fut embauché par le gouvernement japonais en tant que conseiller étranger et arriva à Tokyo en 1879 pour occuper le poste de professeur d'ingénierie du télégraphe dans les laboratoires de physique à l'université impériale de Tokyo. Plus tard, pendant qu'il travaillait au collège impérial de génie civil, il aida John Milne et James Alfred Ewing à développer le premier sismomètre moderne de 1880 à 1895[2]. Bien que les trois hommes travaillèrent en équipe sur l'invention et l'utilisation de l'appareil, John Milne est souvent crédité seul de l'invention du premier sismographe moderne avec pendule horizontal[3].

Ils fondèrent ensemble la société sismologique du Japon (SSJ) en 1880[4].

Thomas Corwin Mendenhall était un des collègue de Gray. En 1888, Mendenhall l'encouragea à intégrer l'institut polytechnique de technologie de Rose (actuel institut de technologie Rose–Hulman) à Terre Haute dans l'Indiana. Il y devint professeur de génie dynamique. Il fut vice-président de l'institut de 1891 à 1908. Il meurt le 19 décembre 1908[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rose Polytechnic Institute. (1909). 'Rose Polytechnic Institute: memorial volume embracing a history of the Institute, a sketch of the founder, together with a biographical dictionary and other matters of interest, pp. 94-98. sur Google Livres
  2. Clancy, Gregory. (2006). Earthquake Nation: The Cultural Politics of Japanese Seismicity, 1868–1930, p. 260. sur Google Livres
  3. Dewey, James and Perry Byerly. "The Early History of Seismometry (to 1900)," Bulletin of the Seismological Society of America, Vol. 59, No. 1, pp. 183-227. February, 1969.
  4. Massachusetts Institute of Technology, Inventor, John Milne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clancy, Gregory. (2006). Earthquake Nation: The Cultural Politics of Japanese Seismicity, 1868–1930. Berkeley: University of California Press. 10-ISBN 0520246071/13-ISBN 9780520246072; OCLC 219039402
  • Herbert-Gustar, A. Leslie and Patrick A. Nott. (1980). John Milne, Father of Modern Seismology. Tenterden: Paul Norbury. 10-ISBN 090440434X/13-ISBN 9780904404340; OCLC 476242679
  • Richter, Charles F. (1958). Elementary Seismology. San Francisco: W.H. Freeman. OCLC 503991062
  • Rose Polytechnic Institute. (1909). Rose Polytechnic Institute: memorial volume embracing a history of the Institute, a sketch of the founder, together with a biographical dictionary and other matters of interest. Terre Haute, Indiana:   . OCLC 2574674