Heinrich Waentig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heinrich Eugen Waentig

Naissance 21 mars 1870
Flag of Germany (3-2 aspect ratio).svg Zwickau, Confédération germanique
Décès 22 décembre 1943 (à 73 ans)
Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Baden-Baden, Allemagne
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Profession Politicien, économiste, conseiller étranger au Japon

Heinrich Eugen Waentig (21 mars 187022 décembre 1943) est un économiste et politicien allemand qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Waentig voit le jour en 1870 à Zwickau en Allemagne. De 1888 à 1893, il étudia tour à tour à l'université de Munich, de Berlin, de Leipzig et de Vienne. Il obtint un doctorat en économie puis voyagea aux États-Unis et en Asie de l'Est.

Il termina son habilitation en 1895 à l'université de Marbourg, et devint Privat-docent. Dans les années suivantes, il fut nommé professor extraordinarius, puis zum professor ordinarius à l'université de Greifswald. En 1902, il se déplaça l'université de Münster, puis à celle de Halle en 1904.

Waentig fut recruté par le gouvernement de Meiji en qualité de conseiller étranger, et il partit enseigner l’économie politique et la finance à l'université impériale de Tokyo de 1909 à 1913. L'une des raisons pour lesquelles il fut choisi était qu'il parlait couramment anglais.

En 1913, Waentig fut rappelé par le ministère prussien de l'Éducation, et il retrouva sa chaire à l'université de la Halle jusqu'en 1933. En 1920, il fut élu au landtag de Prusse dans le parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). En 1927, il devint Oberpräsident de la province de Saxe, puis ministre prussien de l'Intérieur en mars 1930. Après un conflit avec le SPD en 1931, il démissionna du parti.

Il meurt à Baden-Baden en 1943 à l'âge de 73 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Gewerbliche Mittelstandspolitik. Eine rechtshistorisch-wirtschaftspolitische Studie auf Grund österreichischer Quellen Leipzig: Duncker & Humblot 1898.
  • Die japanische Revolution 1867 (The Japanese revolution of 1867). Bonn/Leipzig: K. Schroeder 1920.
  • Herausgabe: Sammlung sozialwissenschaftlicher Meister. Jena: Gustav Fischer; Aalen: Scientia Verlag 1903-1910.

Source[modifier | modifier le code]