Thomas Waters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas James Waters

Description de cette image, également commentée ci-après

Ancien siège de la Monnaie du Japon, Osaka.

Naissance 17 juillet 1842
Drapeau du Royaume-Uni Birr, King's County, Irlande
Décès 1898 (à 56 ans)
Drapeau des États-Unis Denver, Colorado, États-Unis
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Ingénieur civil, architecte, conseiller étranger au Japon

Thomas James Waters, né le 17 juillet 1842 à Birr en Irlande et décédé à l'âge de 56 ans en 1898 à Denver au Colorado, est un ingénieur civil et architecte britannique qui fut conseiller étranger au Japon pendant le bakumatsu et l'ère Meiji.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné d'un chirurgien local, Waters est né à Birr en Irlande en 1842. Vers la vingtaine, il reçut une commission pour dessiner le bâtiment de la monnaie royale à Hong Kong et, parti là-bas, il entra en contact avec des proches de Thomas Blake Glover, un marchand britannique réputé résidant à Nagasaki au Japon. Glovers s'arrangea pour que Waters soit embauché par le domaine de Satsuma à Kagoshima pour dessiner des bâtiments de style occidental. Il arriva au Japon en 1864 à 22 ans. Après la restauration de Meiji en 1867, le nouveau gouvernement de Meiji embaucha Waters et le chargea de dessiner le siège de la Monnaie du Japon à Osaka en 1868.

Après avoir terminé avec succès cette tâche, il fut invité à Tokyo pour devenir officiellement un conseiller étranger. Il construisit une filiale de la Monnaie du Japon dans le quartier de Ginza à Tokyo, ainsi que le quartier-général de l'armée impériale japonaise et un certain nombre de ponts autour de Tokyo. Sa plus importante réalisation se passe cependant après qu'un incendie ait dévasté le quartier de Ginza en 1872, Waters reconstruisit tout le secteur en faisant passer au centre une large artère centrale bordée de séries d'immeubles en briques de style géorgien de deux ou trois étages. Le quartier fut alors surnommé la "ville de briques" (Rengagai) et était vu comme un symbole de la modernisation et de l'occidentalisation du Japon.

Waters fit ensuite face à une très forte concurrence des autres architectes étrangers et son contrat ne fut pas renouvelé en 1877.

Après son départ du Japon, il travailla quelque temps à Shanghai en Chine avant d'émigrer aux États-Unis où il travailla dans une mine d'argent au Colorado. Il meurt en 1898 à l'âge de 56 ans et est enterré au cimetière Fairmount à Denver.

Liens externes[modifier | modifier le code]