Edwin Dun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edwin Dun

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Edwin Dun

Naissance 5 décembre 1842
Drapeau des États-Unis Chillicothe, Ohio, États-Unis
Décès 15 mai 1931 (à 88 ans)
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Rancher, conseiller étranger au Japon

Edwin Dun (5 décembre 1842 - 15 mai 1931) est un rancher américain qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji et chargé d'aider au développement de l'île d'Hokkaidō.

Natif de Chillicothe dans l'Ohio, Dun avait étudié à l'université de Miami. Après avoir hérité du ranch de son père, il éleva des chevaux et un troupeau de bovin et rédigea un certain nombre d'écrit sur la façon de diriger un ranch.

Conseiller agricole[modifier | modifier le code]

Dun fut recruté en 1873 par Albert Capron, fils de Horace Capron, le conseiller étranger en chef du bureau de colonisation de Hokkaidō. La mission de Dun était de créer une nouvelle race de bovin et de développer l'industrie laitière sur l'île. À son arrivée au Japon, il apporta 50 têtes de bétail, 100 moutons, et un certain nombre d'outils agricoles devant servir de modèle aux artisans locaux pour qu'ils puissent les reproduire. Il s'installa tout d'abord dans une ferme expérimentale près de Tokyo, et enseigna à des étudiants envoyés par le gouvernement japonais les techniques d'élevage, la sélection des animaux et la médecine vétérinaire. Dun épousa une femme japonaise (Tsuru) en 1875, ce qui l'amena à prolonger plusieurs fois son contrat au Japon, en dépit de difficultés comme lors du scandale de la colonisation d'Hokkaidō de 1881.

De 1876 à 1883, Dun vivait à Sapporo où il s'occupait de différentes choses comme de la création de ranch et de races de chevaux (on lui doit notamment les deux premiers pur-sang du Japon), de la création d'une ferme d'élevage porcin avec 80 porcs ramenés des États-Unis, et d'une ferme laitière en addition avec des usines produisant du beurre et du fromage. Il planta aussi beaucoup de semences différentes pour trouver celles qui s'adaptaient le mieux au climat de l'île, et construisit le premier terrain de course de chevaux d'Hokkaidō. Avec l'aide de Louis Boehmer, qui découvrit des plants de houblon sur l'île, il fonda une brasserie de bière qui eut du succès, l'ancêtre de la Sapporo Brewery. Dun a aussi exécuté les politiques gouvernementales visant à éradiquer les loups avec de la strychnine et en offrant des primes aux chasseurs, ce qui mena à l'extinction de cet animal sur l'île en 1895. Il était ami avec l'explorateur et naturaliste Thomas Blakiston et il était même peut-être son beau-frère.

Ambassadeur des États-Unis au Japon[modifier | modifier le code]

Après une visite aux États-Unis en 1883-84, Dun fut nommé second secrétaire de la légation américaine à Tokyo. En octobre 1883, Mrs. Dun (Tsuru) mourut. Dun décida de démissionner mais à la fin de l'année il se remaria avec une femme appelée Takahira Yama. Dun devint plus tard premier secrétaire. Finalement, en 1892, il devint ambassadeur des États-Unis au Japon, retourna à Tokyo le 14 juillet 1893 et resta à ce poste jusqu'au 2 juillet 1897. Durant cette période, la première guerre sino-japonaise se déroula et Dun fit des efforts pour négocier la paix, utilisant le service diplomatique américain pour que les gouvernements japonais et chinois puissent communiquer et arriver à une paix.

Représentant d'une compagnie de pétrole[modifier | modifier le code]

Après 1897, Dun devint le représentant au Japon de la Standard Oil. Dun conseilla à la société d'investir dans les champs pétrolifères d'Echigo, mais il en résulta une perte de 8 million de Yen. Il meurt à Tokyo en 1931 à l'âge de 88 ans. Sa tombe se trouve au cimetière d'Aoyama. Son ancien domicile à Hokkaidō est aujourd'hui un musée.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]