Louis Boehmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis Boehmer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Louis Boehmer

Naissance 30 mai 1843
Flag of the German Empire.svg Lunebourg, Basse-Saxe, Allemagne
Décès 29 juillet 1896 (à 53 ans)
Flag of the German Empire.svg Lunebourg, Allemagne
Nationalité Allemande et américaine
Profession Agronome, conseiller étranger au Japon

Louis Boehmer (30 mai 1843 – 29 juillet 1896) est un agronome américano-allemand qui fut conseiller étranger au Japon pendant l'ère Meiji. Il devint plus tard chef d'entreprise à Yokohama.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Boehmer est né à Lunebourg en Basse-Saxe en Allemagne. Travaillant d'abord comme jardinier, il fut nommé en poste aux jardins royaux du royaume de Hanovre. Cependant, suite à la guerre franco-prussienne de 1870/71, il émigra aux États-Unis où il continua son travail de jardinier à Rochester, avec qui plus est un certain succès. En janvier 1871, tandis que Kiyotaka Kuroda, un homme d'État japonais, se trouvait aux États-Unis pour recruter des conseillers étrangers pour son bureau de colonisation de Hokkaidō, Louis Boehmer fut recommandé par un ami commun, Horace Capron, et il fut engagé en tant qu'horticulteur.

Boehmer arriva à Yokohama au Japon le 23 mars 1872, et fut dans un premier temps placé à la tête d'une ferme expérimentale à Aoyama où il cultivait des carottes, des pommes de terre, des asperges, ainsi que du blé, de l'orge et du soja. Il planta également des vergers de pommes, de cerises, de pêches et de poires ainsi que du raisin et il introduisit de nouvelles races d'animaux d'élevage.

Après la fin de la guerre de Boshin, le gouvernement japonais redoubla d'efforts pour coloniser l'île de Hokkaidō, en se servant surtout des samouraï des anciens domaines pro-shogunat. Boehmer arriva à Hakodate le 19 mars 1874 et passa les cinq mois suivants à explorer l'île pour chercher des sites favorables à l'installation des fermes expérimentales du gouvernement. En pénétrant dans le district de Saru, il découvrit une communauté d'Aïnous qui cultivait du houblon. La présence de cette culture lui permit de recommander à Horace Capron, qui se trouvait au collège d'agriculture de Sapporo, qu'une brasserie pouvait être installée en ce lieu si bien sûr des plantations d'orge étaient plantées. Edwin Dun fut chargé de la création de cette industrie, et l'entreprise existe encore de nos jours sous le nom de Sapporo Breweries Limited[1]. Boehmer fut transféré à Sapporo en 1876, où il travailla avec Edwin Dun pendant plusieurs années.

Après la fermeture du bureau de colonisation de Hokkaidō en 1882, Boehmer fonda sa propre pépinière dans le quartier de Yamate à Yokohama, la L. Boehmer & Company. La firme était spécialisée dans l'exportation de plants japonais vers l'Europe et les États-Unis, elle fournissait même l'empereur d'Allemagne et aida à populariser les bonsaïs japonais en Occident. Boehmer décida de prendre sa retraite en 1890, il vendit son affaire à l'homme d'affaires allemand Alfred Unger, mais l'entreprise continua à opérer sous son nom originel jusqu'en 1908[2]. Le 13 octobre 1894, Boehmer quitta le Japon en raison de problèmes de santé. Il meurt dans sa ville natale le 29 juillet 1896 à l'âge de 53 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Irish. Hokkaido: A History of Ethnic Transition and Development on Japan's Northern Island
  2. [1] "Dwarf Trees" from Mary E. Unger's The Favorite Flowers of Japan

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Irish, Ann. Hokkaido: A History of Ethnic Transition and Development on Japan's Northern Island. Macfarland (2009) (ISBN 0786444495)