Duché de Clèves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 47′ N 6° 08′ E / 51.783, 6.133 ()

Comté, puis duché de Clèves
Herzogtum Kleve (de)

XIe siècle1288
18061815

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Le duché de Clèves en 1477

Informations générales
Statut Duché du Saint-Empire romain germanique
Capitale Clèves
Langue allemand
Religion catholicisme
Histoire et événements
XIe siècle Création du comté
1417 Érection en duché
1625 Intégration à la principauté de Brandebourg-Prusse
1805 Traité de Presbourg : intégration au Grand-duché de Berg
1815 Congrès de Vienne : la Prusse récupère ses anciens territoires
Comtes
(1er) XIe siècle Thierry Ier
(Der) 1394-1417 Adolphe II
Ducs
(1er) 1417-1448 Adolphe II
(Der) 1609-1625 Anne de Hohenzollern
Grand-ducs de Berg et de Clèves
1806-1808 Joachim Murat
1808-1809 Napoléon Ier
1809-1815 Napoléon Louis Bonaparte

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le comté de Clèves, devenu au XVe siècle duché de Clèves (Herzogtum Kleve en allemand) est un ancien duché du Saint-Empire romain germanique. Il était membre du Cercle du Bas-Rhin-Westphalie.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Il est bordé au nord par le comté de Zutphen, à l'est par le comté de la Marck et les territoires de Cologne et de Munster, au sud et à l'ouest par le duché de Gueldre.

Il était subdivisé en trois districts :

Histoire[modifier | modifier le code]

La première maison des comtes de Clèves s'étant éteinte en 1368, le comté échut aux comtes de la Mark. En 1381 Engelbert de Clèves fonde la Compagnie des Fous de Clèves qui aurait été la source d'inspiration pour la création de la Compagnie de la Mère folle de Dijon. Le nouveau comté de Clèves-La Mark fut érigé en duché en 1417 par l'empereur Sigismond. Plus tard (1511), il fut réuni aux duchés de Berg, de Juliers et au comté de Ravensberg. De 1538 à 1543, le duché de Gueldre en fit partie. À la mort du duc Jean-Guillaume (1609), Clèves, la Mark et Ravensberg échurent à la maison de Brandebourg, et le reste à la maison de Neubourg (Wittelsbach).

Article détaillé : Guerre de Succession de Juliers.

En 1701, l'électeur de Brandebourg devint roi de Prusse. La Prusse céda à la France la partie sur la rive gauche du Rhin en 1795, puis en 1805 la partie sur la rive droite. Elle retournèrent à la Prusse en 1814.

Voir aussi : Liste des comtes et ducs de Clèves

Armoiries[modifier | modifier le code]

Les armes des comtes de Clèves

Les comtes de Clèves portaient : « de gueules, à l'écusson d'argent, aux rais d'escarboucle d'or, brochantes sur le tout ».

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]