Charles de Gueldre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison d'Egmond.
Charles d'Egmond

Charles d'Egmont, né à Grave le 9 novembre 1467, mort à Arnhem le 30 juin 1538 fut duc de Gueldre et comte de Zutphen de 1492 à 1538. Il était fils d'Adolphe d'Egmont, duc de Gueldre et de Catherine de Bourbon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Comme Charles le Téméraire avait emprisonné son père et envahi le duché de Gueldre, Charles d'Egmont fut élevé à Gand et resta plus tard à la cour de la duchesse Marie de Bourgogne et de l'archiduc Maximilien, le futur Empereur. C'est ainsi que Charles accompagna l'occupant de son territoire dans sa guerre contre la France. Il fit sa première campagne sous les ordres d'Engelbert de Nassau, se distingua en 1485 aux sièges d'Ath et d'Oudenarde, fut capturé par les Français près de Béthune et retenu prisonnier à Abbeville jusqu'en 1492.

Retour dans le Duché de Gueldre[modifier | modifier le code]

Carte du Duché de Gueldre

Les États de Gueldre n'avaient toutefois pas oublié leur jeune héritier. Ils ne supportaient qu'à contre-cœur la domination austro-bourguignonne. Ils rassemblèrent l'argent de la rançon auprès de tous les ennemis que Maximilien comptait dans le duché de Gueldre et le comté de Zutphen et payèrent sa rançon.

C'est ainsi que Charles sortit de sa prison en 1492 et retourna prendre possession de son héritage, où il fut reconnu par la plupart des nobles et des villes, malgré les menaces de Maximilien et les efforts de son administrateur, le comte Adolphe III de Nassau-Wiesbaden.

Les Français n'avaient pas fait un mauvais calcul en le libérant. La vie entière de Charles fut désormais consacrée à une guerre presque ininterrompue contre la Maison d'Autriche. Même s'il ne fut pas leur ennemi le plus dangereux, il fut l'adversaire le plus tenace de l'Archiduché, un ennemi infatigable qui considérait que ce combat était la tâche de sa vie.

Guerres contre l'Empereur Maximilien et Philippe le Beau[modifier | modifier le code]

Soutenu par le roi de France, il lutta pendant plus de vingt-cinq ans contre les Habsbourg, qui revendiquaient le duché de Gueldre. Ce n'est qu'au traité de Gorinche en 1528 que l'Empereur Charles Quint le reconnut comme duc. À sa mort, bien que sa sœur la duchesse douairière de Lorraine er de Bar fît valoir ses droits, l'empereur donna le duché à Guillaume de Clèves. La duchesse-douairière transmit ses revendications à son fils, le duc Antoine II de Lorraine et de Bar qui ajouta les armoiries de Gueldre au siennes.

Charles de Gueldre avait épousé le 5 février 1519 Elisabeth de Brunswick-Lünebourg (1494-1572), fille d'Henri VII de Brunswick, duc de Brunswick-Lunebourg, et de Marguerite de Saxe. Ils n'avaient pas eu d'enfants.

Source[modifier | modifier le code]