Elefthería í thánatos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le drapeau de la Grèce dont les neuf bandes horizontales seraient le rappel des neuf syllabes qui constituent la devise grecque Ελευθερία ή θάνατος

Elefthería í thánatos (en grec : Ελευθερία ή θάνατος, « La liberté ou la mort ») est la devise nationale de la Grèce mais aussi de Chypre[1], bien que la constitution chypriote ne le mentionne pas.

Cette devise est largement reprise en Grèce par les rebelles lors de la révolution grecque de 1821-1829. Elle est le cri de bataille des grecs luttant pour la libération contre l'Empire ottoman[2],[3],[4]. Plus tard, elle est également mentionnée pendant la révolte crétoise de 1866-1869[5].

L'utilisation de la devise revient plus tard, au cours de la lutte pour l'indépendance de Chypre de l'Empire britannique[6].

L'emploi de la devise par l'État grec arrive très tard. De nos jours, selon la croyance populaire, les neuf syllabes de la devise sont associées au drapeau de la Grèce  : les cinq syllabes du mot é-lef-té-rí-a (en français : liberté) symboliseraient les cinq bandes bleues tandis que í- thá-na-tos (en français : ou la mort) représenteraient les quatre bandes blanches[7],[8].

La devise symbolise la détermination des grecs à lutter constamment contre la tyrannie et l'oppression. Cette devise est également utilisée en Uruguay (en espagnol : Libertad o muerte) et dans l' ex-République yougoslave de Macédoine (Слобода или смрт, Sloboda Ely smrt).

Galerie

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]