Jiří Hrdina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jiří Hrdina

alt=Description de l'image Jiri Hrdina 2.png.
Nationalité Drapeau de la République tchèque République tchèque
Né le 5 janvier 1958,
Prague (Tchécoslovaquie)
Joueur retraité
Position Centre
Tirait de la Gaucher
A joué pour Sparta ČKD Praha (1. liga)
HC Dukla Trenčín (1. liga)
Flames de Calgary (LNH)
Penguins de Pittsburgh (LNH)
Repêc. LNH 159e choix au total, 1984
Flames de Calgary
Carrière pro. 19781992
Poste
Titre Recruteur Stars de Dallas
Activité Depuis 1999

Temple de la renommée du hockey tchèque :

Jiří Hrdina (né le 5 janvier 1958 à Prague en Tchécoslovaquie, aujourd'hui ville de République tchèque) est un joueur professionnel de hockey sur glace[1]. Triple champion de la Coupe Stanley en 1989 avec les Flames de Calgary puis avec les Penguins de Pittsburgh en 1991 et 1992, il est aujourd'hui reconverti dans le monde du hockey en tant que recruteur pour les Stars de Dallas[2]. Il a également connu une belle carrière internationale avec notamment une médaille d'or au championnat du monde de 1985 disputé dans sa ville natale et une médaille d'argent aux Jeux olympiques de 1984.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Les débuts en Tchécoslovaquie[modifier | modifier le code]

Hrdina débute le hockey à l'âge de 6 ans dans le club de sa ville natale, le BK Mladá Boleslav, une petite ville à une soixantaine de kilomètres de Prague. En 1977, il quitte sa ville natale qui ne possède pas d'équipe de premier rang dans le championnat de Tchécoslovaquie et rejoint donc le Sparta ČKD Praha[3].

Il connaît alors une première saison avec les juniors avant de rejoindre l'équipe première en 1978-79 et son équipe finit à la septième place du championnat. Il connaît en 1978 pour la première fois une sélection dans l'équipe nationale pour le championnat du monde junior. Au bout de trois saisons avec l'équipe première du ČKD Praha, Hrdina est appelé pour faire son service militaire et il rejoint alors le club du HC Dukla Trenčín[1]. Lors de sa première saison dans sa nouvelle équipe et malgré ses 38 points inscrits, il ne peut rien faire pour empêcher son équipe de terminer à la douzième et dernière place du championnat ni d'être relégué en I. národní liga, la seconde division[4]. Trenčín joue la saison 1982-83 en seconde division, zone slovaque et termine à la première place de sa zone. L'équipe gagne sa qualification pour retourner en élite en battant l'équipe championne de la zone tchèque, le TJ DS Olomouc, 3 matchs à 0[5].

En 1983-84, Hrdina est dégagé des obligations militaires et il retourne jouer pour son ancien club, le Sparta ČKD Praha. Lors de l'été suivant, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey et est choisi lors de la huitième ronde, le 159e joueur choisi au total par les Flames de Calgary[6]. Il ne décide pas pour autant de rejoindre l'Amérique du Nord et de rester jouer pour Prague. Le championnat 1985-86 voit la mise en place d'une phase de séries éliminatoires après la phase traditionnelle de 34 rencontres de championnat. Prague est la huitième et dernière équipe qualifiée et est éliminée dès le premier tour par les futurs champions : le TJ VSZ Košice. Hrdina termine septième meilleur pointeur du championnat - saison et séries incluses - et également à la troisième place du classement de la Zlatá hokejka - en français la Crosse d'Or - récompense pour le meilleur joueur tchécoslovaque de la saison, trophée remporté cette année par Vladimír Růžička[7].

Lors de la saison suivante, il termine à la seconde place de ce même classement derrière le gardien de but Dominik Hašek du Tesla Pardubice. Seconds de la saison, les joueurs du Sparta vont perdre en demi-finale des séries contre le HC Dukla Jihlava et finalement terminer à la troisième place de la saison derrière Pardubice et Jihlava. Hrdina est donc second pour la Crosse d'Or mais également troisième pointeur avec un total de 43 réalisations derrière son coéquipier David Volek avec 52 points et Ján Vodila de Košice, également auteur de 43 points mais avec 22 buts contre 20 pour Hrdina. Ce dernier est tout de même élu par le magazine Tip comme meilleur attaquant de la saison[8]. En 1987-88, Hrdina débute la saison dans son pays mais il décide de quitter Prague après les Jeux olympiques de Calgary et rejoint en cours de saison LNH les Flames[1].

Dans la Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Avec les Flames[modifier | modifier le code]
Bannière accrochée dans le Pengrowth Saddledome et commémorant la Coupe Stanley des Flames en 1988-89.

Lors de son premier match dans la Ligue nationale de hockey sous les couleurs des Flames de Calgary, lors de la saison 1987-88, Hrdina marque son premier point en réalisant une passe pour le but de la victoire de l'équipe. Il ne joue que neuf matchs dans la saison régulière, inscrivant 7 points mais aide tout de même son équipe à remporter son premier trophée des présidents de son histoire en finissant à la première place de la LNH au cours de la saison régulière. L'équipe est éliminée au second tour des séries 4 matchs à 0 contre les futurs vainqueurs et déjà triples détenteurs de la Coupe Stanley : les Oilers d'Edmonton menés par Wayne Gretzky[9]. Lors de la saison suivante, les Flames finissent une nouvelle fois en tête de la LNH avec deux points d'avance sur les Canadiens de Montréal[10]. Hrdina est le septième pointeur de l'équipe avec un total de 54 réalisations, moitié moins que Joe Mullen, meilleur pointeur de l'équipe et presque quatre fois moins que Mario Lemieux des Penguins de Pittsburgh, meneur de la LNH avec 199 points[11]. Hrdina n'est utilisé que pour quatre matchs lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley mais il est tout de même inscrit sur la Coupe Stanley après la victoire de son équipe en finale contre l'autre équipe canadienne en forme du moment : les Canadiens[12].

La saison suivante, il est de retour avec les Flames et il joue une soixantaine de matchs dans la saison régulière alors que les Flames finissent à la seconde place du classement à 2 points des 101 des Bruins de Boston. Néanmiosn, dès le premier tour des séries, les Flames et Hrdina chutent 4 matchs à 2 contre la nouvelle équipe de Gretzky : les Kings de Los Angeles[13].

Avec les Penguins[modifier | modifier le code]

Le 13 décembre 1990, Hrdina rejoint les Penguins de Pittsburgh en retour de Jim Kyte[14]. Malgré les efforts de l'équipe pour intégrer Jaromír Jágr, le premier choix des Penguins lors du repêchage d'entrée de 1990, dans la culture nord-américaine, le jeune joueur tchèque est en manque de repère et Hrdina a alors comme mission de favoriser son intégration[15],[16]. Hrdina retrouve alors Mullen sous la direction d'un ancien entraîneur des Flames : Bob Johnson.

Hrdina est alors âgé de 32 ans et ne joue qu'une quarantaine de matchs pour 20 points. Son équipe est une nouvelle fois qualifiée pour les séries et il joue 14 rencontres sur 24 possibles. Auteur de 4 points lors des séries, il a tout de même une nouvelle fois son nom inscrit sur la Coupe Stanley[17].

Il participe à la seconde conquête de la Coupe Stanley des Penguins lors de la saison suivante, conquête réalisée sans Johnson décédé en décembre et remplacé dans ses fonctions par Scotty Bowman. Au cours de la saison régulière, il joue 56 matchs pour 16 points alors que pour les séries, il joue l'intégralité des matchs. Il ne parvient malgré tout à n'inscrire que 2 points sous forme de 2 passes décisives. Malgré ses trois Coupes Stanley, il décide de mettre un terme à sa carrière à l'issue de la saison, en juin 1992[18].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Hrdina est sélectionné pour sa première compétition internationale avec l'équipe de Tchécoslovaquie lors du championnat du monde junior de 1978. Les matchs sont joués au Canada et Hrdina est auteur de 4 points en 6 matchs joués pour aider son équipe à finir à la quatrième place du tournoi[19],[20].

Il connaît sa première sélection avec l'équipe sénior le 12 décembre 1981 lors d'un match contre l'équipe de la République démocratique allemande et une victoire 7-0 de son équipe. Six jours plus tard, lors du tournoi des Izvestia entre Tchécoslovaques, Suédois, Finlandais et Soviétiques, et alors que Hrdina joue son quatrième match, il va inscrire son premier but de sa carrière en sélection A[21]. Il s'agit du seul but de son équipe lors d'une défaite 2-1 contre les Soviétiques[22]. Entre le 15 et le 24 avril 1982, il est sélectionné pour jouer lors du championnat du monde 1982. L'équipe termine à la seconde place du tournoi avec un but inscrit lors d'une victoire 10 buts à 0 contre l'Italie[21].

Lors de l'édition suivante, il va aider son équipe à tenir tête aux Soviétiques lors du match les opposant lors de la poule finale. Sergueï Makarov ouvre le score mais Hrdina va lui répondre pour laisser les deux équipes à égalité. Finalement, les deux nations sont à égalité avec deux victoires et un match nul mais avec différentiel de +10 pour l'URSS contre +4, ce sont les Soviétiques qui sont une nouvelle fois sacrés champions du monde[23].

En 1984, il n'y a pas d'édition de championnat du monde : à la place les nations jouent en février les Jeux olympiques de Sarajevo puis la Coupe Canada en septembre. Premiers lors de la phase de poule des jeux, les Tchécoslovaques vont une nouvelle fois finir derrière les Soviétiques après une défaite 2-0 contre eux. Hrdina auteur de 10 points en 7 matchs termine septième meilleur marqueur du tournoi[24]. Lors de la Coupe Canada, les Tchécoslovaques font grise mine en réalisant un match nul et cinq défaites pour une sixième et dernière place au classement. Hrdina n'inscrit pas le moindre but alors qu'à cette période de sa carrière il affiche 18 buts en 72 matchs[25].

Entre le 17 avril et le 3 mai 1985, la Tchécoslovaquie accueille en sa capitale l'édition du championnat du monde. Il est aligné aux côtés de Vladimír Růžička et de Pavel Richter et leur trio est l'un des plus performants du tournoi[1]. Hrdina est auteur de quatre points en dix matchs. Après avoir terminé seconds de la première phase, les hôtes du tournoi vont s'imposer en phase finale en remportant les trois matchs joués : 2-1 contre les Soviétiques après avoir perdu 5-1 deux jours auparavant 11-3 contre les Américains mais également 5-3 contre les Canadiens avec un trois buts de Jiří Šejba. L'équipe remporte alors sa sixième et dernière médaille d'or de son histoire[25],[26].

Lors du championnat suivant, Hrdina décroche à Moscou la cinquième place des meilleurs marqueurs du tournoi avec 12 points contre 18 points pour le meneur soviétique Sergueï Makarov, et ce malgré les défaites de son équipe au premier tour contre les Polonais puis contre l'Allemagne de l'Ouest. Alors qu'ils sont tenants du titre, les Tchécoslovaques finissent à la cinquième place de la première phase et doivent jouer la poule de maintien. Hrdina inscrit deux buts contre les Canadiens pour une victoire 3-1 lors de la première phase puis un autre lors de la phase de maintien pour la revanche 8-1 contre les Polonais, un nouveau but contre les Allemands et enfin deux autres buts pour terminer le tournoi contre les Américains[27],[28].

Reconversion[modifier | modifier le code]

Il est maintenant recruteur pour les Stars de Dallas.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Hrdina a débuté dans le hockey junior en 1964 et devient professionnel en 1978. Il joue 10 saisons dans son pays en tant que senior avant de rejoindre la Ligue nationale de hockey en Amérique du Nord à l'âge de 30 ans. En 5 saisons, il inscrit 130 points pour 250 matchs joués et trois Coupes Stanley.

Statistiques par saison
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1964-1977 BK Mladá Boleslav Juniors                    
1977-1978 Sparta ČKD Praha Junior 1.liga jr. 35 6 8 14 20          
1978-1979 Sparta ČKD Praha 1. liga 39 7 8 15 18          
1979-1980 Sparta ČKD Praha 1. liga 44 7 7 14 24          
1980-1981 Sparta ČKD Praha 1. liga 42 14 20 34 54          
1981-1982 HC Dukla Trenčín 1. liga 44 11 27 38 36          
1982-1983 HC Dukla Trenčín I. národní liga 36 40 24 64            
1983-1984 Sparta ČKD Praha 1. liga 44 16 33 49 28          
1984-1985 Sparta ČKD Praha 1. liga 44 18 19 37 30          
1985-1986 Sparta ČKD Praha 1. liga 34 26 19 45 30 6 2 2 4  
1986-1987 Sparta ČKD Praha 1. liga 31 18 18 36 50 6 2 5 7  
1987-1988 Sparta ČKD Praha 1. liga 22 7 15 22 30          
1987-1988 Flames de Calgary LNH 9 2 5 7 2 1 0 0 0 0
1988-1989 Flames de Calgary LNH 70 22 32 54 26 4 0 0 0 0
1989-1990 Flames de Calgary LNH 64 12 18 30 31 6 0 1 1 2
1990-1991 Flames de Calgary LNH 14 0 3 3 4          
Penguins de Pittsburgh LNH 37 6 14 20 13 14 2 2 4 6
1991-1992 Penguins de Pittsburgh LNH 56 3 13 16 16 21 0 2 2 16
Totaux LNH 250 45 85 130 92 46 2 5 7 24
Totaux Tchécoslovaquie senior 380 164 190 354 300 12 4 7 11  

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Au cours de toute sa carrière avec l'équipe nationale, Hrdina a joué un total de 194 matchs pour 55 buts inscrits. Les statistiques présentées ci-dessous ne concernent que les matchs internationaux de compétitions officielles[29].

Statistiques par saison
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1978 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde junior 6 1 3 4 0 Quatrième place
1982 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 9 1 0 1 4 médaille d'argent Médaille d'argent
1983 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 9 1 0 1 4 médaille d'argent Médaille d'argent
1984 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Jeux olympiques 7 4 6 10 10 médaille d'argent Médaille d'argent
1984 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Coupe Canada 5 0 1 1 4 Sixième et dernière place
1985 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 10 2 2 4 4 médaille d'or Médaille d'or
1986 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 10 7 5 12 14 Cinquième place
1987 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 10 3 3 6 6 médaille de bronze Médaille de bronze
1987 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Coupe Canada 6 1 2 3 0 Quatrième place
1988 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Jeux olympiques 8 2 5 7 4 Sixième place
1990 Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie Championnat du monde 9 1 5 6 8 médaille de bronze Médaille de bronze
Totaux International 89 23 32 55 58

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Trophées collectifs[modifier | modifier le code]

Ligue nationale de hockey

Trophée personnel[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Biographie sur http://www.legendsofhockey.net/.
  2. (en) Présentation des dirigeants des Stars sur http://stars.nhl.com.
  3. (cs) Histoire du BK Mladá Boleslav sur http://www.bkboleslav.cz/.
  4. (fr) Championnats 1981-82 de Tchécoslovaquie sur http://www.passionhockey.com/hockeyarchives/.
  5. (fr) Championnats 1982-83 de Tchécoslovaquie sur http://www.passionhockey.com/hockeyarchives/.
  6. (en) Fiche de carrière sur http://www.hockeydb.com.
  7. (fr) Championnats 1985-86 de Tchécoslovaquie sur http://www.passionhockey.com/hockeyarchives/.
  8. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com.
  9. (en) [PDF] Guide des médias 2008-09 des Flames disponible sur http://downloads.flames.nhl.com/.
  10. (en) Saison 1988-89 de la LNH sur http://www.hockeydb.com/.
  11. (en) Effectif et statistiques 1988-89 des Flames sur http://www.hockeydb.com/.
  12. (en) Résultat des playoffs de 1989 sur http://www.hockeydb.com/.
  13. (en) Saison 1989-90 de la LNH sur http://www.hockeydb.com/.
  14. (en) Récapitulatif de la saison 1990-91 sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  15. Dans Starkey, chapitre 4.
  16. (en) Biographie de Jaromír Jágr sur http://www.legendsofhockey.net.
  17. (en) Photographie de la Coupe Stanley avec détail des Penguins en 1991 et 1992 sur http://www.pittsburghhockey.net/.
  18. (en) [PDF] Guide des médias 2008-09 des Penguins disponible sur http://penguins.nhl.com.
  19. « Jiří Hrdina - Statistiques », sur www.nhl.com.
  20. (fr) Championnat du monde junior 1978 sur http://www.passionhockey.com.
  21. a et b (cs) Liste des matchs internationaux de la Tchécoslovaquie de 1981-82 sur http://hokej.hansal.cz.
  22. (fr) Matchs internationaux de 1981-82 sur http://www.passionhockey.com.
  23. (fr) Championnat du monde 1983 sur http://www.passionhockey.com.
  24. (fr) Jeux olympiques de 1984 sur http://www.passionhockey.com.
  25. a et b (cs) Liste des matchs internationaux de la Tchécoslovaquie de 1984-85 sur http://hokej.hansal.cz.
  26. (fr) Championnat du monde 1985 sur http://www.passionhockey.com.
  27. (cs) Liste des matchs internationaux de la Tchécoslovaquie de 1985-86 sur http://hokej.hansal.cz.
  28. (fr) Championnat du monde 1986 sur http://www.passionhockey.com.
  29. (cs) Liste des matchs de l'équipe tchécoslovaque en 1989-90 sur http://hokej.hansal.cz.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt.,‎ 2006 (ISBN 1-58261-199-8)