Theoren Fleury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fleury.

Theoren Wallace Fleury (né le 29 juin 1968 à Oxbow dans la province de la Saskatchewan au Canada) est un ancien joueur de hockey sur glace professionnel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fleury a été choisi par les Flames de Calgary, en 166e position, lors du repêchage d'entrée dans la LNH 1987.

Considéré comme trop petit (1,67m) pour faire carrière dans la LNH, Fleury se révéla un attaquant puissant malgré son petit gabarit.

Il participe à la conquête de la coupe Stanley avec les Flames au terme de sa première saison dans la LNH. Pour sa première saison complète l'année suivante, il inscrit 31 buts et 35 aides. Fleury marque 104 points au cours de la saison 1990-91 avec un record personnel de 51 buts et réussit à nouveau à atteindre le plateau des 100 points en 1992-93. Au cours de la saison 1998-99, il apparaît que les Flames ne pourront pas conserver Fleury dans leur effectif la saison suivante en raison d'une demande salariale trop importante du joueur qui devient agent libre en fin de saison. Les Flames l'échangent avant la date limite contre René Corbet, Wade Belak et Robyn Regehr de l'Avalanche du Colorado. Il était, avant son échange, le dernier représentant des Flames à titre de champions de la coupe Stanley de 1989.

À son arrivée à Denver, Fleury joue 15 matches, inscrivant 10 buts et obtenant 14 mentions d'assistance en saison régulière, ainsi que 5 buts et 12 mentions d'assistance en 18 matches de séries. L'Avalanche ne lui offre cependant pas de contrat et, le 5 juillet 1999, il conclut un accord avec les Rangers de New York. Après trois saisons, il change à nouveau d'équipe pour aller jouer à Chicago pour les Blackhawks de Chicago pour la saison 2002-03.

Cependant, des problèmes extra-sportifs le rattrapant, des problèmes de drogue font surface. Il semble s'en être affranchi à temps pour les Jeux olympiques, qu'il remporte avec l'équipe du Canada mais, en octobre 2002, il rechute et est suspendu pour six mois. Il entreprend la saison 2002-03 après 25 matches de suspension mais, peu après, rate une séance d'entraînement, invoquant une «panne de réveil» puis, en janvier, est impliqué dans un incident dans une boîte de strip-tease à Columbus, Ohio. Il est à nouveau suspendu, en 2003, pour usage de stupéfiants.

Pour tenter de redorer son blason, il signe avec l'équipe des Thunder de Horse Lake, en Alberta (Canada) dans la North Peace Hockey League. Il joue son premier match le 22 janvier 2005 et inscrit un but et obtient trois mentions d'assistance.

Pour sa dernière saison de hockey, il signe avec les Belfast Giants évoluant en Elite Ice Hockey League (Royaume-Uni) où il débute le 15 octobre contre les Édimbourg Capitals marquant un coup du chapeau ainsi que 4 aides et se bagarrant contre Fredrik Oduya. Il est élu meilleur joueur du match. Mais bien qu'aidant les Giants pour le championnat, il est encore impliqué dans plusieurs incidents sur la patinoire, dont un lancer de palet en direction d'un arbitre et des propos injurieux envers les officiels lors d'un match[1]. À l'issue du match, Fleury, qui ne s'est pas calmé, déclare en conférence de presse qu'il ne rejouera pas en EIHL, les officiels étant trop mauvais à ses yeux.

Il est quand même élu joueur de l'année par la British Ice Hockey Writers Association.

En septembre 2009, sa suspension est abolie par le commissaire de la LNH Garry Bettman et les Flames lui offrent un essai pour la saison 2009-2010[2]. Dès le premier match de pré-saison, il donne la victoire à son équipe en marquant le seul but en tirs de barrage[3]. Il n'est cependant pas retenu pour le reste du camp d'entrainement et est laissé libre par les Flames le 25 septembre 2009[4].

Il est propriétaire d'une entreprise familiale, la « Fleury's Concrete Coatings », qu'il a fondée avec son épouse et son frère.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il représente le Canada au niveau international. Lors du championnat du monde junior 1987, alors que le Canada mène 4-2 face à l'URSS, une bagarre éclate entre Fleury et Pavel Kostitchkine. Cette bagarre va dégénérer et l'ensemble des deux équipes va participer à la première bagarre générale d'une édition de championnat du monde junior[5]. Suite à cet incident, la Fédération internationale de hockey sur glace décide de disqualifier les deux nations, infligeant des suspensions allant pour certains joueurs jusqu'à 18 mois et jusqu'à deux ans pour les entraîneurs des équipes[6].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[7],[8]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1984-1985 Warriors de Moose Jaw LHOu 71 29 46 75 82 - - - - -
1985-1986 Warriors de Moose Jaw LHOu 72 43 65 108 124 13 7 13 20 16
1986-1987 Warriors de Moose Jaw LHOu 66 61 68 129 110 9 7 9 16 34
1987-1988 Warriors de Moose Jaw LHOu 65 68 92 160 235 - - - - -
1987-1988 Golden Eagles de Salt Lake LIH 2 3 4 7 7 8 11 5 16 16
1988-1989 Golden Eagles de Salt Lake LIH 40 37 37 74 81 - - - - -
1988-1989 Flames de Calgary LNH 36 14 20 34 46 22 5 6 11 24
1989-1990 Flames de Calgary LNH 80 31 35 66 157 6 2 3 5 10
1990-1991 Flames de Calgary LNH 79 51 53 104 136 7 2 5 7 14
1991-1992 Flames de Calgary LNH 80 33 40 73 133 - - - - -
1992-1993 Flames de Calgary LNH 83 34 66 100 88 6 5 7 12 27
1993-1994 Flames de Calgary LNH 83 40 45 85 186 7 6 4 10 5
1994-1995 Tappara SM-liiga 10 8 9 17 22 - - - - -
1994-1995 Flames de Calgary LNH 47 29 29 58 112 7 7 7 14 2
1995-1996 Flames de Calgary LNH 80 46 50 96 112 4 2 1 3 14
1996-1997 Flames de Calgary LNH 81 29 38 67 104 - - - - -
1997-1998 Flames de Calgary LNH 82 27 51 78 197 - - - - -
1998-1999 Flames de Calgary LNH 60 30 39 69 68 - - - - -
Avalanche du Colorado LNH 15 10 14 24 18 18 5 12 17 20
1999-2000 Rangers de New York LNH 80 15 49 64 68 - - - - -
2000-2001 Rangers de New York LNH 62 30 44 74 122 - - - - -
2001-2002 Rangers de New York LNH 82 24 39 63 216 - - - - -
2002-2003 Blackhawks de Chicago LNH 54 12 21 33 77 - - - - -
2004-2005 Thunder de Horse Lake NPHL 7 4 10 14 28 - - - - -
2005-2006 Belfast Giants EIHL 34 22 52 74 270
Totaux LNH 1 084 455 633 1 088 1 840 77 34 45 79 116

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Fleury a évolué sous les couleurs du Canada lors des compétitions suivantes:

Récompenses[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

  • Plus grand nombre de points pour un joueur des Flames de Calgary (830).
  • Trois buts en infériorité numérique en un seul match de LNH (seul coup du chapeau en infériorité numérique jamais réussi).
  • Plus grand ratio plus/moins en un match (+9) le 10 février 1993 contre les Sharks de San José.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) Theo menace un arbitre en championnat de Grande-Bretagne.
  2. (en) Flames offer Theo Fleury a try-out sur le site officiel des Flames.
  3. (en) Fleury nets shootout winner for Flames sur le site http://www.nhl.com.
  4. (en) Flames release Fleury from tryout agreement sur le site http://www.nhl.com.
  5. (en) Vidéo de l'affrontement sur http://archives.cbc.ca/.
  6. (fr) Championnat du monde 1987 junior sur www.hockeyarchives.info.
  7. (en) « Theoren Fleury hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  8. (en) « Theoren Fleury », sur Eliteprospects.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]