Singen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Singen
Blason de Singen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
District de Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Constance
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Bernd Häusler
Code postal 78224
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 35 075
Immatriculation KN
Démographie
Population 5 717 hab. (2013)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 46″ N 8° 50′ 24″ E / 47.762778, 8.8447° 45′ 46″ Nord 8° 50′ 24″ Est / 47.762778, 8.84  
Altitude 429 m
Superficie 6 175 ha = 61,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Singen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Singen

Singen est une ville de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située dans l'arrondissement de Constance, dans le district de Fribourg-en-Brisgau, située à peu près 30 km au nord-ouest de Constance et à 20 km au nord-est de Schaffhausen (Suisse).

Singen n'était qu'un village au pied du Hohentwiel jusque dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il prit un grand essor quand il devint carrefour ferroviaire (Ligne de Bâle à Constance et Schwarzwaldbahn) et quand plusieurs entreprises suisses établirent des succursales en Allemagne à quelques kilomètres seulement de la frontière: Maggi en 1887, Georg Fischer en 1895 et Aluminium Industrie Aktien Gesellschaft (qui plus tard s'appellera Alusuisse) en 1912. Par décret du Ministère de l'intérieur du Grand-duché de Bade, Singen fut élevé au statut d'une ville le 11 septembre 1899.

Dans la jeune ville, plusieurs rues porteront des noms qui s'inspirent du roman Ekkehard de Joseph Victor von Scheffel: Ekkehardstraße, Praxedisplatz et d'autres. Ce roman raconte la vie d'Ekkehard II et sa relation avec Hadwig, duchesse de Souabe, résidant au Hohentwiel, donc près de Singen, au Xe siècle.

Après la Seconde Guerre mondiale, plusieurs rues seront rebaptisées avec des noms de victimes/résistants au régime nazi, notamment la rue principale August-Ruf-Straße (aujourd'hui piétonnière) qui part de la gare vers le nord.

Ayant dépassé le cap de 20.000 habitants dans les années 1950, Singen devint "grande ville d'arrondissement" ("Große Kreisstadt") en 1956.

Une curiosité historico-territoriale se termina le 1er janvier 1969: Le Hohentwiel, avec sa forteresse en ruines depuis 1800, dont la silhouette domine le paysage autour de Singen, ainsi que l'aire de "Bruderhof" - autrefois deux exclaves wurtembergeois dans le pays de Bade, puis deux exclaves appartenant à la ville de Tuttlingen (une trentaine de kilomètres au nord de Singen) - furent incorporés dans le territoire de la commune de Singen grâce à une grande réforme territoriale dans le Land de Bade-Wurtemberg.


Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Le peintre Otto Dix y a habité et y est mort en 1969.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Singen est jumelé avec La Ciotat en France (depuis 1968), avec Pomezia en Italie (depuis 1974), avec Celje en Slovénie (depuis 1989) et avec Kobeliaky en Ukraine (depuis 1993)[1].

Singen doit son statut de ville à sa situation de carrefour ferroviaire et à l'établissement de succursales de plusieurs entreprises suisses en Allemagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.in-singen.de/Partnerstaedte.532.html


Sur les autres projets Wikimedia :