Confessions on a Dance Floor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Confessions on a Dance Floor

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Confessions on a Dance Floor présent sur la pochette de l'album

Album de Madonna
Sortie 14 novembre 2005
Enregistré Mai - juillet 2005
Durée 56:28
Genre Dance pop, disco, électro
Producteur Madonna
Stuart Price
Mirwais Ahmadzaï
Bloodshy & Avant
Label Warner Bros.

Albums de Madonna

Singles

  1. Hung Up
    Sortie : 17 octobre 2005
  2. Sorry
    Sortie : 28 février 2006
  3. Get Together
    Sortie : 06 juin 2006
  4. Jump
    Sortie : 31 octobre 2006

Confessions on a Dance Floor est le dixième album studio de Madonna. Enregistré entre 2004 et 2005, il sort les 14 et 15 novembre 2005. L'œuvre se caractérise par une sonorité pop/dance/electro. Aujourd'hui, l'album s'est écoulé à plus de 12 millions d'exemplaires [1][2],[3]. Madonna reçoit un Grammy Award pour le Best Electronic/Dance Album de 2006.

Madonna revient avec un nouveau son depuis Music. En quelque sorte, cet album marque son « retour », car American Life n'a pas été un grand succès commercial. Cet album est l'un des plus médiatisés de la carrière de la star.

Six mois après la sortie de l'album, Madonna lance une immense tournée, principalement basée sur Confessions on a Dance Floor. Confessions Tour sera à l'époque la tournée la plus lucrative pour une artiste féminine dans l'histoire de la musique avant d'être battu par sa tournée suivante le Sticky and Sweet Tour.

Genèse[modifier | modifier le code]

Avec American Life, Madonna critiquait le monde du spectacle et la société américaine. Pour son dixième album, la chanteuse décide de partir dans une autre direction : « Quand j'ai enregistré American Life, j'étais très préoccupée par ce qui se passait dans le monde. (...) J'étais en colère. Il fallait que je me débarrasse de cette colère. L'album est très politique. Maintenant, j'ai envie de m'amuser, de danser et faire danser les gens. Le monde va mal, et je veux rendre les gens heureux. »

Alors qu'elle entreprend de collaborer à nouveau avec Mirwais Ahmadzaï, qui a œuvré sur Music et American Life, elle constate que le Français est trop politique et cérébral pour la direction musical qu'elle souhaite prendre. Après avoir enregistré quelques chansons avec Ahmadzaï, Madonna fait appel à Stuart Price, qui a officié en tant que directeur musical pour les tournées Drowned World Tour et Re-Invention Tour.

Madonna et Stuart Price s'orientent vers un hommage au disco des années 1970 et à l'electropop des années 1980. Plutôt que de reproduire ce qu'elle a fait par le passé, le chanteuse choisit d'aller chercher ses influences chez Giorgio Moroder et les Bee Gees.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Madonna et Stuart Price enregistrent dans l'appartement du producteur. « Nous avons fait plusieurs enregistrement chez lui [Stuart Price]; j'arrivais chez lui le matin et Stuart me répondait à travers sa porte, j'en concluais qu'il était resté debout à travailler toute la nuit. Un jour je lui ai fait du café et puis je lui ai dit : "Stuart, ta maison est une pagaille, le frigo est vide". Alors j'ai appelé quelqu'un chez moi pour lui rapporter à manger. On travaillait toute la journée. Un drôle de couple. »

Paroles et musique[modifier | modifier le code]

Confessions on a Dance Floor est un album disco, pop et electro. Les chansons s'enchaînent les unes aux autres comme une playlist de DJ. La première partie de l'album est dansante et insouciante, tandis que la seconde, bien que toujours aussi rythmée, traite de sujets plus personnels.

Madonna utilise des samples et fait référence à des artistes disco. Hung Up est construite à partir d'un sample de Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight) du groupe ABBA. Quant à Future Lovers, elle contient des similarités avec I Feel Love de Donna Summer. Lors du Confessions Tour, Madonna interprètera d'ailleurs un extrait de la chanson de Summer après Future Lovers. Push contient des éléments d'Every Breath You Take du groupe The Police. La chanteuse fait également référence à son travail passé. La phrase « Time goes by so slowly for those who wait, those who run seem to have all the fun » entendue dans Hung Up provient de Love Song, qui date de 1989. Dans How High, Madonna cite deux chansons de l'album Music : Nobody's Perfect et I Deserve It. De plus, l'album Bedtime Stories sorti en 1994 comportait déjà une chanson intitulée Forbidden Love.

Isaac est la chanson qui se rapproche le plus d'une ballade. La voix masculine est celle d'un ami de Madonna, Isaac Sinwani, qui récite des extraits d'un poème en hébreu, Im Nin'alu. Un groupe de rabbins israéliens a accusé Madonna de blasphème, pensant que le titre de la chanson faisait référence à Isaac Luria, un kabbaliste du XVIe siècle.

Les chansons Let It Will Be, How High et Like It or Not font référence aux critiques dont Madonna a été victime au cours de sa carrière, tandis que I Love New York et Jump traitent de son arrivée dans la grosse pomme.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Producteurs Durée
1. Hung Up Madonna, Stuart Price, Benny Andersson, Björn Ulvaeus Madonna, Price 5:36
2. Get Together Madonna, Price, Anders Bagge, Per Åström Madonna, Price 5:30
3. Sorry Madonna, Price Madonna, Price 4:43
4. Future Lovers Madonna, Mirwais Ahmadzaï Madonna, Ahmadzaï 4:51
5. I Love New York Madonna, Price Madonna, Price 4:11
6. Let It Will Be Madonna, Price, Ahmadzaï Madonna, Price 4:18
7. Forbidden Love (•) Madonna, Price Madonna, Price 4:22
8. Jump Madonna, Joe Henry, Price Madonna, Price 3:46
9. How High Madonna, Christian Karlsson, Pontus Winnberg, Henrik Jonback Madonna, Bloodshy & Avant, Price 4:40
10. Isaac Madonna, Price Madonna, Price 6:03
11. Push Madonna, Price Madonna, Price 3:57
12. Like It or Not Madonna, Karlsson, Winnberg, Jonback Madonna, Bloodshy & Avant 4:31
Piste bonus Édition Deluxe
No Titre Auteur(s) Producteurs Durée
13. Fighting Spirit Madonna, Ahmadzaï Madonna, Ahmadzaï 3:32
Piste bonus ICON
No Titre Auteur(s) Producteurs Durée
14. Super Pop Madonna, Ahmadzaï Madonna, Ahmadzaï 3:42

(•) - Totalement différent du titre du même nom de Bedtime Stories sorti en 1994.

Autres chansons[modifier | modifier le code]

  1. History : face B du single de Jump.
  2. Triggering (ou Trigerring Your Senses) : mis sur l'internet le 21 août 2008.
  3. Keep The Tranceloving : paru sur internet aux alentours du 18 janvier 2008. Par la suite une version complète et définitive fut mis sur internet en août 2008.

Formats et éditions limitées[modifier | modifier le code]

  • Confessions On a Dance Floor (normal) : 12 chansons qui sont collées les unes aux autres, comme un CD de DJ. Chaque chanson est sélectionnable.
  • Édition spéciale : Les 12 chansons normales, mais avec le bonus Fighting Spirit (non-collé aux autres chansons), un livret de 40 pages rempli de photos de Steven Klein sur la période Confessions, un journal « intime » de 80 pages avec des citations de Madonna, un mois gratuit sur ICON FanClub et un boîtier en forme de livre.
  • iTunes mixage continue : des chansons téléchargées numériquement mixées qui se collent les unes aux autres. Il vient avec un livret de photos et la vidéo de Hung Up.
  • iTunes: Téléchargement digital. Les 12 chansons de l'album, un livret de photos et la vidéo de Hung Up
  • Ensemble de 2 vinyls : Ensemble promo de 2 vinyls sur lesquelles apparaissent les chansons normales de l'album.
  • Édition limitée de l'ensemble de 2 vinyls : ensemble de 2 vinyls sur lesquelles apparaissent les chansons de l'album.
  • Confessions Remixed : 6 chansons remixées sur 3 vinyles seulement. 3 000 copies seulement ont été faites aux États-Unis.
  • Édition Japonaise CD+DVD : Seulement au Japon. Disque 1: l'album officiel normal et disque 2: la vidéo de Hung Up et Sorry plus les making of des deux vidéos.

Promotion[modifier | modifier le code]

Le 4 novembre 2005, Madonna fait l'ouverture des MTV Video Music Awards avec Hung Up, puis se rend en Allemagne pour l'émission Wetten, dass..?, en France pour Star Academy, ainsi qu'au Royaume-Uni pour le téléthon local. Dans le même temps, la chanteuse embarque pour une tournée promotionnelle dans des boîtes de nuit : le Roxy à New York, le Koko Club et le G-A-Y à Londres, puis le Studio Coast à Tokyo. Les chansons interprétées lors de cette tournée sont : Hung Up, Get Together, Sorry, I Love New York, Let It Will Be, Everybody et Jump.

Le 8 février 2006, Madonna est chargée de l'ouverture des Grammy Awards, en compagnie de Gorillaz. Le groupe apparait en hologramme et interprète Feel Good Inc. avec le rappeur De La Soul. Madonna apparait sur l'écran et commence à chanter Hung Up accompagnée par une guitare acoustique, puis elle rejoint ses danseurs sur la scène.

Madonna interprète également Hung Up lors de l'édition 2006 du festival de Coachella, en Californie.

À partir du mois de mai 2006, Madonna entame une tournée mondiale, le Confessions Tour. La chanteuse prolonge son hommage aux années 1970 et 1980, en faisant son entrée enfermé dans une boule à facettes, en utilisant des samples de I Feel Love et Disco Inferno, ou encore en portant une cape avec l'inscription « Dancing Queen », en référence à la chanson d'ABBA. La tournée possède également une dimension politique et humanitaire, avec des personnalités controversées apparaissant sur un écran pendant Sorry, ou un discours sur les jeunes enfants atteints du sida pendant Live to Tell, que Madonna interprète sur une croix à facettes, coiffée d'une couronne d'épines. La tournée devient à l'époque la tournée la plus lucrative pour une artiste féminine, avec des recettes s'élevant à 194,7 millions de dollars.

Classements, volumes et certifications[modifier | modifier le code]

L'album s'est classé en première position dans les pays suivants : Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Danemark, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Portugal, Suède et Suisse.


Pays Classement Certification Ventes
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1 3× Platine[4] 500 000
Drapeau de l'Australie Australie 1 2× Platine[5] 210 000
Drapeau de l'Autriche Autriche 1
Drapeau de la Belgique Belgique 1 Platine[6]
Drapeau du Brésil Brésil 1 Or
Drapeau du Canada Canada 1 5× Platine
Drapeau du Danemark Danemark 1 2× Platine [7]
Drapeau de l'Espagne Espagne 1 2× Platine[8]
Europe 1 4× Platine 4 000 000
Drapeau de la Finlande Finlande 1 Platine
Drapeau de la France France 1 Diamant[9] 500 000
Drapeau de la Grèce Grèce 1 2× Platine[10]
Drapeau de la Hongrie Hongrie 1 2× Platine[11]
Drapeau de l'Irlande Irlande 3 4× Platine
Drapeau de l'Italie Italie 1
Drapeau du Japon Japon 5 2× Platine 500 000
Drapeau du Mexique Mexique 3 Platine[12]
Drapeau de la Norvège Norvège 1
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 5 Platine[13]
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 Platine
Drapeau de la Pologne Pologne 1 Platine
Drapeau du Portugal Portugal 1
Drapeau de la Suède Suède 1 2× Platine[14]
Drapeau de la Suisse Suisse 1 3× Platine[15]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1 4× Platine}[16] 1 200 000
Drapeau des États-Unis États-Unis 1 2× Platine[17] 1 703 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]