Snake Eyes (film, 1993)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film d'Abel Ferrara. Pour le film de Brian De Palma, voir Snake Eyes (film, 1998).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Snake Eyes.

Snake Eyes

Titre original Dangerous Game
Réalisation Abel Ferrara
Scénario Nicholas St. John
Acteurs principaux
Sociétés de production Cecchi Gori Europa N.V.
Eye Productions
Maverick Picture Company
Pentamerica
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Sortie 1993
Durée 108 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Snake Eyes (Dangerous Game) est un drame américain réalisé par Abel Ferrara, sorti en France le 13 octobre 1993.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Eddie Israel est le seul metteur en scène qui tente de monter La Madone des Miroirs, un film sur la rupture d'un couple dont personne ne veut. Sarah Jennings et Francis Burns partagent les rôles principaux mais ce dernier refuse de donner la réplique à une actrice de la télévision, les choses se gâtent sur le plateau et le tournage devient pénible.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source doublage : VF = Version Française sur le Nouveau Forum Doublage Francophone[1]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Une trentaine d'heure de rushes ont été tournées. Abel Ferrara en a fait un premier montage de trois heures et demie qu'il réduisit ensuite à un peu plus de deux heures. Certaines scènes de répétitions figurent dans la version définitive, donnant au film l'aspect documentaire voulu par le réalisateur.
  • Snake Eyes a une signification particulière; le titre désigne en effet la combinaison perdante du double as, au jeu de dés.
  • Il existe deux versions de Snake Eyes, une tout public, et l'autre non censurée, qui comporte des scènes coupées dans la première version.
  • Produit par la société de Madonna, Maverick Films, le film apporte à la chanteuse la reconnaissance des professionnels. Elle récolte d'excellentes critiques, et gagne ainsi une certaine crédibilité en tant qu'actrice.
  • Le film a été renommé Dangerous Game aux États-Unis pour éviter un conflit juridique car il existe une série de films pornographiques intitulés Snake Eyes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Snake Eyes (Abel Ferrara, 1993) sur le Nouveau Forum Doublage Francophone
  2. Samuel Blumenfeld, « Recherche Carlos désespérément : Abel Ferrara », sur Les Inrocks,‎ 10 avril 1996 (consulté le 18 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]