Every Breath You Take

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Every Breath You Take

Single de The Police
extrait de l'album Synchronicity
Face A Every Breath You Take
Face B Murder By Numbers
Sortie 20 mai 1983
Enregistré de décembre 1982 à janvier 1983
AIR Studios, Montserrat
Le Studio, Morin-Heights
Durée 4:14
Genre Rock
Format Enregistrement vinyle (7")
Auteur Sting
Producteur The Police, Hugh Padgham
Label A&M Records

Singles de The Police

Pistes de Synchronicity

Every Breath You Take est une chanson du groupe The Police figurant sur l'album Synchronicity, sorti en 1983, et écrite par Sting. Elle traite de la jalousie et la possessivité d'un personnage voulant contrôler la vie de son amour perdu.

Son enregistrement, ainsi que celui de l'album, a été difficile pour le groupe. Elle a été un des plus gros succès de 1983, étant n°1 dans les classements de ventes de singles aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le morceau reste l'une des plus célèbres chansons du groupe. Elle a remporté le Grammy Award de la chanson de l'année.

Composition[modifier | modifier le code]

La chanson est écrite pendant l'effondrement du mariage de Sting et Frances Tomelty. Les paroles sont les mots d'un personnage sinistre, obsédé par le contrôle total de la vie du second protagoniste du morceau : « every breath you take, every move you make » (chacune de tes respirations, chacun de tes mouvements)[1]. Sting explique au sujet de la chanson : « Je me suis réveillé au milieu de la nuit avec cette ligne dans la tête, je me suis assis au piano et je l'ai écrite en une demi-heure. L'air en lui-même est classique, un assemblement de centaines d'autres, mais les paroles sont intéressantes. Cela sonne comme une chanson d'amour apaisante. Je n'avais pas réalisé sur le coup combien elle était sinistre. Je crois que je pensais à Big Brother, à la surveillance et au contrôle »[2]. Les accords de la chanson suivent une progression I-vi-IV-V, très commune dans la musique. La ligne de basse est sensiblement inspirée de celle de Too Many Teardrops de Nick Lowe, sorti un an auparavant, mais le contexte de la chanson est totalement différent[3].

Sting a affirmé plus tard qu'il était surpris par le nombre de personnes qui pensaient que la chanson exprimait des sentiments positifs. Il insiste sur le fait qu'elle traite d'une obsession relative à un amour perdu et de la jalousie et de la surveillance qui s'ensuit. Il raconte qu'un couple lui a dit un jour à quel point ils aimaient cette chanson et qu'ils l'avaient faite jouer à leur mariage. « J'ai pensé, hé bien, bonne chance » conclut-il[4].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

La démo de la chanson est enregistrée au studios North London's Utopia et Sting y chante accompagné d'un orgue Hammond. Cette démo présente le riff principal et la partie vocale[5]. Sting demande ensuite à Andy Summers d'y ajouter sa partie de guitare, sans lui donner de consignes particulières, et Summers s'inspire d'une œuvre de Béla Bartók qu'il adapte et dont il ralentit le tempo[6]. L'enregistrement de la chanson, et de l'album Synchronicity, qui commence en décembre 1982 à Montserrat, est difficile en raison des tensions existantes entre les membres du groupe et particulièrement entre Sting et Stewart Copeland. Sting et Stewart Copeland s'insultent régulièrement et en viennent même aux mains dans le studio. Un désaccord particulièrement virulent oppose les deux hommes à propos d'Every Breath You Take car Sting veut que la partie de batterie soit simple et sans fioriture, au contraire de Stewart Copeland[5].

L'enregistrement de l'album est alors proche d'être annulé jusqu'à ce qu'une réunion entre les membres du groupe, le producteur Hugh Padgham et l'agent artistique Miles Copeland se termine par un accord permettant de reprendre les sessions. La note de piano unique répétée plusieurs fois qui figure sur le pont est ajoutée sur le conseil de Hugh Padgham, qui a réalisé un travail similaire avec le groupe XTC[5]. Après une pause pour les fêtes de fin d'année, l'enregistrement reprend à Morin-Heights en janvier 1983, Sting enregistrant le matin et Stewart Copeland l'après-midi, ce qui leur évite de se croiser. Hugh Padgham affirme que Every Breath You Take est la chanson de l'album qui a, de loin, demandé le plus de re-recording et de temps pour être enregistrée[5].

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip, réalisé par Godley & Creme, est tourné en noir et blanc. Sting y apparaît le visage grave et jouant de la contrebasse, alors que Andy Summers et Stewart Copeland jouent de leurs instruments habituels. Ils se trouvent, ainsi que quatre violonistes, dans une immense pièce sombre uniquement éclairée par une grande fenêtre en forme d'arche derrière laquelle se trouve un laveur de carreaux sur son échafaudage. Le clip a remporté le MTV Video Music Award de la meilleure photographie et a été nommé pour le MTV Video Music Award de la vidéo de l'année en 1984[7].

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Liste des classements de ventes pour Every Breath You Take
Pays Positions
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[8] 8
Drapeau de l'Autriche Autriche[9] 8
Drapeau de la Belgique Belgique[9] 9
Drapeau du Canada Canada[10] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis[11] 1
Drapeau de la France France[12] 3
Drapeau de l'Irlande Irlande[13] 1
Drapeau de l'Italie Italie[14] 3
Drapeau de la Norvège Norvège[9] 2
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[9] 6
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[9] 3
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[15] 1
Drapeau de la Suède Suède[9] 2
Drapeau de la Suisse Suisse[9] 6

Certifications[modifier | modifier le code]

Liste des certifications pour Every Breath You Take
Pays Ventes Certifications
Drapeau des États-Unis États-Unis 1 000 000 + Disque d'or Or[16]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 250 000 + Disque d'argent Argent[17]

Postérité[modifier | modifier le code]

La chanson a remporté le Grammy Award de la chanson de l'année en 1984[19]. Elle est classée à la 84e place sur la liste des 500 meilleures chansons de tous les temps établie par le magazine Rolling Stone[20]. Elle figure à la 15e place des 100 meilleures chansons du XXe siècle, d'après l'organisation Broadcast Music Incorporated[21]. La BMI a aussi calculé en 2007 que la chanson était passée plus de 27 millions de fois sur les radios ou les chaînes de télévision américaines[22]. En 2003, Sting touchait toujours environ 2 000 $ par jour de royalties pour Every Breath You Take[23].

Elle a été utilisée pour plusieurs bandes originales de films et séries télévisées, Sting l'interprétant même avec Robert Downey Jr. dans l'épisode 20 de la saison 4 d'Ally McBeal[24]. Elle a fait l'objet de nombreuses reprises par d'autres artistes, la plus connue étant celle du rappeur Puff daddy, I'll Be Missing You, réalisée en 1997 en hommage à Notorious B.I.G..

Crédits[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Huey, « Every Breath You Take > Overview » (consulté le 25 septembre 2013)
  2. (en) « Every Breath You Take », BBC (consulté le 5 octobre 2012)
  3. (en) « Nick the Knife », sur madnest.com (consulté le 5 octobre 2012)
  4. (en) « Jealousy in Relationships », sur cityofmoms.com (consulté le 5 octobre 2012)
  5. a, b, c et d (en) Richard Buskin, « Classic Tracks: The Police's 'Every Breath You Take' », sur soundonsound.com (consulté le 5 octobre 2012)
  6. (en) Andy Summers, One Train Later: A Memoir, Thomas Dunne Books,‎ 2006, p. 323-324
  7. (en) « MTV Video Music Awards 1984 », sur mtv.com (consulté le 5 octobre 2012)
  8. (de) « The Police - Chartverfolgung », sur musicline.de (consulté le 6 octobre 2012)
  9. a, b, c, d, e, f et g « The Police - Every Breath You Take », sur lescharts.com (consulté le 6 octobre 2012)
  10. (en) « RPM 50 Singles 9 juillet 1983 », sur collectionscanada.gc.ca (consulté le 6 octobre 2012)
  11. (en) « The Police - Billboard Singles », Allmusic (consulté le 6 octobre 2012)
  12. « Détails Singles Police », sur infodisc.fr (consulté le 6 octobre 2012)
  13. (en) « Search the Charts - Every Breath You Take », sur irishcharts.ie (consulté le 6 octobre 2012)
  14. (it) « Indice per Interprete: P », sur hitparadeitalia.it (consulté le 6 octobre 2012)
  15. (en) « The Police - Singles », sur officialcharts.com (consulté le 6 octobre 2012)
  16. (en) « Searchable Database - Police, The Singles », RIAA (consulté le 6 octobre 2012)
  17. (en) « Cerified Awards Search - Police », BPI (consulté le 6 octobre 2012)
  18. Bronson, p. 574.
  19. (en) « Past Winners Search - Every Breath You Take », sur grammy.com (consulté le 6 octobre 2012)
  20. (en) « 500 Greatest Songs of All Time », Rolling Stone (consulté le 5 octobre 2012)
  21. (en) « BMI Top 100 Songs of the Century », sur archer2000.tripod.com (consulté le 6 octobre 2012)
  22. (en) « Peter Gabriel Receives Top Honor at BMI London Awards », Broadcast Music Incorporated (consulté le 6 octobre 2012)
  23. (en) « Sting: All This Time », sur cbsnews.com (consulté le 6 octobre 2012)
  24. (en) « The Police Soundtrack », Internet Movie Database (consulté le 6 octobre 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fred Bronson, The Billboard book of USA Number One Hits, Guinness Books,‎ 1988, 712 p. (ISBN 0-85112-396-1)