SEX (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir sex.
SEX
Image illustrative de l'article SEX (livre)

Auteur Madonna
Genre Photographie, érotisme
Version originale
Titre original SEX
Éditeur original Warner Books
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original États-Unis
Date de parution originale 21 octobre 1992
ISBN original ISBN 0-446-51732-1
Version française
Lieu de parution Drapeau de la France France
Éditeur Vade Retro
Date de parution 24 octobre 1992
Type de média Livre 310 × 395 (reliure à spirales) et CD
ISBN ISBN 2-909828-00-X

SEX est le titre d'un livre écrit par Madonna sorti en 1992 accompagnant son cinquième album Erotica. Il contient des photographies de Steven Meisel et d'autres issues d'un film tourné en Super 8 par Fabien Baron.

Le livre présente des textes et des photographies dépeignant des actes sexuels et BDSM. Les images sont soit des assemblages de collages en noir et blanc, couleur ou sépia, parfois retravaillées ou laissées à l'état de simple négatif. Elles dépeignent des scènes de lesbianisme, sadomasochisme, anulingus, viol. Aucun de ces actes n'est véritablement photographié, mais suggéré ou simulé, parfois de façon crue.

Madonna a écrit le livre sous le pseudonyme de Dita, nom inspiré de l'actrice Dita Parlo, les autres personnages du livre sont le top-model Naomi Campbell, l'actrice Isabella Rossellini, les rappeurs Big Daddy Kane et Vanilla Ice, la star du porno Joey Stefano, l'acteur Udo Kier, Tatiana von Fürstenberg (en) et Ingrid Casares.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les cadres de Warner Bros. étaient peu disposés à permettre à Madonna de faire un tel livre. Bien qu'ils lui en aient donné la permission par la suite, ils resteront opposés au projet. Madonna devra signer un accord lui interdisant d'inclure toute photographie dépeignant l'imagerie religieuse, la bestialité ou la pornographie infantile.

Peu de temps après, Madonna fonde Maverick Records, un label multimédia. Elle a le contrôle artistique total sur tout ce qui y est produit. Afin de démontrer sa puissance face aux cadres qui s'étaient énergiquement opposés au livre, Madonna inclut deux photographies violant l'accord qu'elle avait dû signer, à savoir une photo sado-masochiste où elle est attachée sur une table en forme de Sainte Croix avec un large crucifix en arrière-plan, et une autre photo où elle se montre à quatre pattes au-dessus d'un chien, donnant l'impression que la tête du chien est entre ses cuisses.

La Warner dira que le livre fut difficile à produire, exigeant la collaboration de nombreuses compagnies d'imprimerie et de publication telles que Mighty Dimension Inc., Bishop Studio, Master Eagle Graphic Desigg Shor et Shorewood Packaging, toutes situées à New York, ainsi que Laserscan Inc. à Phoenix, Benson and Palmer à Rhode Island, Mohawk Papermills à Cohoes, C&H Packaging Company Inc. dans le Wisconsin et Nicholstone à Nashville, Tennessee. Pendant la production du livre, certaines des photographies furent volées, initiant une enquête du FBI qui les retrouva rapidement. En crédits du livre, Madonna remercie le FBI pour « … avoir sauvé des photographies qui auraient remué J. Edgar Hoover. » (celui-ci, directeur du FBI pendant toute sa vie, était connu pour avoir eu un train de vie « libertin »).

Madonna avait prévu d'appeler le livre « X », mais changea d'avis quand débuta la promotion du film Malcolm X de Spike Lee. Le film sorti trois semaines après le livre et fut à l'origine d'un mouvement qui consistait à porter casquettes et T-shirts avec un grand X en l'honneur de Malcolm X. Madonna aurait voulu que le livre fût d'une forme ovale, mais l'impression et la fabrication d'un tel livre auraient été trop chers. La conception originale du titre « X » et de la forme ovale n'ont été retenus que pour la quatrième de couverture et pour l'emballage du CD qui accompagne le livre.

Design et impression[modifier | modifier le code]

Extrait du livre, exemple de typographie stylisée traduite en fin d'ouvrage dans les éditions étrangères.

SEX a été conçu par Madonna, Fabien Baron et le photographe Siung Fat Tjia, qui ont également assuré le design de l'album Erotica et du single éponyme. La présentation du livre fait penser au style des œuvres d'Andy Warhol, notamment le portrait de Madonna qui se trouve sur l'emballage métallisé du livre et qui servira également pour la pochette de l'album.

Le type de papier utilisé change au cours des pages. De nombreuses pages contiennent des images qui sont en fait des collages de photos triturées, des épreuves, des négatifs, des pages monochromes ou saturées, et il y a aussi des pages de photos qui sont agrafées les unes aux autres. Le texte du livre varie également, passant de l'écriture manuscrite à l'écriture imprimée avec différents styles de police, de diverses couleurs.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Le livre a été « traduit » en huit langues[1], dont le français, l'italien, l'allemand, l'espagnol et le japonais. Il s'est vendu à plus d'1,4 million d'exemplaires dans le monde[1]. Aux États-Unis son prix était de 50 dollars[1].

En fait de traduction, seules la page de garde et la dernière page de crédits, imprimées dans une police simple, sont traduites dans la langue du pays de distribution[2]. La plupart des textes étant dans une police de type « écriture à la main » (scripte ou manuaire) ou ayant fait l'objet du travail créatif de Fabien Baron, ils sont donc conservés tels quels, en anglais, et un livret de traduction pour chaque page a été ajouté en fin de livre[2].

La version japonaise a été vendue sous un emballage en carton, d’abord brut sans image, puis blanc avec une photographie et le titre[3]. Dans cette édition, et conformément à la législation en vigueur au Japon, les photos montrant des organes génitaux ont été mâchurées.

Dans les versions française, italienne et japonaise, certains textes traduits ont été imprimés par dessus le texte original.

Réalisation[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Meet Madonna's Publisher, Nicholas Callaway - Pranay Gupte, The New York Sun, 19 avril 2005
  2. a et b (en) Madonna Sex Book - Dress Me (exemple de l'édition française)
  3. Sex Book 1992 - Madonna Gettogether, 29 avril 2011