Chef de l'opposition officielle (Ontario)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chef de l'opposition officielle.
Politique en Ontario
Image illustrative de l'article Chef de l'opposition officielle (Ontario)
Pouvoir exécutif
Lieutenant-gouverneur (David Onley)
Première ministre (Kathleen Wynne)
Conseil des ministres
Pouvoir législatif
Assemblée législative
Président de l'Assemblée législative (Dave Levac (en))
Chef de l'opposition (Tim Hudak)
Pouvoir judiciaire
Cour d'appel
Élections
Partis politiques

Le chef de l'opposition officielle en Ontario est habituellement le chef du parti d'opposition qui détient le plus grand nombre de sièges à l'Assemblée législative de l'Ontario. Jim Wilson, député de Simcoe—Grey et chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, est l'actuel chef l'Opposition officielle actuel.

Le premier chef de l'opposition en Ontario était Edward Blake du Parti libéral de l'Ontario, de 1869 à 1871 (lorsqu'il devient Premier ministre de l'Ontario). Bien que Archibald McKellar avait été chef du Parti libéral à l'Assemblée legislative entre 1867 et 1869, il ne fut pas reconnu comme chef de l'opposition officielle.


Nom Début Fin Parti
    1. Edward Blake décembre 1869 décembre 1871 Libéral
    2. Matthew Crooks Cameron décembre 1871 1878 Conservateur
    3. William Ralph Meredith octobre 1878 octobre 1894 Conservateur
    4. George Marter octobre 1894 avril 1896 Conservateur
    5. James Whitney avril 1896 janvier 1905 Conservateur
    6. George William Ross février 1905 janvier 1907 Libéral
    7. George P. Graham janvier 1907 août 1907 Libéral
    8. Alexander Grant MacKay août 1907 1911 Libéral
    9. Newton Wesley Rowell décembre 1911 1917 Libéral
    10. William Proudfoot février 1918 octobre 1919 Libéral
    11. Hartley Dewart 1919 octobre 1921 Libéral
    12. Wellington Hay mars 1922 juin 1923 Libéral
    13. William Sinclair[1],[2] août 1923 juin 1934 Libéral
    14. George Stewart Henry juillet 1935 décembre 1938 Conservateur
    15. George Drew 1939 1943 Conservateur (1939-1942)
Progressiste-Conservateur (1942-1943)
    16. Ted Jolliffe août 1943 juin 1945 PSDC
    17. Farquhar Oliver Juillet 1945 juin 1948 Libéral
     - Ted Jolliffe (deuxième fois) juillet 1948 novembre 1951 PSDC
     - Farquhar Oliver[3] (deuxième fois) 1951 avril 1958 Libéral
    18. John Wintermeyer avril 1958 août 1963 Libéral
     - Farquhar Oliver[4] (troisième fois) octobre 1963 septembre 1964 Libéral
    19. Andy Thompson septembre 1964 novembre 1966 Libéral
    20. Robert Nixon février 1967 octobre 1975 Libéral
    21. Stephen Lewis octobre 1975 juin 1977 NPD
    22. Stuart Smith juin 1977 septembre 1981 Libéral
     - Robert Nixon[5] (deuxième fois) 25 janvier, 1982 21 février, 1982 Libéral
    23. David Peterson février 1982 juin 1985 Libéral
    24. Frank Stuart Miller 1985 1985 Progressiste-Conservateur
    25. Larry Grossman 1985 1987 Progressiste-Conservateur
    26. Bob Rae 1987 1990 NPD
     - Robert Nixon[6] (troisième fois) 1990 1991 Libéral
    27. Murray Elston[7] 1991 1991 Libéral
    28. Jim Bradley[8] 1991 1992 Libéral
    29. Lyn McLeod 1992 1996 Libéral
    30. Dalton McGuinty 1996 2003 Libéral
    31. Ernie Eves 2003 2004 Progressiste-conservateur
    32. Bob Runciman[9] 2004 2005 Progressiste-conservateur
    33. John Tory 2005 2007 Progressiste-conservateur
     - Bob Runciman[10] (deuxième fois) 2007 2009 Progressiste-conservateur
    34. Tim Hudak 1er juillet 2009 2 juillet 2014 Progressiste-conservateur
    35. Jim Wilson [11] 2 juillet 2014 Présent Progressiste-conservateur

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les libéraux furent reconnus en tant qu'Opposition officielle à la suite des élections générales de 1923 par le gouvernement conservateur malgré le nombre supérieur de député du United Farmers of Ontario à l'Assemblée législative.
  2. Dès 1930, Mitchell Hepburn est chef du Parti libéral mais Sinclair a continué à être chef de l'Opposition puisque Hepburn n'avait pas de siège à l'Assemblée législative.
  3. Jusqu'en 1954, le Chef du Parti libéral, Walter Thompson, n'avait pas de siège. Olivier servit de chef de l'Opposition. Olivier sera chef de l'Opposition pour de bon lorsqu'il devient chef du Parti libéral en 1954.
  4. Chef de l'Opposition par intérim à la suite de la défaite de Wintermeyer aux élections de 1963.
  5. Chef de l'Opposition par intérim à la suite de la démission de Stuart Smith.
  6. Chef de l'Opposition par intérim à la suite de la défaite de David Peterson aux élections de 1990.
  7. Chef de l'Opposition par intérim lorsque Nixon a démissionné. Elson démissionnera a son tour pour se porter candidat à la direction du Parti libéral.
  8. Chef de l'Opposition par intérim à la suite de la démission de Elson
  9. John Tory est choisi chef du Parti progressiste-conservateur le 18 septembre, 2004 mais ne siège pas à l'Assemblée legislative. Le 28 septembre, le parti annonce que Bob Runciman sera le chef de l'opposition par intérim. John Tory est élu dans Dufferin--Peel--Wellington--Grey le 17 mars, 2005 et il est assermenté chef de l'Opposition le 29 mars, 2005
  10. Runciman redevient chef de l'opposition par intérim à la suite de la défaite de John Tory aux élections de 2007.
  11. Wilson devient chef du PC par intérim à la suite de la 4e défaite d'affilée du parti, dirigé par Tim Hudak depuis 2 élections, en 2014.