Centre démocratie et progrès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Centre démocratie et progrès (CDP) est un parti politique français de centre-droit, de 1969 à 1974.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Centre démocratie et progrès est créé en juillet 1969 par des dissidents du Centre démocrate. Contrairement à Jean Lecanuet, président du CD, ceux-ci sont favorables à la candidature présidentielle de Georges Pompidou. Parmi ses membres, on compte notamment René Pleven, Jacques Duhamel, Joseph Fontanet, qui deviennent ministres dans les gouvernements de Georges Pompidou. Après les élections législatives de mars 1973, ses députés, auparavant membres du groupe Progrès et démocratie moderne, forment le groupe de l'« Union centriste », qui compte 30 députés au début de la Ve législature.

En 1974, le CDP soutient la candidature de Jacques Chaban-Delmas à la présidence de la République. Cet échec marque son déclin. En juillet 1974, le groupe parlementaire d'Union centriste fusionne avec le groupe des Réformateurs démocrates sociaux (RDS) pour former le groupe des Réformateurs, centristes et démocrates sociaux (RCDS). En 1976, le parti fusionne avec le Centre démocrate pour constituer le Centre des démocrates sociaux.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'organigramme du CDP était le suivant en 1969[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Jean Lecanuet